Les lauréats des "Foutage de gueule" 2020

Il y a bousculade cette année pour participer à sélection des "foutage de gueule". Les différentes catégories, les lauréats et les commentaires éventuels

Catégorie "Admirez-moi en grosse conne" , Bruni-Sarkozy Carla pour son "On se fait la bise parce qu'on est de la vieille génération, on n'a peur de rien, on n'est pas féministes, on craint pas le coronavirus, nada !"accompagné d'expectorations pouvant projeter des postillons sur les personnes voisines (voir vidéo du 28 février). 

https://twitter.com/pascalriche/status/1238946424173268992 (activer le son)

Commentaire de la lauréate après ses piteuses excuses " Pour me racheter, je rejoins le service des urgences de l'hôpital d'Ibiza comme infirmière volontaire".  

 

Porté à la française (archives personnelles S. Ndiaye) © Jean Claude Lénervé Porté à la française (archives personnelles S. Ndiaye) © Jean Claude Lénervé
Catégorie "Vous êtes nuls, rien d'étonnant puisque vous avez voté pour nous" , Sibeth Ndiaye pour sa déclaration du 20 mars : "l’utilisation d’un masque, ce sont des gestes techniques précis, sinon on se gratte le nez sous le masque, on a du virus sur les mains ; sinon on en a une utilisation qui n’est pas bonne, et ça peut même être contre-productif. "
Correct © Jean Claude Lénervé Correct © Jean Claude Lénervé

Les quatre milliards d'asiatiques à qui nous avons demandé de commenter cette déclaration en sont restés bouche bée derrière leur masque. C'est du moins ce qu'on suppose. 

 © AFP © AFP
Catégorie "Pour l'ensemble de son oeuvre", Macron E. lauréat avec mention spéciale pour le port d'un masque de 1ere classe quand tant de soignants et de personnes en contact avec des personnes contaminées en sont dépourvus ou n'ont accès qu'à des masques chirurgicaux. 

Commentaire de S. Ndiaye : "pour lui au moins, c'est utile. Il sait mettre un masque et il ne se gratte pas le nez". 

Commentaire du contrôleur de billets à l'aéroport : "il n'avait même pas rempli son attestation de déplacement dérogatoire".

Catégorie " ça devrait me valoir le Tribunal Pénal International " Buzyn Agnès pour sa déclaration du 26 janvier "nous avons des dizaines de millions de masques en stock".

 Catégorie "Je sais tout mais je dirai rien" , Buzyn Agnès pour avoir dénoncé ses petits copains après avoir quitté le gouvernement et  pour n'avoir pas daigné faire part au public comme aux médias des éléments dont elle avait connaissance.

Catégorie "Je sais rien mais je dirai tout", Yazdan Yazdanpanah, expert ès boule de cristal, membre du conseil scientifique instauré par E. Macron, expert auprès de l'OMS et chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Bichat pour l'ensemble de ses prédictions (janvier 2020) : "la probabilité d’une épidémie est extrêmement faible". "Il peut y avoir un cas mais je pense qu’on va très rapidement le contenir. Il ne va pas y avoir une épidémie en France parce qu’on est justement préparé. Mais il peut avoir un cas qui va arriver, ça c’est possible" (France 5) et encore : "Il n’y aura pas d’épidémie parce qu’on sait faire, on sait contenir, on sait isoler ces patients". 

On peut signaler deux autres impétrants qui auraient mérité d'être récompensés. Aurélien Rousseau, directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) Île-de-France, pour avoir déclaré le 25 janvier : "le système est prêt à faire face à cette situation" et "depuis Ebola, l'organisation est assez rodée, les cas identifiés dans la région Île-de-France sont dirigés dans les services d'infectiologie" (site Top santé). Bruno Lina, professeur de virologie au CHU de Lyon et au Centre international de recherches en infectiologie pour "la France est prête à lutter contre une éventuelle propagation de l'épidémie" et "la France est plutôt en ordre de marche pour affronter une éventuelle épidémie de coronavirus." (site France Info).     Un commentaire ? No comment.

Catégorie "Monseigneur vous êtes trop bon", Darmanin G ministre du budget,  pour avoir décalé d'une semaine la déclaration de revenus. 

Catégorie "Plus c'est gros, plus ça marche" , B. Lemaire pour son appel au bon coeur et à la solidarité des entreprises "qui le peuvent", à verser leur rémunération de mars aux salariés

Catégorie "J'aurais mieux fait de rien dire"  à titre posthume à P. Devedjian, ancien du GUD et qui fit partie des réducteurs de crédits destinés à l'hôpital public. 

Commentaire de J.M. Sylvestre : "Je lui avais pourtant dit que même nous, on pouvait en avoir besoin". 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.