Revue de presse, 2eme édition

Du faux, rien que du faux, du pourrait être vrai ou le devenir.

Feux de forêt. Plus de huit cents hectares brûlés dans l'Aude sans qu'il ait été possible de les stopper. Depuis le Trocadéro où il n'a pas réussi à mettre le feu malgré l'aide des médias, Fleurant Flippant, minuscule d'extrême droite a déclaré : "encore une preuve de l'inefficacité de ce vaccin". 

Rentrée scolaire. Suite à l'annonce de l'obligation qui serait  faite aux 12-17 ans de produire un test sanitaire à partir du 21 juillet, de nombreux jeunes et leurs parents grognent et font entendre leur colère. Cette manifestation d'incivilité n'a pas manqué de troubler les vacances de Monsieur Blanquer. Il en a pris ombrage et a décidé d'avancer la rentrée au 1er août dans les établissements d'enseignement secondaire et les universités. Les micros ont capté sa réaction quand il a quitté la salle où se tenait la conférence de presse, " ça leur apprendra".   

Contaminés pendant la manifestation contre le passe sanitaire. Des militants antivax interpellés pendant la manifestion ont été admis aux urgences après avoir été contaminés par les "forces de l'ordre". F. Flippant, antivax et extréme droite, en a profité pour soigner (sic) sa publicité en déposant une plainte contre la préfecture de police. "Elle ( la préfecture) aurait dû protéger les manifestants en faisant respecter les gestes barrière par ses policiers plutôt que de leur faire disposer des barrières qui n'ont assuré que la protection des vitrines de l'avenue des Champs-Elysées". Réaction du porte-drapeau du fascisme du syndicat Alliance : "Oh Fleurant, tu déconnes ?"

Contaminés pour avoir côtoyé des manifestants contre le passe sanitaire et la vaccination obligatoire. Des luttes intestines se font jour chez les manifestants antivax après qu'une fraction séparatiste issue de la première moitié du cortège ait déposé contre ceux de la seconde moitié pour "transmission du virus du covid-19 pendant une manifestation publique commune". En attendant le délibéré, nous avons vu un Fleurant Flippant troublé, pandémie d'extrême droite, s'enfermer dans un silence marmoréen. 

Logique Alors que dans de nombreux pays, les populations attendent que les brevets soient "libres" pour bénéficier de la vaccination, en France où cet acte est pris en charge, de nombreux citoyens la refusent. 

Dernière minute... par leur refus de la vaccination, les antivax ont réussi à faire accepter par une partie de la population l'obligation d'un passe-sanitaire. Combien d'infiltrés de la secte Macron font partie de ces refuzniks ? Seule bonne nouvelle, cette obligation s'applique aux terrasses qui envahissent les trottoirs. Autrement, le nombre de piétons écrasés n'aurait pas manqué d'augmenter notablement, faisant dire à F. FLippant, marcheur d'extrême droite qu'il fallait voir là  "une nouvelle preuve de la dangerosité du vaccin". 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.