jean ganzhorn
Artisan dans l'énergie renouvelable, écrivailleur amateur
Abonné·e de Mediapart

68 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 déc. 2022

jean ganzhorn
Artisan dans l'énergie renouvelable, écrivailleur amateur
Abonné·e de Mediapart

L'émancipation n'est pas métaphysique, elle n’est que réelle, ou elle n’est pas !

Voici a lire le"Témoignage d'une maman qui a sorti son enfant d'une école Steiner-Waldorf" dans un petit village de montagne bien perché. "  Texte très bien écrit qui en dit long sur l'écologie réactionnaire pas si zen et  proche d'ici....

jean ganzhorn
Artisan dans l'énergie renouvelable, écrivailleur amateur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voici a lire le"Témoignage d'une maman qui a sorti son enfant d'une école Steiner-Waldorf" dans un petit village de montagne bien perché. "  Texte très bien écrit qui en dit long sur l'écologie réactionnaire pas si zen et  proche d'ici....

Voici un la fin du texte pour mettre en bouche....

La déliquescence du système de santé et sa privatisation, font le terreau des pseudo-médecines. Le manque de transparence de l’industrie pharmaceutique fait prospérer ces idées. Et comme toujours dans l’histoire, les catastrophes du capitalisme financier engendrent des monstres. L’angoisse moderne mélangée à la corruption de nos institutions, est le terreau de l’obscurantisme et du fascisme. Toutes ces pseudo-médecines sont les alliées du démantèlement de la plus grande institution qu’est la sécurité sociale. On ne peut pas se dire ou se croire émancipateur en les soutenant. Certaines sectes et mouvements complotistes sont des alliés de l’extrême droite, car ils assurent des troupes et un écran de fumée ; dans le meilleur des cas ils aident le système en discréditant toute action collective défensive. Il est urgent pour ces forces d’actions collectives, d’expulser ces imposteurs de leurs structures, et de combattre leurs idées sectaires et intolérantes. La pensée émancipatrice va avec le doute et le libre-arbitre, comme la pensée totalitaire va avec l’emprise et l’inversion de la réalité, et du langage. N’oublions pas l'utilisation des sectes partout dans le monde pour les luttes géopolitiques : Des « born again » évangéliques à l’extrême droite de Bush, Trump et Bolsonaro, au salafisme et Daech, en passant par tous les complotistes relayant la « poutinerie confusionniste », sans oublier l'hindouisme fasciste qui a servi de rampe de lancement à Modi en Inde. La liste est longue au cours de l'histoire, plus vieille que la mise à sac de Byzance par les croisés. Parfois les riches possédants voient la créature qu'ils ont nourri, tout leur détruire, comme fut le délire sectaire hitlérien, mélange d'ésotérisme, de gourou et de délires paranoïaques de foule. Cela nous montre que l'instrumentation de la croyance absolue est le piège mortel réactionnaire. Hélas, les forces émancipatrices trop réprimées n'échappent pas toujours à ces dérives : la Corée du nord est une secte à l'échelle d'un pays et dans le culte stalinien de la personnalité on chantait l'internationale. Cette belle chanson qui ne dit «ni dieu, ni tribun, ni sauveur suprême". Le déni est une force incroyable, qui permet l'emprise et l'inversion de réalité partout, les trotskistes sont bien arrivés à faire des sectes. Si chaque époque a eu les siennes, elles fleurissent de plus belles en ce début de 21ème siècle, comme champignon après la pluie. J'y verrait presque un signe annonciateur de temps apocalyptique si j'étais mystique. Le déni climatique, l'emprise du capitalisme et ses croyants qui le croient éternel est aussi assez stupéfiant. Accuser la science d'être sa théologie, son mantra et sa philosophie est une grave erreur de jugement. Le capitalisme a des dénis, des gourous et une croyance que les problèmes qu’ils génèrent seront résolus par la science ; C'est trop lui demander. Elle nous démontre du rapport de Rome au GIEC en pensant par la loi de l'entropie tout le contraire. Les écœurés du capitalisme se fourvoient en embrassant son rejet et en mythifiant le passé, si la fuite en avant est une folie, rebrousser chemin impossible, reste les chemins de traverses. Et même s'il n'existerait pas d'échappatoire, pourquoi gâcher ce qui reste à vivre ? A chercher le paradis ailleurs que sur terre, on aboutit à un enfer terrestre. L'émancipation n'est pas métaphysique, elle n’est que réelle, ou elle n’est pas !.

.

 Lire le"Témoignage d'une maman qui a sorti son enfant d'une école Steiner-Waldorf"
dans un petit village de montagne bien perché. "

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte