LES BARBARES ISLAMISTES DOIVENT ETRE EXPULSÉS

L'assassinat par décapitation du professeur du collège de Conflans-Saint-Honorine...

Les barbares islamistes doivent être expulsés !

 

L'assassinat par décapitation du professeur du collège de Conflans-Saint-Honorine, professeur d'histoire et géographie, une matière fondamentale dans l'enseignement de nos enfants provoque l'effroi et la colère.

 

Mes pensées vont en premier lieu à la famille de la victime immolé sur l'autel de la haine, à ses amis, à tous les professeurs du collège et bien au-delà.

 

J'ai envoyé un message de soutien à mon collègue Laurent Brosse, maire de Conflans.

 

Mais au delà de l'émotion regardons la situation en face :

 

- Après chaque attentat et malheureusement il y en a eu beaucoup trop, on attend les mêmes propos d'indignation et annonçant des sanctions exemplaires.

 

- A l'évidence en dépit des multiples rapports parlementaires depuis plus de 25 ans, aucune mesure adaptée n'a adoptée pour répondre à la situation nationale et surtout internationale.

 

En 1995 j'ai rédigé L'assassinat par décapitation du professeur du collège de Conflans-Saint-Honorine, professeur d'histoire et géographie, une matière fondamentale dans l'enseignement de nos enfants provoque l'effroi et la colère.

 

Mes pensées vont en premier lieu à la famille de la victime immolé sur l'autel de la haine, à ses amis, à tous les professeurs du collège et bien au-delà.

 

J'ai envoyé un message de soutien à mon collègue Laurent Brosse, maire de Conflans.

 

Mais au delà de l'émotion regardons la situation en face :

 

- Après chaque attentat et malheureusement il y en a eu beaucoup trop, on attend les mêmes propos d'indignation et annonçant des sanctions exemplaires.

 

- A l'évidence en dépit des multiples rapports parlementaires depuis plus de 25 ans, aucune mesure adaptée n'a été adoptée pour répondre à la situation nationale et surtout internationale.

 

En 1995 j'ai rédigé un rapport pour la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale " Sur le défis en Méditerranée " dont je ne changerai pas une virgule au regard des événements d'aujourd'hui.

 

La montée de l'Islam politique est un mouvement de fond de l'Islam qui dure depuis des décennies et a gagné peu ou prou tout le monde musulman et gangrène aussi nos banlieues.

 

Le 4 Décembre 2003 j'ai participé à la mission parlementaire présidée par Jean-Louis Debré " Sur la question du port des signes religieux à l'école" .

 

Lors des auditions de très nombreux professeurs ont lancé un appel au secours en soulignant leur impossibilité d'enseigner par exemple la Shoah ou les religions face à la montée de l'intolérance islamiste !

 

Aujourd'hui il est urgent de sortir des propos lénifiants " C'est une attaque contre la République " prononcés une nouvelle fois à satiété par les biens pensants.

 

Le Président de la République clame avec force " Ils ne passeront pas " sauf qu'ils sont déjà passés et constituent une 5ème colonne au sein même de la Nation !

 

Alors assez de palabres et prenons les mesures effectives :

 

- Expulsion de tous les Salafistes qui prônent leur idéologie mortifère, l'expulsion doit relever de l'autorité administrative seule ;

ce qui exige une modification de la Constitution dont l'article 66 qui précise que " l'autorité judiciaire, gardienne de la liberté, assume le respect de ce principe dans les conditions prévues par la loi ".

Cette disposition complique singulièrement les expulsions en faisant intervenir un processus administratif, sous contrôle de la juridiction administrative, puis judiciaire.

 

L'expulsion d'un étranger doit relever uniquement d'une procédure administrative.

 

- Fermeture des écoles privées islamique-, véritables madrassah coraniques qui échappent à tout réel contrôle, et expulsion .

 

- Rétablissement des contrôles aux frontières : on a confondu libre circulation et absence de contrôle .

 

- Renforcement des critères de l'octroi du statut de réfugié politique, en étant très vigilant sur les individus venant du Pakistan, et de tout le Proche et Moyen Orient.

 

- Réformer le droit de la nationalité, l'acquisition de la nationalité ne peut pas être un automatisme - pas de Français malgré eux - la naturalisation doit être un acte volontaire, un acte l'adhésion à nos principes et valeurs. Chaque naturalisation doit faire l'objet d'un examen approfondi .

 

- Rétablir les lois de la République dans les banlieues en donnant l'ordre aux forces de l'ordre de riposter en cas d'agression armée par mortier ou autre armes.

 

La loi doit protéger l'emploi de la force par les forces de l'ordre qui aujourd'hui ne ripostent pas par crainte d'être mises en examen, c'est une totale confusion des principes qui bafouent l'autorité. Ça suffit !

 

Assez de cécité , la guerre contre les barbares islamistes ne fait que commencer, elle sera longue car c'est une guerre de civilisation ,donnons nous tous les moyens de la gagner !

 

Assez d'angélisme !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.