Le Hamas et la cause palestinienne

L'envoi de missiles sur le territoire israélien a suscité la réaction prévisible de l'armée. En quoi la décision du Hamas contribue-t-elle à faire avancer la cause palestinienne?

Nous sommes suspendus à la menace d'une intervention terrestre de l'armée israélienne à Gaza. Nous assistons à la répétition de l'incroyable dissymétrie des morts victimes de l'affrontement: ces derniers jours, plus de 100 du côté palestinien, 7 du côté israélien. Et nous devons nous demandons quel est le calcul du Hamas quand il décide d'envoyer ses missiles sur Israël, ce qu'il en attend sur le plan politique en faveur de la cause palestinienne. Nous ne sommes pas dans la pensée des dirigeants du Hamas. Mais il suffit d'observer ce qui se passe pour arriver à la conclusion que ce mouvement est nocif.

Ce qui se passe à Gaza est une nouvelle catastrophe pour les Palestiniens et pour les perspectives de paix que ce soit deux États, dont l'un viable et sans colonies, soit un État et deux nations. C'est une catastrophe quand on relit le texte d'Elias Sanbar publié hier dans Mediapart.

Catastrophe surtout parce qu'on parle moins de Jérusalem est et de l'action préméditée, soutenue par beaucoup de moyens financiers et juridiques, des Juifs pour expulser les Arabes. Action face à laquelle personne n'a tapé du poing sur la table dans la "communauté internationale", et surtout pas dans la France officielle,  sachant que Netanyahu est quand même affaibli sérieusement dans son propre pays.

Catastrophe parce que l'envoi de missiles par le Hamas ne sert qu'à entraîner l'aviation israélienne à faire des cartons faciles et à augmenter les pertes de civils, ce dont se moque la direction du Hamas qui en fera des martyrs, qui cultivera sa martyrologie  et qui a assez de dollars venus de l'Iran pour dédommager les familles desdits martyrs.

Le Hamas a commis deux grosses fautes, volontairement peut-être: permettre à Netanuyahu de faire ce qu'il sait faire le mieux et lui sauver la peau, provisoirement (jadis on aurait dit que le Hamas est un "allié objectif" de Netanyahu); et annuler les victoires des jeunes jerusalemites. En effet, selon Vincent Lemire, qui a écrit un bon livre sur Jérusalem, et qui parlait sur Mediapart, les jeunes ont parfaitement mis en échec les Israéliens à deux reprises (les portes de sécurité pour accéder à l'esplanade de la Mosquée et répondre à une provoc des éléments d'extrême-droite et des suprémacistes juifs contre la Mosquée) et étaient en train de mettre sur la place publique internationale la situation à Jérusalem est. Et cela au moment où l'ONG Human Rights Watch publie un rapport qui montre que l'État israëlien est un État d'apartheid et l'argumente juridiquement.

Les bombardements sur Gaza, le victimes, les tragédies individuelles, les destructions font oublier et les provocations à Jérusalem est et les héroïques mobilisations des jeunes, surtout, contre l'occupation, la brutalité, l'indécence des religieux d'extrême-droite, alors que la direction de l'OLP est discréditée et ne sert à rien. Ne les oublions lorsque nous manifesterons notre solidarité avec tous les Palestiniens qui ne méritent pas leurs dirigeants.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.