Les Gilets Jaunes font exploser toutes les stats - MAJ le 02/05/2019

On savait qu'ils étaient responsables de l'explosion de l'antisémitisme mais on ne s'attendait pas à ce qu'ils soient responsables de celle du taux de mortalité sur la route et des cambriolages. C'est la "nouvelle vague" d'intox à laquelle se livrent les "Médias Officiels": antisémitisme, mortalité sur la route, augmentation des cambriolages et le 1er mai c'est "l'attaque" de la Pitié-Salpêtrière.

Le Monde du 27/03/2019 publie un article ici dans lequel il annonce les 17.1% d'augmentation de la mortalité sur les routes de France en février 2019 par rapport à février 2018. Ce taux d'augmentation est repris par la plupart des médias télévisés sans plus d'explication sinon celle qui pointe la responsabilité des Gilets Jaunes dans la destruction des radars. L'article d'Anne-Aël Durand et Pierre Breteau (Le Monde) a l'avantage de donner une grille de statistiques dont j'ai repris ci-dessous les 6 premiers mois de 2018 et les 2 premiers de 2019 pour plus de lisibilité. Sous réserve de l'exactitude de la grille présentée, le taux n'est pas de 17.1% mais de 16.59%, ce qui, au final, ne change pas grand chose.

Statistiques mortalité routière de juin 2010 à février 2019 © Jacques 

Il n'aura échappé à personne (hormis nos chaînes de télé) que la mortalité augmente avec les beaux jours. Curieusement le mois de février 2019 a été particulièrement doux et ensoleillé par rapports aux années précédentes et il est donc relativement logique que le taux de mortalité augmente en raison de l'augmentation du nombre d'usagers sur les routes. L'article donne par ailleurs tous les paramètres nécessaires à l'analyse des chiffres. Je n'ai repris ici que les variations saisonnières qui semblent être le plus important.

Par ailleurs, si nos élus étaient objectifs, ils auraient donné des statistiques en fonction de la position des accidents par rapport à celle des radars vandalisés. Par principe, ils sont placés sur des zones accidentogènes. Si ce n'était pas le cas, on peut se poser la question de la finalité réelle de ces appareils?

Mise à jour du 12/04/2019.

Hier, France Info nous annonce une augmentation de 5% des cambriolages sur les 3 premiers mois de l'année. Le syndicat de police par la voie de Yves Lefebvre (SGP Police) sur LCI y voit un lien avec le mouvement des Gilets Jaunes qui monopolise les forces de l'ordre qui n'ont plus le temps de se concentrer sur la délinquance. Dans l'article ici un avis plus modéré est toutefois présenté: "Un constat relativisé par l'Observatoire national de la délinquance. "C'était beaucoup trop tôt pour le dire", répond Christophe Soullez, chef du département de l'ONDRP. "On n'a pas les éléments pour pouvoir dire qu'il y a un effet Gilets jaunes en termes de mobilisation des forces de police sur les cambriolages. Je rappellerai qu'en 2017 les cambriolages ont connu leur plus forte hausse depuis dix ans et qu'il n'y avait pas de mouvement Gilets jaunes." "Il faut attendre 6 à 8 mois pour avoir un peu de recul", appuie-t-il. "Je vous rappelle que sur les 12 derniers mois on est, d'après les chiffres de la police qu'il faut prendre avec précaution, sur une baisse de 4%, certes avec une hausse en début d'année, mais il faudrait voir si elle se poursuit ou pas." 

Faut-il y voir, comme pour les accidents de la route, une augmentation "saisonnière" liée à un mois de février exceptionnel? D'ailleurs, lorsque les gens sont sur la route pour profiter du beau temps, ils ne sont pas chez eux … La réponse dans quelques mois.

 Lors de la manif du 1er mai. L'hôpital de la Pitié-Salpêtrière "attaqué" par les manifestants. La vraie vidéo tournée par le personnel de l'hôpital est ici

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.