James Noël
Poète, écrivain, maître d'oeuvre de la revue IntranQu'îllités (une boîte noire des imaginaires)
Abonné·e de Mediapart

44 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 juin 2020

Prière noire / Black prayer

J’observe la bouche ouverte, en poisson d’aquarium la trouble réalité du monde. George Floyd, j’essaie... de respirer avec ton nom en tête, j’essaie de respirer par les poumons, pour te prolonger, te continuer. Prière noire/ Black Prayer, suivi de Lettre à Donald Trump/ Letter to Donald Trump.

James Noël
Poète, écrivain, maître d'oeuvre de la revue IntranQu'îllités (une boîte noire des imaginaires)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

J’essaie de respirer par les poumons depuis quelques jours, voir comment assumer le p’tit rôle de commentateur impuissant des réseaux sociaux, de la déraison raciale. Prendre en main sans me pendre, le p’tit rôle de témoin-clé des portes fermées. J’observe la bouche ouverte, en poisson d’aquarium la trouble réalité du monde. George Floyd, j’essaie...de respirer avec ton nom en tête, j’essaie de respirer par les poumons, pour te prolonger, te continuer.

 I've tried to breathe from my lungs for a few days now, to see how to assume the little role of the powerless commentator of social media, of racial madness. To take on, without it taking me away, the little role of the key witness to locked doors. I watch with my mouth open, like a fish in a bowl, the troubling reality of the world. George Floyd, I'm trying... to breathe with your name in mind, I'm trying to breathe with my lungs, to prolong your life, to keep you going.

Bansky

PRIÈRE NOIRE 
(à la mémoire de George Floyd) 

Seigneur pardonne-moi

je suis presqu'athée 
j'adresse ma prière noire
à tous ceux qui prient
dans les mosquées
dans les églises 
les monastères 
les temples vaudous
j'adresse ma prière noire 
à toutes celles qui prient  
et qui pleurent 
des larmes noires 
à force de prier au petit jour

une prière debout 
qui ne se plie pas
aux règles du jeu
qui ne se soumet pas 
au catéchisme de l'horloge 
une prière qui cible
les genoux du policier 
celui qui a pris 
le cou de Floyd
comme point d'appui

une prière debout
un chant gospel 
qui vise les genoux 
les froids genoux du policier
celui qui a pris 
le cou de Floyd 
comme point d'appui 
Dépêche-toi Seigneur
je suis presqu'athée
Faites que ce dernier 
Ne puisse plus marcher

James Noël, Veules-Les-Roses 
1/06/2020 

I can't breathe "preghiera nera" testo di James Noël. Azione di luce e di voce di Gaia Riposati © Gaia Riposati

 BLACK PRAYER

(To the memory of George Floyd)

Lord forgive me

I'm almost an atheist

I address my black prayer

to all those praying

in the mosques

in the churches

in the monasteries

in the Vodou temples

I address my black prayer

to the women who pray

and those who cry

black tears

through the early morning prayer

a standing prayer 

that does not bend

to the rules of engagement

that does not submit

to the catechism of the clock

a prayer that targets

the knees of the police officer

the one who took

Floyd's neck

as a fulcrum

a standing prayer

a gospel song

that aims for the knees

the cold knees of the police officer

that took

Floyd's neck

as a fulcrum

Hurry Lord

I'm almost an atheist

Act so that this man

Can no longer walk

James Noël, Veules-Les-Roses

06/1/2020

PRIÈRE NOIRE 
(à la mémoire de George Floyd) 

Seigneur pardonne-moi

je suis presqu'athée 
j'adresse ma prière noire
à tous ceux qui prient
dans les mosquées
dans les églises 
les monastères 
les temples vaudous
j'adresse ma prière noire 
à toutes celles qui prient  
et qui pleurent 
des larmes noires 
à force de prier au petit jour

une prière debout 
qui ne se plie pas
aux règles du jeu
qui ne se soumet pas 
au catéchisme de l'horloge 
une prière qui cible
les genoux du policier 
celui qui a pris 
le cou de Floyd
comme point d'appui

une prière debout
un chant gospel 
qui vise les genoux 
les froids genoux du policier
celui qui a pris 
le cou de Floyd 
comme point d'appui 
Dépêche-toi Seigneur
je suis presqu'athée
Faites que ce dernier 
Ne puisse plus marcher

James Noël, Veules-Les-Roses 
1/06/2020

BLACK PRAYER

(To the memory of George Floyd)

Lord forgive me

I'm almost an atheist

I address my black prayer

to all those praying

in the mosques

in the churches

in the monasteries

in the Vodou temples

I address my black prayer

to the women who pray

and those who cry

black tears

through the early morning prayer

a standing prayer 

that does not bend

to the rules of engagement

that does not submit

to the catechism of the clock

a prayer that targets

the knees of the police officer

the one who took

Floyd's neck

as a fulcrum

a standing prayer

a gospel song

that aims for the knees

the cold knees of the police officer

that took

Floyd's neck

as a fulcrum

Hurry Lord

I'm almost an atheist

Act so that this man

Can no longer walk

James Noël, Veules-Les-Roses

06/1/2020

Translated by Nathan H. Dize, Nashville

PREGHIERA NERA

(Alla memoria di George Floyd)

Signore perdonami

Sono quasi ateo

Rivolgo la mia preghiera nera

A tutti gli uomini che pregano

Nelle moschee

Nelle chiese

Nei monasteri

Nei tempi vudù

Rivolgo la mia preghiera nera

A tutte le donne che pregano

E che piangono

Lacrime nere

A forza di pregare all’alba

Una preghiera in piedi

Che non si piega

Alle regole del gioco

Che non si sottomette

Al catechismo dell’orologio

Una preghiera che mira

Al ginocchio del poliziotto

Quello che ha preso

Il collo di Floyd

Come punto d’appoggio

Una preghiera in piedi

Un canto gospel

Che mira alle ginocchia

Alle fredde ginocchia del poliziotto

Quello che ha preso

Il collo di Floyd

Come punto d’appoggio

Sbrigati Signore

Sono quasi ateo

Fai che quest’ultimo

Non possa più camminare

Tradotto da Giuseppe Sofo

Ich versuche seit einigen Tagen über die Lungen zu atmen, um zu sehen, wie sich die kleine Rolle des ohnmächtigen Kommentators der Sozialen Netzwerke angesichts Rassistischer Netzeübernehmenließe. Diese kleine Rolle des Hauptzeugen vor geschlossenen Türen in die Hand zu nehmen, ohne Hand an mich zu legen. Wie ein Fisch im Aquarium sehe ich mir mit weit aufgerissenem Mund die verstörende Wirklichkeit der Welt an. George Floyd, ich versuche… mit deinem Namen im Kopf zu atmen, über die Lungen zu atmen, um dein Leben zu verlängern, um dich am Leben zu erhalten.

Schwarzes Gebet

(zum Gedenken George Floyds) 

Herr, vergib mir

ich bin schon halber Atheist

ich richte mein schwarzes Gebet

an all diejenigen die beten

in Moscheen

in Kirchen

in Klöstern

in Voodootempeln

ich richte mein schwarzes Gebet

an all diejenigen, die beten

und in der Frühe

schwarze Tränen weinen

ein aufrechtes Gebet

das sich den Spielregeln

nicht beugt

das sich dem Katechismus der Uhr

nicht unterwirft

ein Gebet das auf die Knie

des Polizisten zielt

der sich den Hals von Floyd

als Unterlage nahm

ein aufrechtes Gebet

ein Gospellied

das auf die Knie

die kalten Knie

des Polizisten zielt

der sich den Hals von Floyd

als Unterlage nahm

Beeil dich, Herr

ich bin schon halber Atheist

Mach‘ dass Letzterer

Nicht länger laufen kann

Übertragen von Rike Bolte

ORACIÓN NEGRA

(en memoria de George Floyd)

Señor, perdóname.

Soy casi ateo.

Dedico mi oración negra

a todos los que rezan

en las mezquitas

en las iglesias

los monasterios

los templos vodú

Dedico mi oración negra

a todas las que rezan 

y lloran

lágrimas negras

de tanto rezar de madrugada

una oración de pie

que no se doblega

a las reglas del juego

que no se somete

al catecismo del reloj

una oración que apunta

a las rodillas del policía

el que tomó

el cuello de Floyd

como punto de apoyo

una oración de pie

un gospel

que apunta a las rodillas

a las frías rodillas del policía

el que tomó

el cuello de Floyd

como punto de apoyo

Apúrate, Señor.

Soy casi ateo.

Haz que este último

Ya no pueda caminar.

Traduccion: Yasmina Tippenhauer

https://lithub.com/black-prayer/?fbclid=IwAR31bjASniVJvDNmkYOGvZCqk_90yqAlMt-PPqCo981u62Cezjajb4XA_eU

Ma lettre à Donald Trump, publiée initialement en janvier 2018 lorsqu'il avait qualifié certains pays d'Afrique et Haïti "de pays trou de merde". À l'époque, l'Europe, l'Asie, les autres pays sur d'autres continents n'étaient pas directement visés. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Trump tire à postillons et à balles réels sur tout ce qui bouge. Et même sur des cadavres. En ce jour des funérailles de George Floyd, je reprends la lettre, en français et en anglais. 

Dear Donald Trump,

I am writing to you from Kolkata, India, where I have been attending a writers-in-residence program for the past 10 days. I take the liberty to bow down to you — not to send you arrows but to speak to you as one would speak to a troubled friend, or a difficult younger brother, or maybe a baby who hasn’t been weaned yet. Since your election as president, I can't help but see you as this tormented baby who throws tantrums, swings wildly in his cradle, and throws his bottle and toys around.

I could be wrong, but I am preoccupied enough to feel profound compassion for you. It is curious that, in the hustle and bustle of a city so far from my home, I am taking the time to think about your situation while so many different people are already reacting to your blunders and nauseating declarations. 

I don’t need to react to this umpteenth whim of yours but it so happens that I come from one of the countries which happen to be the subject of your insult. What would a poet have to say to a poor billionaire ready to aim his revolver on the rainbow that, according to him, suffers from a color problem?  

These differences seem to play a lot of mind games with you: the moment you find something is not white, it becomes suspicious. The world’s complexity does not seem to welcome a flexible take on things. When we look at your vision, it compels us to think it is tough and opaque. Impervious to light.

Many people think you do not think at all, and they prefer to keep quiet hoping that the nightmare you have unleashed will pass. The problem is that you do think all right, but your very thoughts wreak havoc on the world. You have succeeded in suffocating the atmosphere, one tweet at a time.

You have this habit of being fussy, of being carried away, and of course, of contradicting yourself. One day, the earth is round, the next day it is as smooth and flat as a golf course. You seem to view the world with one eye closed, for you believe you are aiming for the bull’s eye.  And then, you don’t miss a single opportunity to take refuge in these blackouts by claiming you had not said this or done that. You have been playing Russian roulette ever since you came to power, and your new insult is no more an attack on the people than on yourself.

To make things worse, anyone Black, Blue or Arab evidently comes from a “shithole country”. You are what we call in Haiti Mr. President, a Beautiful Wonder, a catastrophe.

Between inaccuracy and outrage, you managed to get yourself elected as the President of the United States of America by talking nonsense, without really believing it, by talking bullshit as they say.

Hearing you say “shithole country” doesn’t really come as a surprise, since you are constantly squelching in your universe of scatology. Shit is your passion, one would say it’s your magic potion even. You feel right at home.

Speaking of your wife, the First Lady, you told an interviewer that “Melania does not fart”. Indeed, what a beautiful poetic retreat. We don’t know if you represent a constipated United States, but one thing is clear: if your predecessor was a bandage to heal America, you are a suppository.

You are no ugly duckling, you are the Donald, a caricature surfing the web. How does a super power come to this?

I am writing these words knowing that you most certainly won’t read them. I am still giving shape to them to erect a bridge and a new solidarity between countries that should not crumble under the simple idea of one man. After all, these countries are on your radar, and their citizens your potential targets. If your people let you be, particularly those who elected you, as emphasizes Raoul Peck, they will be accomplices.

Under these circumstances, a lullaby would not do the trick. This letter will be worth what it’s worth, a little attention from the edge of the world, a small stone against the “Trump tower” of deceit, a fart in the cosmos.

En français:

https://blogs.mediapart.fr/james-noel/blog/200118/lettre-donald-bebe-cyclope-de-l-amerique

James Noël, né en 1978 (Haïti), est un poète aux visages multiples. Plusieurs fois récompensé, il est l’auteur d’une quinzaine de livres. Ancien pensionnaire de la Villa Médicis, il a reçu le Grand  l'Internationaler Literaturpreis 2020 pour son roman, WAS FÜR EIN WUNDER (Litradukt), la traduction allemande de Rike Bolte de BELLE MERVEILLE (Zulma, 2017). Animateur de la revue IntranQu'îllités, il a également dirigé une Anthologie de poésie haïtienne contemporaine réunissant 73 poètes, Éditions Points (Seuil).  Son dernier livre « Brexit suivi de la migration des murs » est publié chez Diable Vauvert, France.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77