Le vrai visage de l'extrême droite

Communiqué de presse

La mort de Clément, 18 ans, lâchement assassiné par des extrémistes de droite à Paris mercredi 5 juin, est révoltante.

Clément incarne ce que toute femme ou tout homme de gauche est à 18 ans et demeure le plus souvent : intransigeant face à la bêtise et à la haine. En l'assassinant, l'extrême droite s'attaque à l'avenir de notre pays.

Personne ne pourra dire demain, qu'il ne savait pas : l'image lissée que l'extrême droite cherche à montrer dans les médias, y compris locaux, ne pourra plus jamais masquer la brutale réalité de la violence que draine ses messages de division. 

De ce point de vue, la droite elle-même doit rapidement tirer une leçon : l'exacerbation des divisions, les appels à ne pas respecter la loi républicaine lorsqu'elle est votée, et toutes les autres manifestations de la volonté de l'UMP et de son président de courir après l'extrême droite, alimentent un climat nauséabond propice à toutes les horreurs.

 Pour ma part, je ne crois plus depuis longtemps à la capacité des appareils politiques traditionnels, inféodés à quelques personnalités avides de pouvoir, à enrayer la mécanique infernale dans laquelle ils ont placé la France. 


Je suis convaincu en revanche, que chaque citoyenne, chaque citoyen, jeune ou moins jeune, parent ou pas, a le pouvoir de mettre fin à cette escalade.  

C'est pourquoi j'appelle toutes les bonnes volontés à l'organisation d'un rassemblement silencieux à Meaux, au cours du week-end, en la mémoire de Clément. Il sera l'occasion de marquer la solidarité du plus grand nombre avec son entourage et avec toutes celles et tous ceux qui, comme lui, luttent non pour eux-mêmes, mais pour nous tous et nos enfants.

Guillaume Quercy

Candidat du Front de gauche lors des élections législatives de 2012

Contact téléphonique : 0673396489

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.