France-Nouvelle

Loué soit l'année 17 du printemps français et ses bons enfants d'entreprises et joueurs de poker, sincères. Leurs cerveaux-cloud sont sécurisés. Leurs fronts palmés barbotent dans le vieux coffre à idées et en tirent neufs projets. En remuant le nez, ils changent le monde. L'ombre mauvaise a été stoppée à Calais. Grâce à une armée de trous-du-culs, la vérité et l'avenir sont en direct et en live.

Un choeur de bienveillants est venu à ma porte témoigner du ciel bleu. C'est la couleur des anges postaux éclairant Atacama et Gobi où l'air est pur et la terre sans usine. Zone promise aux hommes sans sac à os, chair. Y règne un silence pétrole or, teinté concrètement de poésie sonore qui fait tituber de joie les gourdes de l'extrême, pèlerins, pèlerines, tous marcheurs impénitents. La Mort là-bas n'a rien ou presque à se mettre sous la dent. Des insectes et des lézards principalement faisant fi de théologie. Tristes athées qui vivent cachés dans des trous parfois bordés de ruines.

Un choeur de bienveillants est venu à ma porte m'avertir du bleu marine et de son ciel en contre-façon. J'ignorais que les anges avaient un uniforme d'été et d'hiver, comme Chanel que Dior créa. Et réciproquement. Oh le pauvre malheureux, s'écria le choeur les yeux au ciel, il ne sait rien de Lucifer qui frappe la terre à la vitesse de l'éclair et oblige les gouvernements à déployer des bandes d'arrêt d'urgence aussi crottées qu'un tank bardé becs et plumes. Sans doute des mouettes et des canards, ayant coupé la trajectoire.

Un choeur de bienveillants est venu à ma porte m'annoncer le temps mûr aux milles corbeilles de fruits tressés avec des panamas importés des bleds et des patelins et dotés de mots bleus et doux, découpés dans des salopettes javellisées. Ma langue n'a pu s'empêcher de proférer un doute non profitable : sois méthodique ! N'en fais rien ! En t'y essayant, tu enfilerais la combine eau et neige du capitaine des pompiers qui se rit de lui. Et puis j'ai déjà un paillasson avec des roses à l'anglaise. Tu n'es pas ou tu l'es trop, malin, a conclu le choeur, et ce faisant tu as laissé passer ta chance.

Un choeur de bienveillants veillant au son, au grain et à l'image est venu à ma porte me guérir de la peste et du choléra. Mais écœuré de ma terrible incrédulité, il a grondé des mots du tonnerre qui relient en zigzag le ciel au clocher du village, le monument aux morts, originel. Soudain j'étais personne. Un cochon de cubain. Un ver nucléaire coréen. Un crapaud bondissant comme une mine de Raqqah à Marrakech. Bref un énorme pou entre les cuisses des femmes. Ouf ! Quelque chose positif. Ça fait toujours plaisir à entendre, même si rien d'agréable ne se passe.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.