À ton âme et tout le corps médical

Nous avons tous le blues en cette période inédite. Mon blues, je le partage et le transmets à l’âme des peuples, et au corps médical qui travaille les mains nues face aux forces invisibles plus grandes que nous. Oui, plus grandes que nous autres, nœuds enroués de la Terre.

La bonne santé 

La bonne santé du mal de la maladie 
La bonne santé béate de la bêtise crasse 
La bonne santé des masques qui tombent 
sans prendre souffle 
La bonne santé d’un blues tacheté chauffé à blanc 
La bonne santé des pertes sèches en feuilles volantes
des saisons mortes 
La bonne santé de la pauvreté comme seconde peau

serpent intime des peuples insatiables intarissables de poussière 
La bonne santé de la terre aride 
sans eau courante ni flux d’amours intraveineux 
La bonne santé des coupes profondes en longueur
et en largeur de l’humanité sciée des pieds et des mains  
La bonne santé des lèvres muettes d’un baiser gonflable 

juste pour la forme de ton corps et de mon corps

dans la distance stricte des hauteurs 
La bonne santé des fractures des ligaments

et des alertes rouges du système nerveux 
Tandis que morte cliniquement morte
la bonne santé de la santé du monde 

 

James Noël 

22 avril 2020

consequencespluietarn-3693631

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.