Jacques Van Rillaer
Professeur émérite de psychologie à l'université de Louvain
Abonné·e de Mediapart

96 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 août 2018

“Lumières!” interviewe J. Van Rillaer sur la psychanalyse, la psychologie et les TCC

La chaîne “Lumières !” sur YouTube défend les vertus de la raison et de la méthode scientifique. Elle se veut progressiste et humaniste. Après avoir interviewé Sokal et Bricmont, elle interroge Jacques Van Rillaer sur les problèmes de la psychanalyse, de la psychologie scientifique et des thérapies cognitivo-comportementales.

Jacques Van Rillaer
Professeur émérite de psychologie à l'université de Louvain
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La chaîne « Lumières ! », une initiative de Laurent Dauré sur YouTube   https://www.youtube.com/channel/UCRgmiavM1y02FhBel0rHcRQ

promeut les vertus de la raison, de la méthode scientifique et d’une pratique intellectuelle attachée à la clarté, à la précision, à l’objectivité, à la vérité. Elle se veut dans la filiation des Lumières : progressiste et humaniste.

Les premiers interviewés ont été Alan Sokal et Jean Bricmont, à l’occasion du 20e anniversaire de la parution de leur ouvrage Impostures intellectuelles. Il est question notamment du canular de Sokal et de quelques autres, du relativisme cognitif, du post-modernisme, de la psychanalyse lacanienne, de Kristeva, de Badiou, de la nouvelle gauche.  1ère partie : https://www.youtube.com/watch?v=4N04Z-0amII

Dans la 2e interview, Jacques Van Rillaer est interrogé sur la psychanalyse, la psychologie scientifique et les thérapies cognitivo-comportementales.

1ère partie (42m) : https://www.youtube.com/watch?v=iPpRoSal-bs

- L’originalité des découvertes freudiennes (2’30). Quid des lapsus (5’20) et des rêves (8’10) ?

- La question de la suggestion chez Freud (12’20)

- Le concept d’inconscient : son histoire (13’), la conception freudienne (13’40)

- Le complexe d’Œdipe (14’30) et le conflit avec Jung (16’15)

- Le concept de refoulement comme moyen de rendre la doctrine irréfutable (18’)

- Les conflits d’interprétation et la psychiatrisation des opposants (21’)

- La topique freudienne (ça, moi, surmoi) (22’40)

- Le transfert et l’importance des relations passées (24’10)

- L’histoire d’Anna O., cas fondateur (27’30), et de Dora, soi-disant “hystérique” (31’)

- Les autres cas célèbres : Schreber (32’40), Hans, l’Homme aux rats, l’Homme aux loups

- Le petit nombre des patients de Freud guéris (33’15) ;

- L’effet de détérioration (37’)  http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2574

- L’enseignement de la psychanalyse dans “La France freudienne” (40’15)

- Les objectifs de la revue Science et pseudo-sciences, http://www.pseudo-sciences.org/

2e partie (42m) : https://www.youtube.com/watch?v=zgU5IFWSLSE

- La définition de la science ; les différents types de sciences (2’)

- La psychanalyse comme discipline herméneutique (3’30)

- Les règles de l'interprétation. Les faiblesses de l’épistémologie freudienne (4’).

- Popper et le critère de réfutabilité (4’15)

- Quelques règles de la recherche scientifique (8’)

- La diversité des Écoles de psychanalyse (12’)

- Le conditionnement des thérapeutes par leurs premiers succès (15’)

- L’idée de didactique (Jung) pour surmonter les conflits d’interprétations (16’)

- L’auto-analyse de Freud : plus une légende qu’une réalité (17’20)

- Le conditionnement des analysés et des psychanalystes (19’)

- La femme selon Freud et Dolto (21’50)

- Explications du succès du lacanisme : le “mix” avec de la philo (27’), la porte grande ouverte aux non-psychologues et non-psychiatres (30’30)

- L’enquête de l’A.I.P. sur la pratique de Lacan (32’), “l’excommunication” de Lacan (32’30),

- La création de l’École lacanienne (EFP) (33’) et l’abondance des lacaniens (33’50)

- Les aveux de Lacan à la fin de sa vie : signe de démence ou clairvoyance ? (36’)

- Le style de Lacan ; son côté “charlacanesque” illustré par des phrases sibyllines (40’15)

3e partie (39m) : https://www.youtube.com/watch?v=s13BydhQJmI

- La question de l’efficacité de la psychanalyse notamment pour les phobies (1’50), les inhibitions sexuelles (4’), les paraphilies, les TOC, la dépression (5’)

- Le rapport de l’INSERM (7’)

- L’effet placebo (9’30)

- Les clients des psychanalystes. Les « bénéfices » de la cure (11’30)

- Les facteurs thérapeutiques communs aux thérapies (16’)

- La durée des cures (18’15)

- L’effet de l’investissement et des petites récompenses (18’30)

- Comment aider les accros à la psychanalyse ? (20’30)

- Le film de Sophie Robert sur quatre déconvertis de la psychanalyse (24) :

https://www.dailymotion.com/embed/video/x37mnmz_les-deconvertis-de-la-psychanalyse_school

– Le statut des analystes lacaniens qui ne sont ni psychiatres ni psychologues (24’50)

- Succès des alternatives à la psychanalyse : mindfulness, hypnose, coaching, TCC (26’)

- Le succès de la psychanalyse dans le milieu culturel et artistique (28’30)

- Lacan a fait de la philosophie en disant qu’il faisait de la psychanalyse

- Les analystes toujours prêts à être interviewés sur n’importe quoi (30’40)

- Les erreurs de Mme Roudinesco sur la psychanalyse, son ignorance de la psychologie scientifique, (32’30), son refus de débattre au Nouvel Observateur sur Le Livre noir de la psychanalyse (35)

- L’impératif du remplissage des médias papiers (37’30)

4e partie (33m) : https://www.youtube.com/watch?v=gqgN-S09144

- Définition de la psychologie scientifique ; les critères de scientificité

- La psychologie découvre des processus qui permettent des traitements efficaces (1’20)

- Exemple : l’explication et le traitement des TOC (1’40)

- Les thérapies comportementales et cognitives : un titre non légalisé (3’45), les associations (4’40), la formation (6'15),

la diversité des pratiques, les critiques de Miller et de Roudinesco (7,25), les principes (7’40), le traitement des phobies (10’25), les facteurs de réussite (12’40).

- L’intérêt (limité) de la bibliothérapie (13’15)

- L’importance de la gestion de soi, notamment pour la santé physique (14’)

- La revue Science et pseudo-sciences (19’25)

- Le peu de validité du test de Rorschach (19’30) et la non-validité du test de l’arbre (23’20)

- L’Association Française pour l’Information Scientifique (AFIS) (23’50)

- Retour sur la futilité de la logomachie lacanienne (25’50)

- Les objectifs de la critique de la psychanalyse : informer, aider (30’20)

- Retour sur les indications de la psychanalyse et sur ses résultats (30’40).

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Corruption
Le fils du président du Congo est soupçonné d’avoir blanchi 19 millions d’euros en France
La justice anticorruption a saisi au début de l’été, à Neuilly-sur-Seine, un hôtel particulier suspecté d’appartenir à Denis Christel Sassou Nguesso, ministre et fils du président autocrate du Congo-Brazzaville. Pour justifier cet acte, les juges ont rédigé une ordonnance pénale, dont Mediapart a pris connaissance, qui détaille des années d’enquête sur un vertigineux train de vie.
par Fabrice Arfi
Journal
L'affaire des « Biens mal acquis »
Les Bongo au Gabon, les Sassou Nguesso au Congo-Brazzaville, les Obiang en Guinée équatoriale... Depuis 2007, la police et la justice enquêtent sur le patrimoine faramineux en France des familles de trois clans présidentiels africains qui règnent sans partage sur leur pays.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Écologie
« L’urbanisation est un facteur aggravant des mégafeux en Gironde »
Si les dérèglements climatiques ont attisé les grands incendies qui ravagent les forêts des Landes cet été, l’urbanisation croissante de cette région de plus en plus attractive contribue aussi à l’intensification des mégafeux, alerte Christine Bouisset, géographe au CNRS.
par Mickaël Correia
Journal
En Inde, après l’attaque contre Rushdie, le silence éloquent des politiques
« Les Versets sataniques » ont été interdits en Inde, son pays natal, en 1988. Un an avant la fatwa prononcé par l’Iran contre Salman Rushdie, qui allait faire de sa vie un enfer. Son agression aux États-Unis en fin de semaine dernière n’a suscité aucune réaction officielle, dans un pays où les condamnations au nom du respect des croyants hindous se multiplient.
par Côme Bastin

La sélection du Club

Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr
Billet de blog
La sobriété, c'est maintenant ou jamais
Le bras de fer en cours avec la Russie autour des énergies fossiles est l’occasion d’entrer de plain-pied dans l’ère de la sobriété énergétique. Pourtant, nos gouvernants semblent lorgner vers une autre voie : celle qui consiste simplement à changer de fournisseur, au risque de perdre toute crédibilité morale et de manquer une occasion historique en faveur du climat.
par Sylvain BERMOND
Billet de blog
Réflexions sur le manque (1) : De la rareté sur mesure
Pour que l’exigence de qualité et de singularité de l’individu contemporain puisse être conciliée avec ses appropriations massives, il faut que soit introduit un niveau de difficulté supplémentaire. La résistance nourrit et relance l’intérêt porté au processus global. Pour tirer le meilleur parti de ces mécanismes psycho-comportementaux, nos sociétés "gamifiées" créent de la rareté sur mesure.
par clemence.kerdaffrec@gmail.com
Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme ? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·es, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis