Macron, il a réponse à tout

Macron, il est plus fort que le Bernard Lavilliers des Fatals Picards. Quelque soit le problème, il a une solution.

Le soir de son élection, Macron n'a pas hésité à traverser tout seul la cour du Louvre malgré la nuit, le premier acte du surhomme. Macron, tu lui présentes un virus, il invente le passe sanitaire, tu lui amènes Trump, il lui tord le poignet, à peine Poutine arrive qu'il le jette à terre d'un froncement de sourcil. Des gilets jaunes ravagent la ville, il leur balance un grand débat en pleine figure. Qu'il arrive à Marseille, Macron, té vé, le mistral court se planquer et le soleil retourne au boulot. D'une main il redresse les immeubles de la rue d'Aubagne et de l'autre il reconstruit le Liban. Les écoles sont en ruine ? Il apprend à lire aux élèves, la drogue gangrène les quartiers nord, Macron en fabrique une de bien meilleure qualité dans ses labos et met les trafiquants sur la paille avec laquelle ils pourront sniffer parce qu'en même temps, il est comme ça Macron. Des badauds assistent à une manifestation, là il téléphone à Benall. Le pôvre, il a bien droit à prendre un peu de repos surtout que j'allais oublier les afghans. Pour eux aussi, Macron, il a un plan. Et ensuite, il suit des cours pour apprendre son nouveau métier, chômeur, pour mai 2022.

BernardLavilliers © Fatals Picards
 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.