Voir tous
  • Racisme, ressentiment et encre de seiche

    Par
    Le racisme est omniprésent dans les débats médiatiques et politiques. Mais est-ce une bonne chose de laisser ces gens-là s’emparer de ce sujet ? Les partis d’extrême droite et leurs électeurs sont-ils les seuls à blâmer ? Puisque essayer de comprendre n’est pas excuser, nous pouvons commencer.
  • Enseignants disparus: défense et anticipation

    Par
    Les enseignants sont vent debout contre les attaques médiatiques dont ils sont l'objet. S'il était nécessaire de démonter les arguments médiatiques il l'est tout autant d'aller plus en avant dans l'analyse. C'est en approfondissant le débat qu'on peut révéler la nature réelle de ces attaques et se doter de capacités de résistance. Voire plus.
  • Une police sans société

    Par
    Les débats sur les dérives des policiers sont omniprésents mais souvent ils ne traitent que la surface sans chercher les racines du problème. Or, sans mesures radicales le problème a peu de chances d'être résolu.
  • Jean-Michel Blanquer: enchanteur ou saboteur?

    Par
    Les discours de M Blanquer sont déconnectés de la réalité de ses propres actes. Ses actes à venir restent flous et pourraient s'avérer désastreux pour l'école républicaine. L'abandon des classes sociales les plus pauvres se dessine en creux de ses projets enchanteurs. Le but est d'entériner les résultats de la lutte des classes.
  • Aux déçus du macronisme (on achève bien les bagnoles)

    Par
    Ces derniers jours il est beaucoup question des "déçus". Par M Macron. Mais se déclarer "déçu" par M Macron est quelque chose qui apparaît comme complètement absurde. Car pour être déçu par quelque chose ou quelqu'un il faut qu'il y ait eu au préalable un espoir.