Le conseil métropolitain de NCA se dote d'un déontologue

Il a été proposé au conseil métropolitain de Nice Côte d'Azur de créer une autorité indépendante, dénommée « Déontologue du conseil métropolitain » chargée de contribuer au respect de l’éthique qui doit guider l’action publique de chaque élu métropolitain.

Sur le modèle du déontologue du conseil municipal de Nice, il a été proposé au conseil métropolitain de Nice Côte d'Azur du 10 février 2021 de créer une autorité indépendante, dénommée « Déontologue du conseil métropolitain », chargée de veiller au respect des principes contenus dans la charte de l'élu local et de contribuer au respect de l’éthique qui doit guider l’action publique de chaque élu métropolitain.

Je suis intervenu au nom du groupe écologiste :

C’est une divine surprise ! En effet, lors du conseil métropolitain du 23 juillet 2020, M. Pradal avait une position différente sur cette question : « Cela pourrait à nos yeux consister à une forme d’immixtion dans les autres communes que de donner à un déontologue d’un EPCI et non pas d’une collectivité, la possibilité de veiller ou d’assister très fortement. C’est pour cela que nous avons fait le choix de considérer que cette question devait être réglée au niveau des communes ».

Nous nous félicitons de cette initiative. De coup, il aurait fallu l’ajouter dans le nouveau règlement intérieur du conseil métropolitain, sur le modèle du règlement intérieur du conseil municipal de Nice.

Et n’oublions pas de mettre en place le référent alerte éthique - qui a vocation à recueillir les signalements des lanceurs d’alerte - obligatoire depuis le 1er janvier 2018 !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.