Hollande l'ami des Etats unis

Hollande l'ami des Etats Unis

 

C'est fait Alsthom est bradé aux américains de General Electric, pour faire passer la pilule, l'état prend 20% d'Alsthom . Il n'empêche que les savoir faire d'Alsthom passent aux mains de général Electric et en particulier la branche énergie, les centrales atomiques, la branche éolienne. critiqué

François Hollande confirme son pro américanisme, critiqué par D de Villepin dans sa tribune de ce jour au monde. L'adhésion à la politique de guerre contre le terrorisme avec les expéditions africaines Centrafrique et mali l'illustrent à la perfection. Le maintien dans l'OTAN avait annoncé cette dérive, elle s'accélère avec la vente d'un des joyaux de l'industrie française à General Electric, et la volonté de F hollande et de son gouvernement de  soumettre notre pays  au traité transatlantique.

Jusqu'où ira François Hollande dans sa soumission aux marchés financiers, aux états unis et au Medef, sans parler de la soumission au néolibéralisme mortifère.

Qu'attendent les  socialistes affligés, critiques et les 100 pour se révolter contre cette politique qui affaiblit notre pays et l'Europe.

Le choix de la soumission aux Etats Unis est lourd de conséquence, il met un terme à toute politique étrangère française, il fait descendre notre pays en deuxième division. Notre pays perd le crédit qu'il avait amassé depuis 1965, auprès des pays émergeants, auprès  du monde arabe, de la Russie, en fait du monde non américain.

François Hollande par sa politique économique mortifère affaiblit durablement notre pays, par son absence de politique industrielle affaiblit l'industrie française, par sa politique de défense et étrangère , il fait de notre pays un allié de second ordre des Etats Unis .il faut aveugle ou soumis comme François Hollande et Laurent Fabius pour ne pas voir que pour Washington, l'allié qui compte en Europe est l'Allemagne!

jusqu'où François hollande et son gouvernement vont ils  abaisser notre pays, détruire la gauche et nous soumettre aux marchés financiers.  Il est encore temps pour les élus socialistes de mettre un terme à cette dérive mortifère.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.