Deux fois Delbecq, mais pas tout seul

Pas tout seul ! La musique fait partie des arts qu'il est bon de partager dans l'acte de création. DStream sort deux albums où le pianiste Benoît Delbecq confronte son jeu élégant à des partenaires tout aussi inventifs et délicats. Avec le batteur Steve Arguëlles et le bruiteur Nicolas Becker pour Manasonics, avec le pianiste électrique Jozef Dumoulin pour Plug and Pray, 2 CD exceptionnels...

bureau-de-son
Ah non pas tout seul ! La musique fait partie des arts qu'il est bon de partager dans l'acte de création. DStream sort deux albums où le pianiste Benoît Delbecq confronte son jeu élégant à des partenaires tout aussi inventifs et délicats.

Le trio Manasonics est composé avec deux vieux comparses, le batteur Steve Arguëlles et le bruiteur Nicolas Becker. Il y a déjà un quart de siècle que Steve et Benoît avaient fondé les fameux Recyclers avec Noël Akchoté. Ils ont continué leur collaboration sur quantité de projets (Ambitronix, Delbecq 5, Pianoctail, Katerine...). On peut même les entendre sur l'album Machiavel d'Un Drame Musical Instantané ! Leurs interventions sont toujours aussi vives qu'à propos, aussi légères qu'imaginatives. La nature-même du travail de designer sonore de Nicolas Becker fonctionne sur le même registre d'une transparence constructive. Manasonics détournent leurs instruments de prédilection pour constituer une musique de chambre où le trio de percussionnistes joue sur du velours. Delbecq est l'un des grands virtuoses du piano préparé, Arguëlles est un sorcier du logiciel Usine (conçu par Olivier Sens) et Becker passe à l'abstraction en plus d'avoir déjà bruité plus de 250 films. Leur Foley est un des meilleurs disques de l'automne, un petit bijou qui échappe au tape-à-l'œil des grosses machines.

Naturellement j'ai posé ensuite Evergreens sur la platine. Ce second album produit par DStream est plus animé, ping-pong électrique où s'entremêlent les fils et les cordes. Jozef Dumoulin est le nouvel alter ego de Benoît Delbecq. Ensemble, ils forment le duo de claviéristes Plug and Pray, Delbecq au piano, Dumoulin au Fender Rhodes. L'un et l'autre ajoutent l'électronique pour enrichir leur panoplie de timbres, et Delbecq joue également ses e-drums en direct. Comme pour Foley il faudra que je l'écoute plusieurs fois pour trouver les mots. Je ne fais là que balbutier quand eux y vont sans hésiter. Ils se branchent et prient juste pour que ça marche. Et ça vole et nous venge... Les deux (albums) font la paire, et si j'ai bien compris, ce n'est qu'un début !

→ Manasonics, Foley, CD DStream, dist. L'autre distribution, 12,99€
→ Plug and Pray, Evergreens, CD DStream, dist. L'autre distribution, 12,99€

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.