Chaos climatique et climat de chaos

Il est des moments qui marquent comme une virgule, l'histoire. Ce weekend est fut une virgule, dans ce monde qui glisse en accélérant sur la pente du chaos climatique. Retour sur la journée à paris du 16 mars avec les deux manifs, récits d'un observateur sur le laissez faire de la police, le climat et réflexions sur l'avenir le capitalisme...

Il est des moments qui marquent comme une virgule, l'histoire. Ce we est fut une virgule, dans ce monde qui glisse en accélérant sur la pente du chaos climatique.

 

IMG_20190316_095632.jpg

 Cela devient tellement sensible que même même la classe aisée, celle qui sacrifie pas comme ça ses loisirs est allé manifester, proprement, correctement, dans le gros son de la fête positive, pacifique et constructive. Cela partait de l'opéra et allait vers l'est vers république. Dans toute la France la mobilisation a été importante, enfin, merci.... On a le chaos climatique dans tous les slogans, on en parle, des causes moins, du problème  principale moins...

 

IMG_20190316_122038.jpg

 

De l'autre coté de Paris, la manif des gilets jaune au champs et à l'arc de triomphe, un climat de chaos qui donne un avant gout des prochaines révoltes que va engendrer le chaos climatique. Le gouvernement a décidé clairement de laisser faire. Alors les gilets jaunes déterminés , ceux qui en prennent pleins la gueule depuis 4 mois vont se défouler.

 

IMG_20190316_111940.jpg

IMG_20190316_130355.jpg

 

 

Les experts sont là aussi, en masse , les blacks block.

IMG_20190316_120058.jpg

Y'a du monde, beaucoup moins de moins qu'à l'autre manif, mais tellement plus déterminés en colère, équipés aguerris, qui reprennent en cœur révolution, révolution.... Pour eux la cause est entendu l’égoïsme à ici son avenue...Le problème identifié le capitalisme et sa classe dominante, les bourgeois.

 

 

IMG_20190316_111710.jpg

 

IMG_20190316_103325.jpg 

Pour avoir participer à l'acte 4, sur les mêmes lieu, le contraste est saisissant, peu e CRS, l'arc de triomphe en accès libre.

 

IMG_20190316_102033.jpg

Les baqueux sont absents, pas d'intervention dispersive rapides contre les casseurs en infiltrés gilets jaunes, pas de matraques qui surgissent en un éclair. Du gaz pour tout le monde en haut et bas du champs, une foule qui remonte et redescend suivant le sens du vent de lacrymo.

 

 

 

IMG_20190316_113857.jpg

 

 Le début est tranquille. Des tague, quelques mobilier urbains arraché et au fil des heures la casse des protection, le fouquet est cassé pendant plusieurs heures, doucement, avec quelques interventions des CRS qui prennent position devant, puis repartent...

IMG_20190316_164812.jpg

 

 

IMG_20190316_164349.jpg

 

Au bout de quelques heures, on va se reposer les yeux dans des rues adjacentes, et là on voit des baqueux qui poireautent, pas d'ordre d'intervention. Le choix du prince est de laisser casser, fournir des images à BFM WC qui en aura une floppé.

 

IMG_20190316_130635.jpg

IMG_20190316_122234.jpg

 

 

D'autant plus que la foule du matin vient s'adjoindre une quantité de manifestants de celle du climat qui la trouve trop molle et veut en découdre.

IMG_20190316_164401.jpg

 

 Si le gaz est en abondance, les tir de LBD rare et les GLI 4 , les grenades assourdissantes  quasi inexistantes comparé à l'abondance du 8 décembre. Je me souviens du bruit assourdissant et d'avoir fini abruti de leur explosion, sonné.

 

IMG_20190316_170542.jpg

 

La foule est euphorique, galvanisé.

 

IMG_20190316_105518.jpg

 

Alors après une pause déjeuner tardive, le chaos repart de plus belle, la chaleur de la température monte, et les flammes remplacent la casse de vitrine du matin,

 

IMG_20190316_170108.jpg

 

Le fouquet n'a plus rien a démolir, un fumigène est lancé il atterrit par hasard sur le sapin de noël lancé sur la bâche et une odeur de feu de foret s'enclenche, il commence a bruler lentement, les CRS a deux pas, attendent 5 longue minutes pour intervenir, les pompiers sont pourtant depuis de nombreuses heures à coté. A chacune de leurs interventions les manifestants les laissent passer, souvent les acclament.

 

IMG_20190316_122147.jpg

 

Mais comme toute intervention de la police ou des pompiers, tout pars du PC de contrôle qui régule toute se beau monde. L'hélico en station au dessus donne les images en temps réel aux décideurs.

En fin d’après midi, les crs du haut et du bas font marche l'un vers l'autre et fond seringue

.

IMG_20190316_162905.jpg

 

Les manifestants sont poussés dehors, mais pas attendus par les baqueux, ils traverseront en direction de République en cassant toute une série de distributeur de monnaie.

IMG_20190316_121932.jpg

Les sirènes de la police hurle partout, les flics les suivent donnant à la ville une ambiance de chaos rare. Le soleil qui a remplacé les nuages du matin ont chauffés l’atmosphère, l'odeur des poubelles brulés, les lacrymos, les incendies donne une parfaite ambiance et avant gout climat de chaos que feront germés le chaos climatique.

 

IMG_20190316_172941.jpg

IMG_20190316_122650.jpg

 

Le capitalisme est sauvage, ils nous exterminera aussi vraie qu'il extermine les autres espèces terrestres si on de le débranche. La radicalité n'est pas un extrémisme, c'est une réponse efficace face à un problème, une femme qui quittent un homme qui la frappe, à une réponse radical à un problème, elle n'est pas extrémiste.

 

J'écrivais le 7 novembre un article qui s'appelait l'essence de la colère (ici), les sens de la colère sont à diriger vers un système qui repose sur une croissance infinie et s'écroulerait si elle n'avait pas lieu. Un système dont l'augmentation de l’inégalité est inscrit dans les gènes et qui dans un monde sans abondance ne peut que perdurer en ruinant de plus en plus de monde et on sacrifiant non seulement l'avenir mais aussi le présent.

 

46724136_2037440879634845_2303979010587099136_o.jpg

Nous avons à faire deuil d'un monde d'abondance. Plus vite nous le ferons et moins de mort il y aura. Le système depuis des décennies nous dit de nous occuper de notre bonheur personnel et que l'histoire est une sempiternelle multiplication de l'abondance, que les systèmes alternatif ont échoué (car ils ont émergé dans le chaos).

IMG_20190316_134557.jpg

 

 Le mode de vie bourgeois est le modèle vendu par la pub.

Les champs Élysées leur lieu de pèlerinage. Il a été saccagé, ravagé avec la complicité tactique du gouvernement qui souhaite en tirer les marrons politiques. Ca va marcher c'est tellement facile et le propagande tellement institutionnalisée. Quelques vitrines aux Champs, 15 000 morts pour le chômage et la misère, 40 par jours. Et l'écocide qui vient. Le capitalisme fera dans quelques décénies passer le stalinisme pour un pique nique !

 

IMG_20190315_170804.jpg La religion, la croyance en la folie névrotique du capitalisme et des surhommes macronesques veut perdurer.

IMG_20190316_111111.jpg

 

 Ils ont les matraques et les LBD. Ils nous reste a nous unir, en espérant que eux feront le chemin inverse. Mais une chose est sure ce WE, l'histoire se met en mouvement. Excellente nouvelle face au capitalisme qui veut la rendre immobile... reste a savoir vers ou  ? Pour l'instant le panneau indiquait " Pour cause d'indifférence, le futur est annulé".

IMG_20190316_103904.jpg

On pourra peut-être mettre en place une société de survie. Surement infiniment moins confortables, mais au vue des medics street soignant auto organisés au milieu du chaos, surement plus humaine:

 

1/ Imposer un moratoire total sur toutes les nouvelles installations de charbon, gaz, pétrole

2/ Fermer toutes les centrales électriques alimentés par des combustibles fossiles

3/ Produire 100 % de l'énergie électrique avec du vent et du soleil principalement

4/ mettre fin au développement du transport aérien, maritime et terrestre, rationner le transport aérien

5/ Développer les transport public à tous les niveaux

6/ Promouvoir les approvisionnements locaux en limitant le transport de nourriture

7/ mettre fin à la destruction des forets et lancer un énorme programme de reforestations et plantations

8/ Isoler tous les bâtiment

9/ Démanteler l'industrie de la viande et diriger les besoins humains en sources végétales de protéines

10/ Diriger l’investissement par des banques publiques vers lla réalisation des objectifs définis juste avant.

 

 

Rationner, limiter la liberté d'investissement, remettre l'égalité des droits vitaux, taxer le superflu. En finir dans les têtes avec l'idéal bourgeois en tuant son vecteur la pub...

Cela veut dire surtout financer les pays pauvres pour qu'ils se passent du charbon, renoncer à nos stations de ski, le tourisme de masse, nos maisons individuelles, nos bagnoles, notre égoïsme. C'est aussi décidez que les plus 60 ans devrait réfléchir avant de l'ouvrir, ils ont tellement intérêt à que rien ne change.

IMG_20190315_144213.jpg

Radical ? sur ! Bien loin du colibri ! Mais c'est le prix minimum pour pas finir bouffer par nos petits enfants....

Le doute porte sur la possibilité d'y parvenir, non sur la nécessité d'y tenter.

 

 

un GJ Observateur ce 16 mars à Paris.

 

 

IMG_20190316_151044.jpg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.