LE FACE A FACE DANS LES BANLIEUES EST ARRIVÉ !

Le guet-apens dans lequel sont tombés les policiers à Mantes la Jolie...

Le guet-apens dans lequel sont tombés les policiers à Mantes la Jolie dans la soirée de jeudi dernier est stupéfiant et révoltant.

Les assaillants criaient « tuez les, à bas les flics de l’Etat colonial, tuez les blancs colonisateurs »

Les policiers sont intervenus pour protéger les pompiers qui venaient pour éteindre un feu de voiture allumé sciemment comme un appas , dès l'arrivée des trois fonctionnaires de police de la BAC ils essuient des tirs nourris de mortiers - ces engins du feu d'artifice -, 5 policiers arrivent en renfort et les tirs redoublent pendant 1H 30 jusqu'à l'arrivée des renforts de police venant des Mureaux.

Les policiers ont fait preuve d'une très grande retenue et d'un courage exemplaire pour éviter l'embrasement du quartier, je leur apporte mon soutien total face à ces barbares.

Mais jusqu'à quand cette retenue va être possible ?

Il est évident que ces délinquants, ces émeutiers veulent " se faire du flic ", certains observateurs estiment qu'il y aurait une sorte de concours entre bandes rivales pour " se faire du flic " .

Hier soir sur LCI j'ai entendu des propos scandaleux d'une représentante de LFI qui osait mettre sur le même plan quelques bavures policières et ce guet-apens qui illustre complètement le fameux " face à face " prophétise par l'ancien ministre de l'intérieur Gérard Collomb.

Ces événements sont extrêmement graves et préoccupants sur l'avenir de la paix civile, cette situation est la conséquence directe du laxisme et de la naïveté des idiots utiles, idéologues et bien-pensants qui ont prôné à longueur de temps que ces délinquants sont de pauvres victimes de la société française .

Ce n'est pas non plus avec la majorité parlementaire actuelle que les lois françaises vont à nouveau être appliquées dans nos banlieues.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.