En général ce blog, et mes autres interventions sur Mediapart, donne lieu à des Notes où j’estime, à tort ou à raison, avoir des choses un tantinet originales à dire. Appeler à voter Hollande n’est certes pas original puisque (du moins j’espère) nous serons presque 20 millions à le faire dimanche. Mais pour atteindre cet objectif, il ne faut pas que l’effort se relâche. Or, en ce week-end-pont, j’entends dire ça et là que l’abstention ne serait pas nuisible au candidat de la gauche car « de toute façon, c’est plié ».

Ce genre d’illusion dangereuse risque conduire à une maousse gueule de bois le dimanche soir. S’abstenir, c’est voter Patrick Buisson, le conseiller influent, chantre de la laïcité positive envers Benoît XVI (qu’il admire en tant que catholique traditionnaliste), et de la laïcité répressive à l’égard de l’islam (« religion d’immigrés » qu’il déteste en tant qu’ancien collaborateur de Minute).

Chacun le sait, Buisson est plus écouté par Sarkozy que les tenants de la droite républicaine. Il y a quelques semaines, le week-end des 18-19 février à Lille, Marine le Pen déclenche une nouvelle polémique en prétendant que « l’ensemble de la viande (…) distribuée en Ile-de-France, à l’insu du consommateur, est exclusivement de la viande hallal ». Dans un premier temps, le sieur Guéant lui-même (pourtant qualifié par M. Le Pen, en 2011, de « membre d’honneur du FN », pour ses déclarations islamophobes) rectifie. Sarkozy lui-même paraît ne pas se prendre au jeu quand il visite Rungis. Il en est de même des professionnels de la viande. Mais, selon un schéma bien connu, la réfutation contribue à donner de l’ampleur à ce qui était jusque-là un non-problème. Tel Zorro, arrive alors Patrick Buisson, avec sa cape et son grand sondage. Il dit quoi, le grand sondage : que 56% des Français auraient causé de la « viande halal ». Il n’indique même pas qu’ils auraient approuvé M. Le Pen, non, juste que cela a été un des sujets de conversation du week-end entre la pluie et le beau temps, et la grippe du petit ! Ni une ni deux, Sarkozy change son fusil d’épaule et décrète la viande halal comme un des premiers « sujet de préoccupation des Français ». Il réclame, haut et fort, la traçabilité de la viande halal et casher et entraîne Fillon (qui avait refusé, en avril 2011, de participer au calamiteux débat de l’UMP sur la laïcité) dans sa dérive. Le Premier ministre évoque des « traditions ancestrales qui ne correspondent plus à grand-chose ». Laïcité répressive, pendant de la laïcité positive qui, elle, nous bassine tout le temps avec les fameuses « racines », on ne peut plus « ancestrales » !

Simple rappel (je pourrais accumuler bien d’autres exemples) pour prouver le pouvoir de Buisson sur le pseudo hyper-président. Et certains se positionnent pour lui faire concurrence, tel Gérard Longuet dans Minute. Longuet se verrait bien, sans doute, Premier ministre d’ouverture… vers le FN ! Juste une autre indication : dans le clip de Sarkozy pour la campagne officielle sur France télévision, son propos commencé par la dénonciation de la proposition de Hollande d’accorder le droit de vote aux étrangers (sans préciser qu’il s’agit seulement des élections municipales, bien sûr !)

Allez, point n’est besoin de longs discours pour tirer la morale de l’histoire : il faut que Sarkozy-Buisson soit battu, et le plus largement possible. Il faut que les Français fassent la démonstration que « le crime ne paie pas » et que l’ouverture  à l’extrême-droite est non seulement éthiquement désastreuse, mais également une très mauvaise stratégie.  

L’élection de François Hollande donnera la possibilité de refonder une laïcité républicaine. Certes, il n’y aura rien d’automatique, mais, et c’est très important, le débat sera resitué sur de véritable enjeux. Cette élection est donc un préalable au retour d’une laïcité qui s’impose aux religions par l’extension des libertés laïques (droit à l’euthanasie, au mariage entre personnes de même sexe, recherche sur les cellules souches,…) et non par la répression de la liberté de conscience.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Luttons contre l'abstention et faisons peser le vote citoyen! Tous aux urnes pour les élections présidentielles et législatives de 2012.