Fourberies, tromperies, menteries, sournoiseries et mystification.

La croisade d'Emmanuel le Jupitérien, saison 3, 1er épisode.

comploteurs

 

Où Finky le prédicateur avec l'aide de quelques soudards éperdus sous blasons jaunes vint prêter main forte à Emmanuel pour conduire la diversion tant que semer grand trouble dans la jacquerie des blasons jaunes.

Chroniqueurs adoubés, copistes et lucarnes patentés s'en donnèrent à cœur joie, enfin tenaient-ils matière à dire vérité. Aucun ne s'en privèrent et de tartiner tant qu'ils pouvaient se régalèrent.

Laissant en place publique ses alliés à la manœuvre, Emmanuel en son cabinet préparait sournoisement d'en multiplier les effets par un prochain et glorieux fait d'armes au cours du grand dîner offert chaque année à tous les grands du royaume par les émissaires français de la religion judaïque et promis en cette année 2019 pour le 20ème jour du mois de février.

Et de concocter un grand déjeuner le lendemain, 21 du mois, pour rallier complaisants prévôts et baillis des petites provinces, tant bien qu'occire qui se montrerait récalcitrant. Avant que d'aller au terme d'une semaine bien remplie batailler au devant des manants et vilains de grande ou petite fortune, au premier jour de la grande foire qu'ils tenaient chaque année en la porte versaillaise de Paris.

333907-le-salon-de-l-agriculture-2018-a-paris

 

Nous venons tant par bonheur que par grande joie d'exhumer de dessous la paille quelque merveilleux incunable qui en le fond du poulailler de Maurice gisait à l'abandon depuis on ne sait quel temps. Il nous conte les aventures de deux amis, Gilles et John au temps d'Emmanuel.  

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.