Jean Bachèlerie
retraité
Abonné·e de Mediapart

288 Billets

1 Éditions

Billet de blog 22 sept. 2022

Jean Bachèlerie
retraité
Abonné·e de Mediapart

Internationalisme ou Occidentalisme

Un internationalisme réduit à moins de 40 pays, tous du monde occidental est il un occidentalisme? Peut on proner un internationalisme sans les pays dAfrique, d'Amérique Latine et d'Asie

Jean Bachèlerie
retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’internationalisme ou l’occidentalisme

Edwy Plenel lance un appel à l’internationalisme

Quant à l’intangibilité des frontières rappelons que l pour soutenir l’Ukraine et combattre l’impérialisme Russe.

Les mots un sens, mais lorsque l’internationalisme souhaité ne rassemble que moins de  40 (18%) de pays sur les 200 membres de l’Onu, on peut s’interroger sur l’audience de cet internationalisme.

Ce rejet massif de l’appel au boycott de la Russie par la plupart des pays du monde interpelle.

En effet ces pays ne comprennent pas l’indignation sélective des pays occidentaux, la colonisation de la Palestine par Israël ne suscite pas d’appel à un internationalisme combatif, pas plus que cette colonisation contraire aux résolutions de l’ONU n’a provoqué le moindre Boycott !

La guerre menée par l’Arabie saoudite au Yémen qui a fit plus de 300 000 morts, détruit un pays souverain, n’a soulevé aucune réprobation internationale, ni le moindre Boycott.

Quant à l’intangibilité des frontières rappelons qu’Israel piétine allègrement les frontières tracées en 1948., que le Maroc a annexé la Sahara Occidental, que l’OTAN a contraint la Serbie a faire du Kosovo un état indépendant.

La question de fond soulevé dénonçant l’impérialisme Russe oublie de dénoncer l’impérialisme des Etats unis d’Amérique, qui entretiennent 800 baes dans le monde, certainement pour maintenir la pax americana. Bien sûr critiqué l’OTAN ou l’administration américaine est ringard, archaïque !!! On aimerait que l’on nous explique pourquoi.

L’impérialisme américain est tout autant condamnable que l’impérialisme Russe.

D’autant plus que cet impérialisme-là continue à manipuler les élections, organise des coups d’état « constitutionnels (Brésil, Bolivie, Venezuela) avec plus ou moins de succès.

Mais comment peut on critiquer la mondialisation libérale sans critiquer l’impérialisme américain qui en fut l’instigateur (Reagan) avec Margaret Thatcher, qui en est le protecteur, rappelons toutes les mesures de rétorsion prises contre toute tentative de faire payer l’impôts aux Gafam.

Mieux l’administration américaine a décrété l’extraterritorialité de droit américain, si ce n’est pas de l’impérialisme, qu’est-ce que l’impérialisme.

Le rejet de l’impérialisme américain est fondé non sur des sentiments mais sur des faits. Les oublier c’est réduire l’internationalisme à un pro américanisme déguisé.

Ce n’est pas de l’archaïsme de rappeler que Bush s’était engagé devant Mitterrand et Kohl auprès de Gorbatchev à ne pas étendre l’OTAN au-delà de la frontière allemande.

Ce n’est pas de l’archaïsme de rappeler qu’installer des bases aux frontières de la Russie et en Ukraine en particulier c’est franchir une ligne rouge comme l’ont déclaré Kennan et Kissinger, n’oublions pas la réaction de JF Kennedy lorsque l’URSS voulait installer une base de missiles à Cuba.  Nous sommes passés très près d’une guerre nucléaire.

Ce n’est pas être archaïque de constater que l’un des buts constants de la politique américaine a été d’empêcher tout rapprochement de l’Europe avec la Russie.

Ce n’est pas être archaïque de constater que pour l’administration américaine l’un des objectifs était aussi de vendre son pétrole et gaz de schiste  (70%) plus cher que le gaz Russe, et aussi de faire travailler le lobby militaro industriel.

Enfin un internationalisme belliciste est une nouveauté même réduite à l’Occident. Rappeler qu’il n’ y aura pas de paix et sécurité en Europe sans la Russie est un fait.

Cette guerre d’Ukraine souligne l’absence de souveraineté de l’Union Européenne qui aurait du imposer la paix par l’application des accords de Minsk, comme l’a souligné le Général Desportes.

Ce n’est pas être archaïque de défendre ses intérêts surtout lorsqu’ils ne sont pas ceux des états unis d’Amérique comme l’a déclaré le général Desportes https://www.les-crises.fr/ukraine-russie-otan-le-general-vincent-desportes-denonce-notre-strategie-de-guerre/

Ce que propose Edwy Plenel c’est un internationalisme occidental, un internationalisme belliciste, car après l’Ukraine, l’ennemi déclaré de l’administration américaine est la Chine.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Trois ans après Lubrizol, Rouen confie aux entreprises la prévention des risques industriels
Trois ans après l’accident de l’usine chimique, la métropole normande a mandaté une association d’industriels pour étudier les attentes de la population et former les élus. Une association de victimes dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi