Une pandémie de bon sens se répand !

La pandémie est en train de faire basculer le jugement de nombreuses personnes. Le bon sens est aussi virale, les masques sont absents..

img-bon-sens
La pandémie est en train de faire basculer le jugement de nombreuses personnes. Jusqu'à présent dans notre société, le capitalisme rémunère les personnes grosso modo de manière inversement proportionnelle a leur utilité sociale. Les plus mal payés sont ceux qui nous nourrissent, les paysans, ensuite une armée  de petites mains nous livre la nourriture, la distribue, nettoie nos rues et nos habitat,  Aujourd'hui apparait à tous l'utilité de l’hygiène. Une armée de petite mains produit les biens, entretien , bref font marché le quotidien

 Nous avons mis sur la paille nos hôpitaux afin de contentés les marchés financiers. Ceux-ci apparaissent enfin comme des nuisances, ce qu'ils sont des prédateurs. 

Les capitalistes au 19 éme ont les appelait les parasites !

Notre société rémunère grassement, publicitaire, marketeur (art de la manipulation), financiers, bureaucrates bavards, branle-touristes. C'est drôle de les voir partir loin dans leur maison de campagne ! Pas besoin d'eux pendant le confinement !!!!!

On vient de trouver des milliers de milliards d'euros pour sauver l'économie, ce qu'on nous a refusé pour sauver le climat c'est à dire les conditions de vie sur terre, dommage c'est un peu tard pour lui. Le capitalisme est sous respiration artificielle, en réanimation.

On peut nationaliser, interdire de licencier, d'expulser, on réclame de la régulation et l’intérêt collectif a enfin le droit de contredire la liberté individuelle.

shadoks-bon-sens

On s'aperçoit qu'on peut se passer de 90 % des avions, que le tourisme de masse classé production de richesses est parfaitement superflue et très polluante.

Une pandémie de bon sens se répand, on comprend pas pourquoi nos produits doivent venir de l'autre bon de la terre. On se met a comprendre que les bourses pourrait être fermer, voir les interdire, que la planche a billet existe et que l'on peut s'en servir même si ça dévalorise ceux qui stocke de la monnaie. S'approvisionner en local est devient un bon sens encore plus évident, la coopération plutôt que la compétition devient du bon sens, comme prendre soin des ouvriers, ou faire des provisions au lieu d'exiger que les commerces soit ouverts tout le temps et ainsi fatiguer les petites mains. Cela va même devenir de bon sens pour certains que les gens qui ne sont rien sont beaucoup.Se mettre pendant un temps dans la peau d'un taulard, d'un vieux isolé ou d'un instits va faire se réouvrir le bon sens que c'est pas si simple !

Nous commençons à remettre a l'endroit les choses, comme par exemple que la mort est là et nos vies fragiles. Cela commence par remettre les mots à l'endroit, dans leur sens, les jeunes ne sont plus les précaires, ce sont les vieux....

img-20181222-155142

La pandémie de bon sens arrive a la population. Reste a espérer que nos élites élites seront gravement  atteint gravement. Y'a du taf. Si perclus d'arrogance elles arrivent pas à modifier leur jugements, au moins cette pandémie va discréditer définitivement ceux qui font voter les gens en pleine pandémie* ou gérer la santé comme des comptables bas du front et pas stockés des masques. Le bon sens est aussi virale, les masques sont absent.

w980-p16x9-000-n411z-0

 *Edouard Phillipe semble le responsable de cette connerie sans nom, est ce etonnant de la par d'un brutal technocrate arrogant qui milite pour le nucléaire énergie complétement dépassé par les ENR.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.