La stratégie du pire fera des morts

Macron a choisi dans son immense bêtise va faire des morts samedi La stratégie du pire fait toujours des morts

Depuis le début du mouvement gilets jaunes, Macron et son Castagneur a choisi la matraque et les flash Ball au lieu de laisser faire.

Une nouvelle population de manifestants pas habitués à la police s'est retrouvé matraqué, gazé et tiré comme des lapins dès la première manif du 24 novembre. Mais au lieu de fuir comme à l'accoutumé, les habitués des manifs, ils sont tombés sur une population qui a répondu violement en se défendant. La répression a répondu. En lâchant le10 décembre du lest, Macron a fait baisser la pression, démotivant les manifestants. Un mouvement soit ça accélère soit cela se dégonfle, c'est la loi du genre. Les fêtes de noël étaient là pour finir de dégonfler. Au lieu de laisser les gilets se cailler aux ronds-points et finir de se fatiguer, Macron a décidé de les dégager à la matraque. Au lieu de terminer en peau de chagrin, il a créé un immense ressentiment et une humiliation supplémentaire, ces lieux étant devenus fraternels. En faisant cela il a remonté les gens qui se remotivé le 5 janvier. Il a ainsi créé quelques incidents peu représentatifs, mais la caisse de résonance internet les a faits monter en épingle. La surenchère d'un Ferry, l'envoie du message de la consigne d'ultra fermeté à la police, va faire se rencontrer deux choses: une humiliation et haine de ceux qui se font matraquer et pété à coup de flash Balls et une consigne d'ultra-répression: les risques de morts d'un côté des manifestants ou de la police sont immense. La responsabilité en revient à Macron, quoique les débatteur professionnels vont dire en boucle.

Les gilets jaunes et les classes populaires ne vont même plus débattre de ce qu'elle revendique. Elles ne vont plus que protester violemment contre la répression à qui on répondra par des arrestations massives et de l’intimidation. La multiplication des lois ne peut rien si trop de monde a copain éborgné....

Si c'était voulu c'est ultra-grave !

Si ce n’était pas voulu c'est ultra-grave !

 

7127379-1

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.