Vrais dangers et menaces imaginaires

Comment peut on avoir perdu le sens des réalités au point de perdre de vue l'essentiel. Depuis plus de trente ans notre pays comme ceux de l'UE est soumis aux assauts de la mondialisation libérale, qui démonte notre état social, réduit nos conquêtes sociales, limite notre liberté, remplace la démocratie par des normes et des règles au services des oligopoles mondiaux.

Vrais dangers et menaces imaginaires,

Nous lisons à longueur d’éditoriaux et d’articles que nous, les peuples européens,  serions menacés par Vladimir Poutine et son gouvernement, que le régime d’Assad est un danger, pourtant si l’on veut bien réfléchir posément, ces menaces n’en sont pas vraiment, mais elles enveloppent d’un épais brouillard ou détourne l’attention des vrais menaces sur notre mode de vie, notre liberté, nos république, notre démocratie.

 

Faut-il rappeler que la menace bien réelle et les atteintes à notre mode de vie, à notre liberté, à notre démocratie viennent de la mondialisation libérale !

 

Faut il rappeler d’où vient cette mondialisation ? où et par qui a -telle été théorisée, où ont été conçues  les normes, quels gouvernement l’ont poussée ?( faut il rappeler que le Chili de Pinochet fut le laboratoire du néolibéralisme) ?  Peut-on ignorer que cette mondialisation néolibérale est mortifère pour notre mode de vie, nos libertés ?

 

Que dire d’un système qui place au-dessus de tout , les grandes entreprises multinationales gérés selon les théories et les normes anglosaxonnes ?  que dire d’un système qui place ces grandes entreprises au-dessus des lois votés par nos parlements ? Pire ce système remplace le tribunal d’arbitrage international publique, par un tribunal privé ?

Que dire d’un système qui a sans cesse à la bouche les doits de l’homme, mais qui dans les faits placent au-dessus de tout la concurrence libre et faussée par les oligopoles mondiaux ?

 

Que dire des valeurs occidentales, qui bizarrement sont définis par l’administration américaine et ses relais l’OTAN et mais aussi la commission Européenne, notamment les droits de l’homme, qui préoccupent ces administrations lorsqu’il s’agit de ses adversaires, mais jamais lorsqu’il s’agit de lu royaume d’Arabie saoudite, du gouvernement Netanyahou en Israël,  du gouvernement égyptien ou d’Erdogan en Turquie, voire qui perpètre des coups d’état constitutionnels pour remettre au pas la démocratie brésilienne ?

 

Qui est derrière le CETA et demain le TAFTA ?

Est-ce Poutine, le gouvernement russe ?

 

Pourtant ce sont de réels menacent qui bouleversent notre vie et ont déjà détricoté largement notre république et notre démocratie, au point que notre démocratie apparaît de plus en plus vidée de son contenu, dépourvue de sens.

Le parlement vote l’impôt , donc le budget, ce n’est plus le cas, c’est la Commission européenne qui propose et décide, commission non élue ?

La monnaie c’est la BCE indépendante des parlements mais soumise au lobby bancaire.

La défense c’est l’OTAN ! La politique étrangère c’est de facto l’OTAN et l’administration américaine.

Il serait temps de se réveiller, à confondre l’ombre avec la réalité, nous nous réveillerons dans un totalitarisme soft aux mains des GAFA (google, Apple Facebook, Amazon … et autres multinationales sous influences anglosaxonne, qui se moquent de l’humain pour satisfaire leur avidité.

Un peu d’intelligence, un peu de réflexion géostratégique suffirait à nous faire prendre conscience de nos intérêts profonds et nous permettrait de construire un monde meilleure, une Europe indépendante de ses « amis » d’outre atlantique.

Réveillons-nous tant qu’il est encore tant.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.