Jean Claude Lénervé
Oh my god !
Abonné·e de Mediapart

356 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 oct. 2022

Jean Claude Lénervé
Oh my god !
Abonné·e de Mediapart

Wanted dead plutôt qu'alive

Un avis de recherche lancé par l'attorney général Hanouna du barreau de C8

Jean Claude Lénervé
Oh my god !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Coupable présumé recherché mort ou vif pour meurtre sur enfant." Témoignages à adresser à Cnews - Rédaction - 92 Issy les Moulineaux - Bolloreland.

© Inconnu

N.B. la justice ayant été vendue depuis longtemps, il ne reste plus assez  d'argent pour verser une prime..

Les informations retenues vaudront aux lanceurs d'alerte citoyenne, une participation ( gros plan et interview compris), aux "Elus populaires", l'émission de télé réalité animée par la joyeuse bande (Sarkozy, Macron, Darmanin, Ciotti et Le pen père, fille et nièce).

L'audience se tiendra sans délai sur la place publique audiovisuelle. L'accusation est confiée au cabinet Bouygues & Bolloré qui sera représenté par maître Hanouna. La culpabilité du justiciable ayant été établie par le bouffon médiatique du barreau de C8 avec la diligence que lui connaît (*), nul besoin de perdre de temps et d'argent en procès inutile.  

La peine sera exécutée sur le champ. Au menu des festivités, mise en bouche avec un jugement de dieu utile à l'édification des petits et des grands (les vertus de la pédagogie...), suivi du plat principal : pilori, pal, roue ou pendaison, en fonction de la saison. Le bûcher qui donne lieu à un spectacle grandiose, est réservé aux seules périodes de sécheresse pour des questions environnementales qu'on comprendra aisément.    

(*) y a pas de malle poste à ça

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte