Jean Claude Lénervé
si j'aurais su, j'aurais fait policier
Abonné·e de Mediapart

227 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 oct. 2021

C'est eux qu'ont commencé

Relevé dans la presse

Jean Claude Lénervé
si j'aurais su, j'aurais fait policier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Théorème du pouvoir d'achat : quand le prix des énergies utilisées pour se chauffer flambe, la population se les gèle. 

Grève du 5 octobre : une fois de plus, la bande des trois, Macron, Castex, Lemaire, prennent les usagers en otage. 

Une grève de vingt-huit jours : depuis le 6 septembre, les salariés de Transdev, société délégataire de la région Île-de-France pour les transports en commun, font grève pour des conditions de travail décentes et des augmentations de salaires. Pour seule réponse, deux salariés sont poursuivis en justice. Transdev et Pécresse prennent les usagers en otage.   

Sondages : pendant ce temps-là, Zemmour se frotte les mains en comptant le nombre de mécontents.

Un étonnant étonnement : miss Maggie (Versailles) proteste à propos du manque de fonctionnaires de police, du manque de moyens affectés à la justice ou de prises en charge médicales défaillantes. Rappelons à Valérie Pécresse que son champion Sarkozy initia la R.G.P.P (révision générale des politiques publiques), la casse et la privatisation de la fonction publique qu'elle appliqua avec zèle comme secrétaire d'état des universités. 

Thatcher, Pécresse, Bachelot, Borne, Parly, Cresson, Royal, Saunier-Seité etc : la femme n'est pas toujours l'avenir de l'homme. Sans doute qu'être femme n'est pas déterminant. 

Miss Universités des Yvelines stigmatise à raison les lenteurs de la justice qui envoient un signal de laxisme aux délinquants potentiels, dont on observe la recrudescence pendant les périodes électorales. Il est en effet inadmissible que le jugement d'un justiciable ait lieu quatre ans après les faits, d'autant que malgré sa condamnation à un an de prison ferme, il est toujours en liberté du fait d'un appel suspensif. Si longtemps après un délit, quelle peut être la valeur pédagogique de la peine ? D'ailleurs, le coupable est sorti de la salle d'audience, en faisant un bras d'honneur doublé de cette invective : "je vous l'ai Thémis bien profond."

L'Outré du Quievrain à propos da la norme salariale : cette abomination prise au nom de la compétitivité et de l'emploi,  devrait concerner prochainement les salariés français : "la norme salariale est fixée tous les deux ans et détermine la marge d’augmentation des coûts salariaux. qui crée la possibilité d’adapter de façon préventive l’évolution des coûts salariaux en Belgique à l’évolution attendue ... chez nos principaux partenaires commerciaux que sont l’Allemagne, les Pays-Bas et la France. La norme salariale sert en quelque sorte d’encadrement pour la concertation sur les salaires qui a lieu tous les deux ans." https://emploi.belgique.be/fr/themes/remuneration/norme-salariale. Nul doute que Macron qui n'a de leçons à recevoir de personne devrait faire mieux en alignant les coûts salariaux sur ceux des chinois, des indiens ou des brésiliens.  

Madame Irma de la B.C.E. à propos de la transition énergétique : "Les coûts à court terme sont dérisoires par rapport aux coûts d’un changement climatique non maîtrisé à moyen et long terme… Le changement climatique représente une source majeure de risque systémique, en particulier pour les banques… ". Macron, lui privilégie le cour terme, c'est à dire avril-mai en envoyant une aumône aux personnes sélectionnées par Bercy pour les calmer.  

Ce que parler veut dire : la présentation par la RATP des dégâts provoqués par les travaux pour le Grand Paris et les J.O. : "Convaincues que les chantiers exceptionnels du Grand Paris Express doivent favoriser le développement économique durable, solidaire et créateur d’emplois, la Société du Grand Paris et la RATP avaient déjà cosigné le 5 octobre 2015 une Charte d’engagement « Responsabilité Sociale des Entreprises » pour la réalisation des marchés du Grand Paris."

P.M.R : la SNCF réalise des travaux dans les gares qui doivent permettre aux personnes à mobilité réduite d'accéder aux transports en commun. Il était temps. Nénamoins ... un dirigeant de la SNCF / Transilien a-t-il imaginé une fois seulement la présence d'un ou plusieurs fauteuils roulants dans des rames de wagon où la seule présence d'une bicyclette rajoute de la gêne pour les voyageurs entassés les uns contre les autres? Ils ont commencé par retrier les wc, poursuivront-ils avec les sièges ? 

Y avait un industriel du côté de Quimperlé  ... (cf la chanson de Gilles Servat) Les Inrockuptibles  : "Vincent Bolloré "appartient à la caste des cathos tradis" et se fait confesser deux fois par semaine par l'abbé Grimaud, "un prêtre traditionaliste". L'observance des commandements de sa sainte mère l'église selon Bolloré, en 1977  il épouse Sophie Fossorier dont il divorce en novembre 2004 pour vivre ensuite en union libre avec l'actrice et romancière Anaïs Jeanneret de qui il est aujourd'hui séparé. Pour un "catho tradi" ...

Les héritiers : chez Bolloré, ils s'appellent Sébastien, Yannick, Cyrille et Marie. Chacun est à la tête d'une branche du groupe. Souhaitons aux salariés de ces entreprises de connaître un meilleur sort que chez l'héritier Lagardère.

l'institutrice de Quimperlé - Gilles Servat © Gilles Servat

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
Une peine de prison aménageable est requise contre François Fillon
Cinq ans de prison dont quatre avec sursis, la partie ferme étant « aménagée sous le régime de la détention à domicile », ainsi que 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité ont été requis lundi 29 novembre contre François Fillon à la cour d’appel de Paris.
par Michel Deléan
Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO