Sureté nucléaire low-cost: le premier qui dit la vérité, il faut le licencier

Ce 17 mars, passe Gilles Reynaud au Prud’homme, pour déloyauté contre son employeur Orano (ancien nom : Areva). Gilles Reynaud est un lanceur d’alerte, il travaille dans la sureté nucléaire et il anime le site et l’organisation Ma Zone Contrôlée. Le premier qui dit la vérité, il faut le licencier

idee-noires-boulons

Ce 17 mars, passe Gilles Reynaud au Prud’homme, pour déloyauté contre son employeur Orano (ancien nom : Areva). Gilles Reynaud est un lanceur d’alerte, il travaille dans la sureté nucléaire et il anime le site et l’organisation Ma Zone Contrôlée. Pourquoi ce nom :ce terme  fédère tous ceux qui font l’entretien sur les zones radioactives d’une centrale. Ces travailleurs sont en sous traitance depuis les années 90. "On a privatisé l’entretien des centrales nucléaires à cet époque maintenant, on décide de faire du low-cost "comme le dit Gilles. Si nous parlions de nourriture nous dirions de la mal bouffe, gilles parle de sureté Nucléaire low-cost.

Ma zone contrôlée revendique une évidence, les travailleurs de zone irradiée devraient être intégrer comme travailleurs d’EDF. Ils devraient avoir un statut qui protège leurs conditions de travail, leur santé. Cela protègerait aussi chaque habitant de la France d’une catastrophe majeure. Ces petites économies sur ce personnel est non seulement immorale, maltraitantes, mais aussi stupides et dangereuses pour nous tous et nous couterons une fortune, cela peut même nous ruiner. Que l'on soit pro ou anti nucléaire, la sureté est un bien communs précieux.

Depuis quelques décennies le capitalisme a décidé de faire plus de profits. Pour améliorer ses bilans les entreprises sous-traitent de plus en plus. Un poste passe inaperçue et il est méprisé car invisible par les décideurs à tableur Excel : l’entretien, la maintenance, un truc de loseur(qui nécessite pourtant une grande expérience). J’ai travaillé des années dans l’entretien de bâtiments et cet aspect est bien le dernier des soucis de nos dirigeants. Pas de budget pour entretenir, du budget pour construire du neuf oui. L’obsolescence programmée touche aussi le bâtiment et les grosses infrastructures ! La raison : invisible et à long terme ou surement parce qu’il n’y a pas de pot d’inauguration dans la maintenance. La maintenance est sur des temps longs, les décideurs sur des temps rapides. J’ai tellement voyagé en Absurdie que j’ai changé de métiers.

Alors quand Gilles Reynaud voit ce qu’il voit, il le rapporte sur son site. Quand une députée fait un rapport sur le nucléaire, il rapporte la vérité de son quotidien : une cascade de son traitants démotivés, des entretiens bâclés, une mascarade de papiers falsifiés, une logique de mensonge voulue par celui qui commande et veut des économies sans que cela soit dit, bref des injonctions contradictoires : tu dois faire bien l’entretien avec de moins en moins de temps et de de moyen. La députée devenue ministre de l’écologie ne la connais plus.

La maltraitance de la sous-traitance est tellement courante, que les costKiller, ces brillants cerveaux issus d’école de commerce la pensent infinie : ils pensent qu’ils peuvent toujours faire une économie dans cette case. Pour eux l’entretien, c’est juste une case d’un tableau Excel. Une case d’un gros montant, qu’ils peuvent modifier pour avoir une présentation PowerPoint de leur plan d’économies à la réunion à l’étage du haut du siège. Le marché de l’électricité est à la baisse, il manque des milliards à EDF ! La spéculation sur l’électricité fait perdre des milliards à EDF, ses concurrents revendent sa production à vils prix. Le résultat un trou financier. Le tableau Excel se met à cogiter et finit par décider d’un énième plan d’économies sur la maintenance, ce gros poste, on peut gratter beaucoup dessus sans que cela se voit!

La réalité est un carnage de désorganisation, d’aberrations, de mise en danger du personnel, la baisse de qualification du personnel, la démotivation, le recours à des travailleurs détachés. La réalité s’invite parfois et proteste.

Des cris se lancent et disent que l’entretien low-cost est une hérésie partout mais dans le nucléaire c’est une folie imbécile. Des cris se lancent et rapportent les souffrances, les dangers, l’absurdité.

Alors comme toujours face à la réalité qui ramène sa face, nos dirigeants, nos zélés zélites capitalistes, veulent la tordre, la faire taire, la réalité ce sont eux qui l’inventent, elle est à leur ordre, sinon elle est déloyale.

Comme disait le poète, le premier qui dit la vérité il faut l’assassiner, ici il faut le licencier.

Énorme soutien à Gilles Reynaud et à MA Zone contrôlée.

La sureté nucléaire est un bien communs précieux à ne pas privatisé et qui nous concernent tous. Pro ou anti, les radiations font pas de distinctions !

Revendiquons haut et fort l’Intégration des travailleurs précaires du nucléaires come agent Edf !

Le premier qui répond, « oui mais cela couterait beaucoup d’argent » à rien compris ou nous dirige (dans le mur). La vérité, c’est le contraire !

Communiqué de presse: http://www.ma-zone-controlee.com/

Merci d’en parler dans vos journaux, il y a urgence !

On a refait une version de Beart:

 

Le premier qui dit se trouve toujours sacrifié
D'abord on le tue
Puis on s'habitue
On lui coupe la langue on le dit fou à lier
Après sans problèmes
Parle le deuxième
Le premier qui dit la vérité
Il doit être licencier.

J'affirme que l'on m'a proposé beaucoup de promotions
Pour vendre des illusions
Dans le nucléaire
La sureté nucléaire c'est de la maintenance qui coute cher
Et dans la sous traitance
Y a pas de miracle

Le syndicaliste a dit la vérité
Il doit être exécuté.

 

A palluel un  générateur est tombé de la grue
La faute a la sous traitance ?
ou à la gérance ?
Les vrais coupables sont pas apparus
En chœur ils se taisent
Moins d'argent pour la maintenance
gilles a dit la vérité
Il doit être licencier.

Le monde doit s'enivrer de discours pas de vin
Rester dans la ligne
Suivre les consignes
A Orano un syndicaliste de la zone contrôlé
Souffle dans la soupe
Où mange le groupe.

Guy Béart "La vérité" (live officiel) | Archive INA © Ina Chansons

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.