Lettre aux détracteurs d'Emmanuel Macron

Traiter M Macron ou ses ministres d'ignares, d'incultes ou d'incompétents peut faire du bien à ceux qui portent ces accusations. Mais tout ceci est au mieux inutile, au pire nocif, et très souvent simplement faux.

Cette tendance ne date pas d'aujourd'hui ni de la prise de pouvoir par M Macron. Un glissement général vers la personnalisation de la vie politique s'est effectué depuis assez longtemps. On fait des pseudo-analyses psychologiques des hommes et des femmes politiques et on essaie souvent d'expliquer leur politique par leur personnalité. 

Tout comme on a eu droit à un Hollande soi-disant apparenté au flan, nous avons aujourd'hui des ministres ou un président souvent traités d'incompétents, parfois d'ignares ou d'incultes. Le problème est que, très souvent, ces accusations peuvent s'avérer contreproductives mais également fausses. Comme elles sont paradoxalement rassurantes, on y a de plus en plus recours. Essayons d'y voir plus clair.

Nous sommes dans une société capitaliste où la course au profit et à la croissance sont érigées en totems inébranlables. Ce système fabrique des inégalités qui s'accentuent inexorablement. Les leviers de protection sociale sont démantelés par les gouvernements successifs qui, de ce point de vue se ressemblent fortement. Il s'agit depuis fort longtemps de satisfaire les demandes des plus riches et d'augmenter la précarité de tout le reste de la population. 

Alors lorsqu'on accuse des dirigeants d'être incompétents, il faudrait savoir de quoi on parle.

Prenons quelques exemples :

 Les masques 

On a entendu dire au printemps que le gouvernement était incompétent en raison de son incapacité de se procurer des masques. La réalité est encore plus cruelle. Ce qui aurait été judicieux est de rappeler cette réalité : que la délocalisation des usines de textile (pouvant donc fabriquer des masques) est une chose qui a été pensée et voulue par cette idéologues du profit. Ce n'est pas une donnée tombée du ciel mais une conséquence des actes concrets défendus et assumés depuis fort longtemps pas les différentes majorités défendant le libéralisme et les dérégulations. Le but du capitalisme est de faire du profit avant tout, pas de distribuer des masques!

Tout ceci a surtout été rendu possible par toutes sortes de traités de libre-échange signés par nos dirigeants. Alors tout mettre sur le compte d'une incompétence serait occulter ces responsabilités. Occulter le fait que ce n'est pas parce qu'ils seraient des incapables mais que leur volonté et leurs décisions sont justement responsables du fait qu'il n'y a plus de masques disponibles. 

La 5G

On a pu lire ces derniers jours que M Macron serait un ignare et qu'il ne serait pas au fait de certaines données scientifiques concernant la 5G. Que c'est en raison de son ignorance qu'il aurait comparé les opposants aux Amishs et décidé de développer la 5G. Or, les décision de M Macron sont des décisions politiques et idéologiques et lorsqu'il décide de développer la 5G, ce n'est nullement parce qu'il en ignorerait les conséquences éventuelles. Dans son idéologie, qui est de permettre à l'économie de poursuivre sa marche en avant et aux entreprises d'engranger toujours plus de bénéfices, la science et les bons sentiments n'ont pas de place. Ou alors parfois comme une sorte d'alibi. Que certaines choses soient nuisibles n'a aucune importance du moment qu'elles rapportent (à ceux qui ont déjà beaucoup). 

 

Le fait que la loi El Khomry allait nuire à la majorité de salariés n'était pas un argument valable pour le gouvernement socialiste. Ce qu'ils poursuivaient étaient les désirs des plus riches que le code du travail insupportait. Que la privatisation des autoroutes n'allait rien apporter aux usagers, mais allait priver l'état d'une somme considérable à long terme et rapporter cette somme aux plus riches n'était pas quelque chose que le gouvernement de Villepin ignorait mais tel était leur but. 

Expliquer donc que M Macron (ou Mme El Khomry ou M de Villepin ou bien d'autres) est incompétent, ignorant ou inculte est tout d'abord faux mais aussi, et surtout, dommageable à la lutte menée. Il y a une forme de stérilité et même de nocivité dans ces arguments portant sur l'ignorance voire la bêtise du personnage. Ils dépolitisent en quelque sorte le débat. Pour ne pas reproduire la même erreur et ne plus porter au pouvoir ces idéologues du marché il faut dénoncer l'idéologie elle-même et ses rouages et non pas telle ou telle personne. 

En gros, si M Macron est simplement idiot, on le remplacera facilement par Edouard Philippe, Ségolène Royal ou par d'autres... Ils sont nombreux à se positionner en ce moment. Même Laurent Joffrin y pense! Mais ce qu'on doit dénoncer ce sont leurs points communs. En faisant croire que le problème sont seulement certaines personnes incompétentes et pas un système cohérent que ces personnes sont chargées de défendre, on en arrive à élire le premier venu avec un programme flou, présenté par les médias comme disruptif, voulant tout changer (jeune et bien coiffé étant optionnel, M Joffrin a toutes ses chances). On a voulu présenter M Hollande en benêt et on a cru que le problème venait de son incapacité personnelle. Faut voir où cette façon de voir les choses nous a mené et qui est arrivé au pouvoir.

Imaginer et exprimer l'idée que des dirigeants puissent être incompétents ou idiots peut être utile au niveau psychologique et permettre d'évacuer en quelque sorte une colère ressentie face à des injustices ou de fuir une réalité trop brutale, mais il s'agit alors plus d'une pseudo-psychothérapie où l'auteur et ses lecteurs se font du bien. Mais il ne peut s'agir là d'arguments efficaces censés nous prémunir d'une récidive. Bien au contraire. 

Cette incompétence peut donc être réelle mais dans de nombreux cas elle est à questionner avant d'être mise en avant. A trop vouloir les faire passer pour des incapables on ne les imagine plus en ce qu'ils sont vraiment : des cyniques guidées par une idéologie bien précise. Pourtant c'est cette idéologie mortifère et cette vision particulière du monde qu'il faut combattre. 

Alors dénonçons leur cynisme et leur mépris en révélant la cohérence de leur pensée et de leurs actes ainsi que les conséquences désastreuses qui en découlent mais cessons de les dédouaner de leurs responsabilités en faisant croire aux gens qu'ils sont juste faibles d'esprit. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.