Jacques Van Rillaer

Professeur émérite d'université (Psychologie)

Louvain-la-Neuve - Belgique

Sa biographie
Professeur émérite de psychologie à l’université de Louvain (Louvain-la-Neuve) et à l’université Saint-Louis (Bruxelles). Parallèlement à ma fonction d’enseignement, j’ai pratiqué la psychothérapie, d’abord la psychanalyse (didactique de 1965 à 1969 ; pratique de 1969 à 1979), ensuite les thérapies comportementales et cognitives (depuis début 1980 jusqu’à aujourd’hui). Auteur et co-auteur d’une dizaine d’ouvrages, notamment « L’agressivité humaine. Approche psychanalytique » (Mardaga, 1975), « Les illusions de la psychanalyse » (Mardaga, 1981), « Psychologie de la vie quotidienne » (Odile Jacob, 2003 ; En Odile Jacob Poches, 2017), « Le livre noir de la psychanalyse » (Les Arènes, 2005), « Les nouveaux psys » (Les Arènes, 2008), « L’accompagnement psychologique des enfants malades » (Odile Jacob, 2012), « La nouvelle gestion de soi » (Mardaga, 2012) J’ai conservé un site de l’université de Louvain, où je place des documents sur la psychologie, la psychothérapie, la gestion de soi, la psychanalyse, l’esprit critique : https://moodleucl.uclouvain.be/course/view.php?id=9996 (cliquer sur “oui ”pour accepter le règlement) Soucieux de favoriser un scepticisme modéré, je publie régulièrement dans la revue « Science et pseudo-sciences ». La plupart des articles sont mis, après un certain délai, sur le site : www.pseudo-sciences.org
Son blog
41 abonnés Le blog de Jacques Van Rillaer
Voir tous
  • Citations référencées de Jacques Lacan (Là ? Quand ?)

    Par
    Affirmations de Lacan à méditer et discuter
  • Lecture de « La tapeuse de Lacan »

    Par
    Maria Pierrakos a sténotypé durant 12 ans les séminaires de Lacan et autres discours du Maître écoutés par la crème de l’élite de l’intelligentsia. Elle a livré des souvenirs dans "La tapeuse de Lacan. Souvenirs d’une sténotypiste fâchée, Réflexions d’une psychanalyste navrée" (L’Harmattan, 2003, 80 p.). Nous en donnons des extraits significatifs et évoquons l’aspect « secte » de la psychanalyse.
  • Le complexe de castration : nous sommes tous concernés, affirment les freudiens

    Par
    freud-cigare-steadman
    Freud parle de “complexe de castration” pour les deux sexes, mais parfois aussi seulement pour les femmes, les hommes souffrant, eux, de “l’angoisse de la castration”. Selon lui et ses disciples, la peur de perdre le pénis chez l’homme, et l’absence de pénis chez la femme, jouent un rôle capital dans toute l’existence, ce que démontre en particulier le fétichisme sexuel.
  • La défense privilégiée de Freud: psychiatriser les contradicteurs

    Par
    Le principal mécanisme de défense de Freud et des freudiens consiste à “diagnostiquer”, chez toute personne qui émet des critiques, des “résistances”, des “refoulements” ou un trouble mental. Freud estimait que ce stratagème dispense d’argumenter avec des faits méthodiquement observés.
  • Les femmes selon Freud

    Par
    Dans sa vie quotidienne, Freud adoptait à l’égard des femmes les conceptions de son époque. Il n’en allait guère autrement quant à ses énoncés théoriques. Pour lui, les femmes sont intellectuellement inférieures, elles ont un surmoi plus faible, elles sont peu douées pour la sublimation, elles sont narcissiques, envieuses, rigides, etc.