DIRECTIVE EUROPÉENNE DROIT D'AUTEUR

Le vote de la directive sur le droit d'auteur par le Parlement européen est une victoire de la raison et consacre la juste rémunération des auteurs et créateurs face au profiteurs que sont les GAFAM,véritables coucous qui pillent le travail des autres.

Le vote de la directive sur le droit d'auteur par le Parlement européen est une victoire de la raison et consacre la juste rémunération des auteurs et créateurs face au profiteurs que sont les GAFAM,véritables coucous qui pillent le travail des autres.

Dans tout le processus d'élaboration de ce texte, ce qui choque le plus est l'incroyable matraquage - et autres moyens de pression - des tenants de la neutralité de la toile qui ont dépensé des fortunes pour tenter de faire échouer son adoption.

Le plus extraordinaire est l'attitude des députés qui ont voté contre ce texte, se faisant les complices des géants de la toile - pour la plupart des multinationales américaines - dont l'unique objectif est le fric, toujours plus de fric sans même donner un pourboire et surtout au risque de tuer la création dans tous les domaines.


Un regret: le texte est adopté et va être transposé; il est certain qu'on aurait pu agir plus vite en agissant d'abord au niveau national, l’UE aurait suivi. C'est un peu l'histoire de la taxation des GAFAM où en voulant privilégier l'Europe,on subit les antagonismes et surtout on doit convaincre des forces non insensibles aux pressions d'outre-Atlantique...

Mais c’est fait et c'est bien !

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.