Jean Bachèlerie
retraité
Abonné·e de Mediapart

288 Billets

1 Éditions

Billet de blog 22 avr. 2022

Jean Bachèlerie
retraité
Abonné·e de Mediapart

L'audace sans limite des bellicistes

Wolfgang Bittner est un écrivain allemand,né en 1943. Des milliards et des milliards pour la guerre, de plus en plus d’armes, de plus en plus de propagande, à quelle fin cela peut-il aboutir ? Mais cette question semble se poser à très peu de personnes dans les milieux politiques et médiatiques, le plus important est de mener une campagne contre la Russie et de s’armer!

Jean Bachèlerie
retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’audace des bellicistes par Wolfgang Bittner

21 avril 2022 16:46 Un article de Wolfgang Bittner publié par Nachdenkseiten site allemand  de critique des médias

https://www.nachdenkseiten.de/?p=83152

Traduction libre de Jean Bachèlerie
Des milliards et des milliards pour la guerre, de plus en plus d’armes, de plus en plus de propagande, à quelle fin cela peut-il aboutir ? Mais cette question semble se poser à très peu de personnes dans les milieux politiques et médiatiques, le plus important est de mener une campagne contre la Russie et de s’armer. Quiconque s’interroge sur les causes de la guerre en Ukraine et sur son évolution sociale depuis le Maïdan  en 2014 se rend suspect, fait l’objet de discriminations et est menacé dans son existence. C’est ce qui se passe dans le pays des poètes et des penseurs depuis quelques années, et cela semble démesuré depuis quelques mois.
Le Premier ministre Manuela Schwesig voulait garantir l’approvisionnement en gaz de l’Allemagne et créer des emplois dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale. C’est pour cela qu’elle a été élue par la population et qu’elle a donc fait exactement ce qu’elle avait à faire. Le fait qu’elle soit maintenant attaquée dans le cadre de la campagne de guerre contre la Russie [1] est conforme aux instructions que l’hégémonie de Washington a données et applique aux hommes et femmes politiques ayant une affinité  affirmée pour les États-Unis.


Ce sont des événements grotesques qui se déroulent. C’est ainsi que Norbert Röttgen, un homme d’affaires de la CDU, a parlé d’interdépendances avec Moscou et a suggéré à Schwesig de démissionner. Le président de la commission des affaires européennes au Bundestag, Anton Hofreiter (Alliance 90/Les Verts), a demandé que Schwesig s’engage maintenant en faveur d’un embargo sur le pétrole et de la livraison d’armes lourdes à l’Ukraine. [2] D’autres politiciens du SPD sont également critiqués en raison d’un comportement jugés  trop coopératif avec la Russie, notamment l’ancien vice-chancelier et ministre fédéral des Affaires étrangères Sigmar Gabriel. Comme si c’était un délit d’entretenir des relations diplomatiques avec d’autres gouvernements ou avec des partenaires commerciaux.
La provocation est devenue absurde lorsque le président fédéral Frank-Walter Steinmeier est accusé par les agitateurs de la guerre d’être trop proche de la Russie. C’est la raison pour laquelle Steinmeier, qui voulait se rendre en Ukraine par solidarité, n’est pas le bienvenu, a-t-on dit, à Kiev. Et l’ambassadeur ukrainien Andreij Melnyk, qui est le chef d’orchestre de la propagande Ukrainienne depuis des mois a parlé de proximité intellectuelle avec Poutine et d’une toile d’araignée avec des contacts avec la Russie. [3] Il a même avancé que «pour Steinmeier, la relation avec la Russie était et reste fondamentale, voire sainte, quoi qu’il arrive. La guerre d’agression ne joue pas non plus un grand rôle. "[4] Depuis la visite de Steinmeier au Monténégro en septembre 2016, il a été prouvé que Steinmeier était un propagandiste de l’OTAN. [5]
Les agitateurs et les marionnettes de la politique impériale américaine se mobilisent et déterminent la politique de sécurité allemande. La suspicion de prétendues atrocités commises par des soldats russes donne l’occasion de réclamer des sanctions de plus en plus sévères contre la Russie et la livraison d’armes lourdes à l’Ukraine sans réfléchir aux conséquences. Après plusieurs répétitions, les soupçons sont présentés comme des faits, même si la Russie les dément. Ainsi, il est désormais prouvé que les crimes de guerre commis à Boutchah et dans d’autres villes ukrainiennes ont été commis par des soldats russes, même si, selon les Russes, ils n’ont été commis qu’après le retrait de leurs troupes. Ce sont des crimes commis au cours de la guerre qui doivent être élucidés avant qu’un jugement puisse être rendu.
L’ancien analyste militaire de l’OTAN et écrivain Jacques Baud écrit qu’il s’agit de comprendre ce qui a mené à la guerre. Il constate que les experts qui se succèdent à la télévision analysent la situation sur la base d’informations douteuses, le plus souvent à partir d’hypothèses qui sont transformées en faits, de sorte que nous ne parvenons plus à comprendre ce qui se passe". C’est ainsi que l’on crée la panique [6]
La société allemande est de plus en plus chaotique, la pauvreté des populations déjà pauvres s’accroit et touche même  certaines classes moyennes de manière alarmante, certains secteurs économiques sont au bord de la faillite. Si les invitations louables de l’Ukraine, de la Pologne et des États baltes à renoncer au gaz et au pétrole russe sont reprises par les hommes politiques allemands, témoigne d’un mépris absolu pour les intérêts de leur propre population. Il s’agit d’une violation du serment de ces représentants du peuple, qui est de servir le bien-être du peuple allemand et d’en éviter les dommages.
Wolfgang Bittner vit à Göttingen. En 2014, il publie La conquête de l’Europe par les États-Unis, 2019,  „La patrie, la guerre et l’Ouest doré, ainsi que le nouveau conflit Ouest-Est et l’Allemagne en 2021 -. Contexte et analyses".

[«1] Voir Les Verts revendiquent le rôle joué par la Suède dans Nord Stream 2 | NDR.de - Nachrichten - Mecklembourg-Poméranie occidentale

[«2] Ebd.

[«3] Voir "Véridique et malveillante" : Gabriel reproche à Melnyk "Théories du complot" - n-tv.de. L’ambassadeur ukrainien insulte Steinmeier - Cela va trop loin! (berliner-zeitung.de)

[«4] Voir Ambassadeur d’Ukraine : "Scholz doit prendre des

sanctions au sommet de l’état" | tagesschau.de

[«5] De plus : Wolfgang Bittner, Le nouveau conflit Ouest-Est, Verlag zeitgeist 2019, p. 274 f.

[«6] Selon Jacques Baud, ancien analyste militaire de l’OTAN, découvre un récit d’invasion de l’Ukraine par l’Occident - vue du haut-bleu (vue du haut-bleu.de)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un hommage à la société civile de Russie, Bélarus et Ukraine
En pleine guerre en Europe, le prix Nobel de la paix a été décerné vendredi au défenseur des droits humains Ales Bialiatski, du Belarus, à l’organisation russe Memorial et à l’organisme ukrainien Center for Civil Liberties. Une façon de dénoncer les politiques dictatoriales de Vladimir Poutine et de son allié bélarusse Alexandre Loukachenko.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Annie Ernaux, Nobel de littérature, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman
Journal
Des tâches en plus pour gagner plus, piège antiféministe tendu aux enseignants
Le ministre Pap Ndiaye est chargé de la mise en musique du nouveau « pacte » que souhaite signer Emmanuel Macron avec les enseignants, qui consiste à mieux les rémunérer en échange de nouvelles missions. Mais ces « extras » aggravent déjà les inégalités salariales entre les femmes et les hommes dans l’Éducation nationale.
par Mathilde Goanec
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac