Jean Bachèlerie
retraité
Abonné·e de Mediapart

288 Billets

1 Éditions

Billet de blog 2 févr. 2011

Jean Bachèlerie
retraité
Abonné·e de Mediapart

Lettre ouverte au Parti Socialiste et à ses candidats aux présidentielles

Jean Bachèlerie
retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Lettre ouverte au Parti Socialiste et à ses candidats aux présidentielles : l’intérêt général, écologique et économique ou l’égoïsme local ?

Le Parti Socialiste se veut écologiste, comme le rappelle Hervé Kempf dans le Monde du 2.02.11 « Hé les socialistes, un colloque vient d’être organisé sur le pic pétrolier. »

Le Parti socialiste sa raison d’être est de privilégier l’intérêt général, les services publics.

Alors chers camarades rappelez à l’ordre J M Ayrault et son projet d’aéroport Notre Dame des Landes prés de Nantes, Alain Rodet député maire de Limoges, Madame Pérol Dumont,présidente du Conseil général, M Denanot, président du conseil régional,François Hollande président du conseil général de la Corrèze, pour leur soutien inflexible à la LGV Poitiers-Limoges.

Cette ligne porte atteinte à l’intérêt général des départements de la Corrèze et de la Creuse, mais aussi des régions Centre et Midi Pyrénées, car cette ligne va freiner la modernisation de la ligne historique Paris Orléans, Limoges Toulouse, va freiner le développement des régions qu’elle irrigue, porter atteinte aux villes que sont Vierzon, Argenton,Châteauroux, La Souterraine, Brive, Cahors.

En ces temps de crise économique la relance des travaux sur la ligne POLT a un intérêt écologique, économique et de développement des trois régions qu’elle irrigue, elle offre une alternative crédible au transport routier.

Au nom de quelle vision de l’aménagement du territoire, de l’intérêt général pouvez-vous soutenir un projet absurde techniquement : ce sera la seule ligne à voie unique de TGV, lorsque l’on connaît la fragilité du TGV, cette ligne ne pourra fonctionner normalement. De plus il faudra bien construire une deuxième voie ultérieurement.

En termes de coûts cela dépasse et de loin tout projet de modernisationdu POLT.

Pour quel avantage ? Satisfaire un caprice local ?

Enfin et c’est le plus grave, comment osez vous tenir un discours écologique et soutenir systématiquement des projets qui portent atteinte définitivement à l’environnement.

Comment un parti soucieux des l’intérêt général, de l’écologie, du développement régional, , peut-il ignorer l’avis des populations concernées qui manifestent leur opposition au travers du vote de leurs élus, maires, conseillers municipaux, conseillers généraux, et de multiples associations qui rassemblent une majorité de citoyens, soucieux de leur avenir de l'environnement et de l’intérêt. Pourquoi n'entendez vous cette opposition citoyenne plus soucieuse de l'avenir que certains barons locaux du PS.

Alors camarades socialistes, reprenez vous et renoncer à la LGV comme à l’aéroport de Notre Dame des Landes, si vous voulez prouvez que le PS a changé, qu’il privilégie l’avenir, l’écologie et l’intérêt général face aux égoïsmes locaux. Quant aux candidats aux élections cantonales et présidentielles, n’est ce pas François Hollande nous attendons votre position.

Vous ne pouvez tenir un discours écologique et socialiste au plan national ou cantonal et soutenir au plan régional un projet aussi incohérent techniquement, dangereux écologiquement et au mépris de l’intérêt général de la Corrèze, de la Creuse et de nos voisins du lot et du Centre.

Jean Bachèlerie

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Shtar Academy » : sortie sous haute surveillance d’un album de rap enregistré par des détenus
Ce projet musical unique en son genre a permis à quatre détenus de la prison de Fresnes de travailler avec les plus grands noms du rap français. Un projet de réinsertion qui pourrait subir le contrecoup de la polémique déclenchée cet été autour d’une course de karting.
par Yunnes Abzouz
Journal — Justice
À Nice, « on a l’impression que le procès de l’attentat a été confisqué »
Deux salles de retransmission ont été installées au palais Acropolis, à Nice, pour permettre à chacun de suivre en vidéo le procès qui se tient à Paris. Une « compensation » qui agit comme une catharsis pour la plupart des victimes et de leurs familles, mais que bon nombre de parties civiles jugent très insuffisante.
par Ellen Salvi
Journal — Santé
Crack à Paris : Darmanin fanfaronne bien mais ne résout rien
Dernier épisode de la gestion calamiteuse de l’usage de drogues à Paris : le square Forceval, immense « scène ouverte » de crack créée en 2021 par l’État, lieu indigne et violent, a été évacué. Des centaines d’usagers de drogue errent de nouveau dans les rues parisiennes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Justice
Un refus de visa humanitaire pour Hussam Hammoud serait « une petite victoire qu’on offre à Daech »
Devant le tribunal administratif de Nantes, la défense du journaliste syrien et collaborateur de Mediapart a relevé les erreurs et approximations dans la position du ministère de l’intérieur justifiant le rejet du visa humanitaire. Et réclamé un nouvel examen de sa demande.
par François Bougon

La sélection du Club

Billet de blog
Un chien à ma table. Roman de Claudie Hunzinger (Grasset)
Une Ode à la Vie où, en une suprême synesthésie, les notes de musique sont des couleurs, où la musique a un goût d’églantine, plus le goût du conditionnel passé de féerie à fond, où le vent a une tonalité lyrique. Et très vite le rythme des ramures va faire place au balancement des phrases, leurs ramifications à la syntaxe... « On peut très bien écrire avec des larmes dans les yeux ».
par Colette Lallement-Duchoze
Billet de blog
Nazisme – De capitaine des Bleus à lieutenant SS
Le foot mène à tout, y compris au pire. La vie et la mort d’Alexandre Villaplane l’illustrent de la façon la plus radicale. Dans son livre qui vient de sortir « Le Brassard » Luc Briand retrace le parcours de cet ancien footballeur international français devenu Allemand, officier de la Waffen SS et auteur de plusieurs massacres notamment en Dordogne.
par Cuenod
Billet d’édition
Klaus Barbie - la route du rat
En parallèle d'une exposition aux Archives départementales du Rhône, les éditions Urban publient un album exceptionnel retraçant l'itinéraire de Klaus Barbie de sa jeunesse hitlérienne à son procès à Lyon. Porté par les dessins du dessinateur de presse qui a couvert le procès historique en 1987, le document est une remarquable plongée dans la froide réalité d'une vie de meurtres et d'impunité.
par Sofiene Boumaza
Billet de blog
« Mon pauvre lapin » : le très habile premier roman de César Morgiewicz
En constant déphasage avec ses contemporains, un jeune homme part rejoindre une aieule à Key West, bien décidé à écrire et à tourner ainsi le dos aux échecs successifs qui ont jusqu’ici jalonné sa vie. Amusant, faussement frivole, ce premier roman n’en oublie pas de dresser un inventaire joyeusement cynique des mœurs d’une époque prônant étourdiment la réussite à n’importe quel prix.
par Denys Laboutière