Jean-Claude Bourdin
Philosophe
Abonné·e de Mediapart

40 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 mai 2021

Le Hamas et la cause palestinienne

L'envoi de missiles sur le territoire israélien a suscité la réaction prévisible de l'armée. En quoi la décision du Hamas contribue-t-elle à faire avancer la cause palestinienne?

Jean-Claude Bourdin
Philosophe
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous sommes suspendus à la menace d'une intervention terrestre de l'armée israélienne à Gaza. Nous assistons à la répétition de l'incroyable dissymétrie des morts victimes de l'affrontement: ces derniers jours, plus de 100 du côté palestinien, 7 du côté israélien. Et nous devons nous demandons quel est le calcul du Hamas quand il décide d'envoyer ses missiles sur Israël, ce qu'il en attend sur le plan politique en faveur de la cause palestinienne. Nous ne sommes pas dans la pensée des dirigeants du Hamas. Mais il suffit d'observer ce qui se passe pour arriver à la conclusion que ce mouvement est nocif.

Ce qui se passe à Gaza est une nouvelle catastrophe pour les Palestiniens et pour les perspectives de paix que ce soit deux États, dont l'un viable et sans colonies, soit un État et deux nations. C'est une catastrophe quand on relit le texte d'Elias Sanbar publié hier dans Mediapart.

Catastrophe surtout parce qu'on parle moins de Jérusalem est et de l'action préméditée, soutenue par beaucoup de moyens financiers et juridiques, des Juifs pour expulser les Arabes. Action face à laquelle personne n'a tapé du poing sur la table dans la "communauté internationale", et surtout pas dans la France officielle,  sachant que Netanyahu est quand même affaibli sérieusement dans son propre pays.

Catastrophe parce que l'envoi de missiles par le Hamas ne sert qu'à entraîner l'aviation israélienne à faire des cartons faciles et à augmenter les pertes de civils, ce dont se moque la direction du Hamas qui en fera des martyrs, qui cultivera sa martyrologie  et qui a assez de dollars venus de l'Iran pour dédommager les familles desdits martyrs.

Le Hamas a commis deux grosses fautes, volontairement peut-être: permettre à Netanuyahu de faire ce qu'il sait faire le mieux et lui sauver la peau, provisoirement (jadis on aurait dit que le Hamas est un "allié objectif" de Netanyahu); et annuler les victoires des jeunes jerusalemites. En effet, selon Vincent Lemire, qui a écrit un bon livre sur Jérusalem, et qui parlait sur Mediapart, les jeunes ont parfaitement mis en échec les Israéliens à deux reprises (les portes de sécurité pour accéder à l'esplanade de la Mosquée et répondre à une provoc des éléments d'extrême-droite et des suprémacistes juifs contre la Mosquée) et étaient en train de mettre sur la place publique internationale la situation à Jérusalem est. Et cela au moment où l'ONG Human Rights Watch publie un rapport qui montre que l'État israëlien est un État d'apartheid et l'argumente juridiquement.

Les bombardements sur Gaza, le victimes, les tragédies individuelles, les destructions font oublier et les provocations à Jérusalem est et les héroïques mobilisations des jeunes, surtout, contre l'occupation, la brutalité, l'indécence des religieux d'extrême-droite, alors que la direction de l'OLP est discréditée et ne sert à rien. Ne les oublions lorsque nous manifesterons notre solidarité avec tous les Palestiniens qui ne méritent pas leurs dirigeants.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Défense
Néonazis dans l’armée : l’insupportable laisser-faire du ministère
Un militaire néonazi, dont le cas avait été évoqué il y a huit mois par Mediapart, a été interpellé en novembre par des douaniers. L’armée, elle, ne l’avait sanctionné que de vingt jours d’arrêts. Ce cas pose une nouvelle fois la question de la grande tolérance de l’institution vis-à-vis de militaires fascinés par le Troisième Reich. D'autant que Mediapart a encore découvert de nouveaux cas.
par Sébastien Bourdon et Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Union des gauches : Hidalgo et Montebourg tentent de rebattre les cartes
La candidate du PS et le candidat de la Remontada à la présidentielle ont appelé, dans la journée, à une candidature commune à gauche, en offrant de se retirer. Les pressions en faveur de l’union ainsi que les mauvais sondages expliquent aussi ce retournement. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Droite
À droite, mais à quel point ? Valérie Pécresse sommée de placer le curseur
La candidate LR à l’élection présidentielle est confrontée à une double injonction : retenir les électeurs d’Éric Ciotti, tentés par un basculement à l’extrême droite, sans rebuter pour de bon la droite « modérée » qu’embrasse Emmanuel Macron. Le premier défi de sa campagne. Et le principal ?
par Ilyes Ramdani
Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot