Une votation citoyenne sur l'avenir de la gestion de l'eau à Est Ensemble (93)

Cette semaine se déroule une votation citoyenne sur l'avenir de la gestion de l'eau dans plusieurs villes d'Est Ensemble (93). C'est un formidable moyen d’informer, de débattre et de s’exprimer en faveur de la gestion publique. Tou-tes les habitant-es, à partir de 16 ans, peuvent se prononcer.

Un premier débat public et contradictoire s'est tenu jeudi 20 juin à Montreuil, accueilli par Ibrahim Dufriche Soilihi, premier adjoint au maire, avec la participation de plusieurs représentants du Syndicat des Eaux d'Île-de-France (SEDIF), du Président d'Est Ensemble, Gérard Cosme et, bien sûr, de notre association, la Coordination EAU Île-de-France.Un second s'est tenu à Bagnolet le mardi 25 juin avec le Maire Tony Di Martino, le député Alexis Corbière, le SEDIF et notre association. 

La Coordination EAU Île-de-France se réjouit de cette votation citoyenne. Enfin de l'information, enfin du débat sur l'eau! Cette votation citoyenne résulte d'une demande de notre association. Mais au-delà, cela fait écho à un mouvement profond de la société, qu'on pense à la demande de référendum sur la privatisation d'ADP ou à la revendication d'un référendum d'initiative citoyenne, portée par les Gilets jaunes. Les villes comme Montreuil, Bagnolet, Les Lilas, Bondy qui organisent cette votation, se mettent à la pointe de l'innovation sociale et politique.

Pour l'eau, c'est clair: face aux pressions de Veolia et du Sedif et à l'attentisme d'Est Ensemble, il n'y aura pas de gestion publique sans  mobilisation citoyenne ! Pour résister aux lobbies, il faut une volonté politique forte, adossée à un puissant mouvement citoyen. La votation citoyenne lui permet de s'exprimer.

Si le SEDIF était un vrai service public, respectueux des usagers et soucieux de l'intérêt général, il se féliciterait lui aussi de cette initiative au lieu de la dénigrer! Malheureusement ce n'est pas le cas car son seul objectif est de continuer à régner en toute opacité.

De l'utilité de la votation

Le territoire Est Ensemble a décidé en décembre 2017 de ne pas adhérer au  SEDIF.  Une convention provisoire a été conclue avec le SEDIF pour permettre de terminer les études et de décider. Initialement prévue jusqu'à fin 2019, elle est sur le point d'être prolongée de six mois. A la fin de la convention, il faudra qu'Est Ensemble gère la distribution de l'eau sur le territoire en direct avec Veolia (jusqu'à la fin du contrat en décembre 2022) et sans le SEDIF. Cela exige de négocier auparavant avec Veolia et le SEDIF. Six mois ne seront pas de trop. C'est pour cela qu'Est Ensemble doit prendre une décision en 2019.

Si une décision n'est pas prise cette année, mais qu'on attend, comme le souhaite le Président d'Est Ensemble, le lendemain des municipales, il n'y aura plus alors le temps de reprendre en main la distribution de l'eau pour le 1er juillet 2020, il n'y aura plus qu'à re-adhérer au SEDIF. Ou alors à prolonger encore une fois la convention, en faisant de nouvelles concessions au SEDIF, comme cela vient d'être le cas. Pour prolonger la convention, la Président d'Est Ensemble s'est engagé à n'acheter de l'eau qu'au SEDIF! Alors qu'il faudrait un approvisionnement mixte (Eau de Paris et SEDIF) pour garder le contrôle du prix.

Lire ici la délibération pour la prolongation de la convention adoptée au Comité syndical du SEDIF du 20 juin.

La votation citoyenne est le grain de sable dans tous ces calculs. Elle va permettre d'être plus fort-es pour obtenir une décision d'Est Ensemble cette année et pour créer la régie publique qui sera opérationnelle le 1er janvier 2023.

Le SEDIF doit rendre des comptes: compte-rendu  de la réunion sur le blog de Montreuil Ecologie.

A Bagnolet

La votation aura lieu le dimanche 30 juin de 10h à 18h dans 7 bureaux de vote (un par quartier) ; le dépouillement public aura lieu sur place ensuite.

Mardi 25 juin une rencontre publique aura lieu à 19h30 à l’Hôtel de ville, salle du conseil municipal.

Toutes les informations sont disponibles dans le supplément de 16 pages du magazine municipal distribué dans toutes boîtes aux lettres :

https://fr.calameo.com/books/0012793625408a4342b70?authid=W9velfartugn

A noter que toutes les forces politiques locales soutiennent la votation citoyenne et se prononcent pour la gestion publique : voir ci-dessous leur appel. 

VOTATION CITOYENNE LE 30 JUIN A BAGNOLET

Votons pour la création d’une régie publique de l’eau !

Depuis fin 2017, le territoire Est Ensemble n’est plus membre du Syndicat des Eaux d’Île-de-France (SEDIF) qui confie la gestion de l’eau à la multinationale Veolia. Maintenant il s’agit de passer à l’étape suivante : créer la régie publique qui sera opérationnelle à la fin du contrat avec Veolia le 1er janvier 2023. La décision doit être prise cette année, sinon le risque est grand de retourner au SEDIF et à Veolia. C’est aux citoyen-nes de donner maintenant l’impulsion nécessaire en votant.

Un impact important sur la vie quotidienne

La gestion publique permettra une tarification plus juste : aujourd’hui le SEDIF et Veolia pénalisent les petits consommateurs domestiques et favorisent les gros consommateurs. Les relations avec les usagers sont exécrables. Veolia a massivement pratiqué les coupures d’eau alors que la loi l’interdisait. C’est aussi l’imposition des compteurs à télérelève sous la menace de sanctions, etc.

Prendre soin du bien commun

Les fuites d’eau sous la voirie se sont multipliées ces dernières années à Bagnolet. Veolia préfère réparer la casse plutôt qu’entretenir et renouveler le réseau. Tant pis pour la préservation de l’environnement. Sortir de cette logique marchande et choisir l’intérêt général, c’est tout l’enjeu de la consultation.

L’eau, c’est la démocratie

Envoyons un signal clair et fort que nous voulons rompre définitivement avec la gestion opaque du SEDIF. Les élu-es doivent reprendre le contrôle de ce bien commun vital. Les usagers-citoyen-nes doivent associé-es à sa gestion à tous les niveaux, jusqu’au conseil d’administration de la future régie. Et bien sûr, il s’agit d’empêcher toute réadhésion au SEDIF.

La  Coordination EAU  Île-de-France

Avec le soutien de : Bagnolet initiatives citoyennes, Dynamique citoyenne, EELV, Génération.S, LFI, PCF, PG, PS, PRG, Bagnolet en Marche.

 

A Bondy

Un débat est prévu mercredi 26 juin à 20h à la salle des fêtes de l’Hôtel de ville

La votation citoyenne est ouverte à tous les bondynois (français ou non) à partir de 16 ans

Le 29 JUIN les Bondynois et les Bondynoises pourront de se prononcer sur l’avenir de la gestion de l’eau :

Création d'une régie publique

Ré-adhésion au SEDIF qui délègue à Veolia

 

6 lieux de vote de 10h à 16h: Marché de la gare - Place Neuburger - Place du 11 novembre – Marché Suzanne Buisson – LIDL Apollonia – Piscine Michel Beaufort

L’eau, ce bien si précieux, cette ressource à l’origine de la vie sur terre est de plus en plus menacée. Agriculture intensive, gaspillage, pollutions urbaines, dérèglement climatique, autant de raisons qui font que nous devons préserver et entretenir notre patrimoine hydrologique. L’eau est un bien commun de l’humanité essentiel à la vie. Elle ne peut être considérée comme une marchandise.

Actuellement Est Ensemble est lié par une convention provisoire au SEDIF, sans en être membre, et le SEDIF fait tout faire par Veolia entreprise privée qui distribue des dividendes à ses actionnaires. Est Ensemble a fait le premier pas : sortir du SEDIF. Le 2e pas consiste à créer une régie publique qui assurera la distribution et la facturation.

Une gestion publique c’est un prix plus juste de l’eau sans surcoût, une logique plus sociale et une gestion plus écologique sans profits.

 Aux Lilas

La votation citoyenne aura lieu samedi 29 juin de 10h à 18h dans un gymnase et le dimanche 30 juin de 9h à 13h au marché.

Une réunion publique aura lieu vendredi 28 juin à l’Hôtel de ville, à 19H45, salle des mariages.

Voir tract ci-dessous.

 

 les-lilas-2-758x1024.jpg

 

A Montreuil

La votation citoyenne à Montreuil se déroule du 21 au 29 juin 2019. Le dépouillement s'effectuera le 30 juin à 17h en Mairie.

Le dispositif retenu est le suivant :

- Information : - Article dans le Montreuillois du 15 juin - Info sur site de la Ville - Réalisation d'un document et d'une affiche de présentation des enjeux - Panneaux d'informations mis à disposition par Est Ensemble - Réunion de mobilisation des organisations associatives syndicales et politiques de la ville le 13 juin en mairie -

Réunion publique le 20 juin à 19h (salle des fêtes de l'Hôtel de Ville)

Votation du 21 au 29 :

- vote numérique sur le site de la Ville

http://www.montreuil.fr/consultation-citoyenne-votez-en-ligne/

- Installation d'urnes, avec document d'information, bulletin de votes, et cahier d'émargements en plusieurs points de la ville : Mairie, antennes de quartiers, centres sociaux, CMS, Bourse du travail, Centre administratif Opale, Maison des associations…Un temps fort de mobilisation est prévu le 22 juin lors de la fête de la ville, stand tenu par des élu-e-s et militante-s.

- Le corps électoral comprend tous les habitants de Montreuil de plus de 16 ans (droit de vote pour les étrangers).

Quatre questions figureront sur le bulletin de vote :

- Pensez-vous que la question de l'eau est un enjeu écologique essentiel pour les années à venir ?

Pas d'accord Plutôt pas d'accord Plutôt d'accord D'accord

- Selon vous, l'eau est-elle un bien comme les autres?

Pas d'accord Plutôt pas d'accord Plutôt d'accord D'accord

- Savez-vous que l'eau sur le territoire d'Est Ensemble est distribuée par une entreprise privée, sous délégation de service public?

Oui Non

Êtes-vous pour la création d'une régie publique de l'eau sur le territoire d'Est Ensemble ?

Oui Non

 A Noisy-le Sec

A la demande du Maire, Est Ensemble a adhéré au SEDIF pour cette ville. Le collectif eau publique local organise quand même un "sondage citoyen"!

https://doodle.com/poll/fdur7iyquiia8htd

 

Au Pré Saint-Gervais

Le Maire a refusé d’organiser la votation citoyenne. Voir ci-dessous le communiqué du Collectif Eau publique au Pré.

 

Collectif Eau Publique au Pré-Saint-Gervais Communiqué de presse –

Le vote démocratique pour une régie publique de l’eau n’aura pas lieu au Pré C’était une demande de la Coordination Eau Ile de France. Le Conseil de territoire d’Est Ensemble a adopté mardi 28 mai une délibération permettant aux communes d’organiser une votation citoyenne sur le mode de gestion de l’eau. Une grande mobilisation citoyenne pourra donner l’impulsion nécessaire au passage en régie et éviter tout retour en arrière au Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF). Mais au Pré-Saint-Gervais, la votation citoyenne n’aura pas lieu. Son maire se dit favorable au passage en régie publique pour la gestion de ce bien commun, tout comme Gérard Cosme, ancien maire et actuel Président d’Est Ensemble, ce qui l’exonère, selon lui, de consulter les citoyens. Mais la mise en œuvre réelle de ladite régie n’avance pas et des concessions sont faites au SEDIF, comme en témoigne la délibération soumise au Comité du SEDIF de ce 20 juin. Elle repousse la décision des Territoires à mettre en place une régie publique, ou pas, à l’après mars 2020, soit après les élections municipales. Cela laissera trop peu de temps aux équipes de se préparer à la reprise du contrat en direct avec Veolia en juillet. Par ailleurs, le SEDIF enferme Est Ensemble dans un choix entre ré-adhésion à ce syndicat et achat d’eau à 100 % au SEDIF. La gestion publique de l’eau est une décision politique forte qui ne pourra aboutir sans un appui citoyen massif face aux puissances financières et leurs alliés, ici le couple SEDIF/Veolia. Le Collectif Eau Publique au Pré regrette le choix de son Maire de ne pas s’appuyer sur les habitants pour porter ce combat social, écologique et démocratique.

 eaupubliqueaupre@gmail.com

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.