Le baton et la carrotte

Le Macron a une stratégie malgré les apparences de dépassement. Comme tout pouvoir depuis 10 000 ans, quand il ne peut plus diviser pour régner, face à une révolte provoquée par une injustice trop évidente: le bâton et la carotte.

Le Macron a une stratégie malgré les apparences de dépassement. Comme tout pouvoir depuis 10 000 ans face à une révolte provoquée par une injustice trop évidente: le bâton et la carotte. 

img-20181207-220941
Le baton pour faire peur à ceux motivés par la révolte, le discrédit auprès des bourgeois, la peur auprès de ceux qui hésitent. Pas besoin d'envoyer des casseurs, la haine de ce système est bien trop ancré, reste juste à les motivés en tapant dessus. La carotte vient toujours après le bâton.

img-20181207-220917-1

Champs Élysées ce samedi coincé dans une souricière, c'est l'ouverture de la chasse au gilets jaunes au flash ball. Après deux heures de calme les champs sont bien remplies, les cris de Macron démission sont scandés , le gilet symbole génial fonctionne comme multiples usages. Porté par les gueux au travail, qui construisent les routes, garde nos enfants, et les crevaisons de la vie, il attire l'attention sur soi pour pas se faire écraser. Il confère une unité des manifestants et gomme les distinctions d'appartenance, c'est l'unité par dessus nos différences. L'équipe des jaunes encerclé par les bleus, les gueux sur l'avenue des riches entourés par les chiens de garde. Presque tous, on écrit un message sur le gilet dans le dos, il fait aussi de porte pancarte, dans un contexte où les CRS ont confisqué les bâtons et ou le risque d'avoir pancarte avec un bâton est d'être embarqué en garde à vue. Seul les drapeaux français ne sont pas confisqués les CRS trouvant choquant de le faire, se rappelant un peu ce que le r veut dire de leur nom....
Tout jaune avec des drapeaux français le champs est envahi et une fois de plus les médias vont reprendre les chiffres a la Pravda.
Sur le dos des gilets les mots qui  reviennent le plus sont l'injustice, Macron suivie par la mot niquer, banque, ISF, et l'anus présidentiel dans lequel beaucoup de monde veut faire des choses...

img-20181208-121451

Aux bout de deux heures calme et bon enfant la chasse est ouverte. Ce n'est pas le gaz a tous les étages juste au niveau des gueux encerclés et pris en souricière. Tire de flash ball, une femme y laisse un œil, les sapins de Noël volent sur les CRS. Les canards canardés s'énervent, logique. Les magasins sont murées de planches. Les drapeaux français marqué 1789-2018 montent en scandant la Marseillaise a l'assaut des CRS qui bloque l'accès a l'arc de triomphe le totem du jour, symbole d'un mégalo, symbole outragé la semaine dernière. On l'aura pas cette fois. Certains essayent de passer sur le côté. Mais cette fois ils sont pas débordés.

img-20181208-135005

Les grenades gli4 assourdissantes celle qui arrachent les pieds pour ceux qui shoot au pied les lacrymos, détonnent et donne au chant de la Marseillaise une ambiance de révolution... Une sono crache la chanson ça ira ça ira on les aura, d'autres reprennent le chants des partisans. Anticapitaliste est scandé...nationalistes et anars se côtoient au milieu de plein de non politise qui ne le sont enfin plus. A côté des voitures brûlent et les plus courageux arrachent des morceaux de goudron pour les jeter sur les flics. On essaie de les rejoindre mais les CRS nous bloquent a force de  gaz intensif et grenade.... Macron démission et tous ensemble redémarre.

img-20181208-145843
Fatigué, la foule se calme, les macrons démission, sixième République, tous tous ensemble sont repris en cœur par toute la foule....le gazage reprends pour oui ou pour un non, certains taguent les planches des banques qui seront enlevés lundi cela leur vaut des rafales de lacrymo. Une journaliste est visée en pleine tête par un flash ball; recalme. Les CRS nous réduisent inexorablement notre espace. Les CRS avec nous sont scandé interrompu par des pavés qui volent sur leur camions...signe du retour au case gaz grenade flash.des courageux restent devant les CRS immobiles avec la banderole bankster la finance contrôle le monde. Ils en prennent pleins la tronche et force l'admiration de tous, mais l'équipe des bleus lâche les violets, les bleus déguisé en jaune qui matraquent a tout va. La banderole jaune lâche, la finance gouverne effectivement le monde et n'aime pas qu'on lui gâche les WE de gros business dans son champs... paradisiaque...
Une contre allée est libéré pour nous laisser un échappatoire. La masse restante décide de rester tranquille épuisée les bière s sortent, les choses s’apaisent. On peut enfin fumer une tige, rien de tel que les lacrymo pour arrêter de fumer.
A peine le temps de s'en faire une que les bleus ont décidé de vider les champs et nous matraquent vers la sortie...alors sur le chemin brûlent et certains se font les courses dans un carrefour. Il est barricadé il décident de relancer l'artisanat de la vitrerie. Un Nicolas aux bonne bouteilles fait aussi une réouverture exceptionnel a prix libres, les bleus arrivent et nous gaz en bagnole en passant... Certains boivent le champagne des riches, il trouve le champagne décevant, je le trouve exceptionnel même si je le bois pas.
Un Starbucks qui paye pas d'impôts est fracasse ,une banque cassée, sur la société générale tagué destruction générale, la casse est bien maigre comparé aux 55 milliards volés par les banques de manière illégal...je parle pas de ceux volé légalement.
img-20181208-185551

La stratégie de la tension montée par le pouvoir est flagrant. Le jeu est dangereux et le pouvoir va t'il s'en brûlé les doigts, loin d'attirer le rejet, les violences ont souvent sur-motives tout le monde, la population n'a pas arrêté son soutien. La peur a changé de camp. C'est sur. Reste a continuer a abattre cette finance qui nous prends pour des pigeons et nous tire comme au ball Trap quand on manifeste chez eux... On a besoin de tous c'est maintenant....ou pour plus tard...à vous de voir..

La répression passe en mode accélérée pour fatiguer le mouvement, arrestation préventive pour possession du kit de survie en manif: sérum physiologique et masque (plus de 500) , on tape et on arrête ceux qu'on a tapé. Beaucoup de GF sont restés en province refroidis par le WE du 1er. La propagande sur le danger de la manif a été surmédiatisé. On monte la pression sur les personnages comme Ruffin, histoire de les discréditer ou leur faire perdre leur sang froid. La stratégie peut aussi se révéler contreproductive, motivant d'autres, révoltés par l'attaque au droits de protester, à l'utilisation des lois anti-terroriste pour des délits d'opinions...

Personnellement en quelques amendes il me reste plus beaucoup de point sur mon permis, permis de rouler, permis de bosser...

La carotte va arriver ce lundi, avec quelques miettes afin d'apaiser les moins virulents et les fatigués.

Comment va t'on réagir ? A chacun son choix, participer, un peu, beaucoup, passionnément, faire ses petites affaires, avoir peur, vouloir le retour au calme et ronron....

En tout cas un acquis, plus personnes ne méprisera une personne travaillant en gilet jaune...le débat sur l'injustice a remplacer le débat sur les migrants depuis un mois, une personne à crié sur le champs au milieu des gaz et des grenades, au moins depuis le 17 on est fraternelle entre nous !!!!

Ceux qui distribue de la bouffe aux sdf et migrants gare de lyon on gardé le gilet jaune de la manif.

img-20181209-112520

A+Mac-Ronds

img-20181208-184644

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.