Jean-Jacques Birgé
Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Abonné·e de Mediapart

3120 Billets

2 Éditions

Billet de blog 11 juin 2016

Jean-Jacques Birgé
Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Abonné·e de Mediapart

Étienne Brunet raconte ses Nuits Debout

Le musicien Étienne Brunet raconte ses Nuits Debout sous l'angle de sa participation aux quatre concerts participatifs qui s'y tinrent. Témoignage précieux du début jusqu'au #100 mars 2016, il livre un témoignage passionnant sur la Place de la République et le rôle de la musique dans notre société, se risquant à quelques comparaisons entre politique et différentes pratiques musicales.

Jean-Jacques Birgé
Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Étienne Brunet a plus d'une corde à son sax. Si les albums qu'il a enregistrés obéissent chacun à un concept stylistique différent, le compositeur est toujours resté fidèle à lui-même, cultivant un point de vue personnel là où d'autres ont confondu hommage et resucée. Il programme lui-même ses interactivités online, livre sa musique en accès libre sur son site et publie à compte d'auteur des petits recueils savoureux et sensibles avec une rigueur et une inventivité qui lui valent parfois d'être stupidement ignoré par ses congénères. Qu'importe, il avance debout et raconte à sa manière les 100 premières Nuit Debout de la Place de la République à Paris.
Sur 32 pages il se focalise sur les quatre concerts de Orchestre Debout qui firent le tour du net pour celles et ceux qui n'y étaient pas. Les autres se reconnaîtront, quelques milliers de spectateurs transportés par l'émotion ou les 300 musiciens professionnels et amateurs réunis pour jouer la Symphonie du Nouveau Monde de Dvorjak, le chœur des esclaves de Nabucco, le Boléro de Ravel, Mai Paris Mai de Claude Nougaro, des extraits de symphonies de Beethoven et d'autres friandises comme de discrètes improvisations libres qui ne rameutèrent pas toujours celles et ceux qu'il espérait.
Suivant l'axe du sax, Étienne Brunet tend une oreille attentive et bienveillante à ce qui se joue Debout. Son passionnant témoignage déborde du mix cagien qu'engendrent l'orchestre symphonique, les participants aux débats, les charges et provocations de la police, les bruits de la rue. Sourd de l'autre oreille pour cause d'acouphènes, il n'entend pas tout ce qui se dit, rate Lordon ou d'autres musiciens passés à une autre heure que la sienne, mais c'est justement son point de vue unique qui fait le sel de son récit, aussi déterminant que les petits films YouTube dispersés sur le Net. Sa critique est saillante (effilée), son enthousiasme mesuré (comme une partition), sa liberté revendiquée (forcément limitée) et son témoignage incontournable.
Une petite musique debout, chronique des événement musicaux liés à Nuit Debout du début jusqu’au #100 mars 2016. Édition à compte d’auditeur. 2,50 euros, une brochure de 36 pages. Jusqu'à demain sur le stand 613 du Marché de la Poésie, mais également au Souffle Continu à Paris. Le texte est disponible en PDF en ligne gratuitement ou donné en version papier pour l’achat de Parigot (déjà chroniqué ici-même) sur son site.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
À Saint-Étienne, le maire et le poison de la calomnie
Dans une enquête que Gaël Perdriau a tenté de faire censurer, Mediapart révèle que le maire de Saint-Étienne a lancé une rumeur criminelle, dont il reconnaît aujourd’hui qu’il s’agit d’une pure calomnie, contre le président de région Laurent Wauquiez. À l’hôtel de ville, des anciens collaborateurs décrivent un quotidien empoisonné par la rumeur, utilisée comme un instrument politique.
par Antton Rouget
Journal — France
L’encombrant compagnon de la ministre Pannier-Runacher
Des membres du ministère d’Agnès Pannier-Runacher sont à bout : son compagnon, Nicolas Bays, sans titre ni fonction, ne cesse d’intervenir pour donner des ordres ou mettre la pression. En outre, plusieurs collaborateurs ont confié à Mediapart avoir été victimes de gestes déplacés de sa part il y a plusieurs années à l’Assemblée nationale. Ce que l’intéressé conteste.
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal — Justice
Les liaisons dangereuses de Rachida Dati avec les barbouzes du PSG
Enquête illicite dans l’affaire Renault-Nissan, intervention auprès d’un préfet, renvois d’ascenseur : la justice s’intéresse aux relations entre l’ancienne garde des Sceaux et un lobbyiste mis en examen dans l’affaire qui secoue le club de foot.
par Yann Philippin et Matthieu Suc
Journal — Libertés publiques
Après la Grèce, Intellexa installe son logiciel espion en Afrique
Le matériel d’Intellexa fait scandale à Athènes, où il aurait visé les téléphones de personnalités, au bénéfice du gouvernement. Mais la société aurait aussi fourni du matériel à une milice soudanaise, révèle une enquête de Lighthouse Reports, « Haaretz » et Inside Story.
par Crofton Black et Tomas Statius (Lighthouse Reports)

La sélection du Club

Billet de blog
Noémie Calais, éleveuse : ne pas trahir l’animal
Noémie Calais et Clément Osé publient « Plutôt nourrir » qui aborde sans tabou et avec clarté tous les aspects de l’élevage paysan, y compris la bientraitance et la mort de l’animal. Entretien exclusif avec Noémie.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Canicule : transformer nos modes d’élevage pour un plus grand respect des animaux
L’association Welfarm a mené cet été la campagne « Chaud Dedans ! » pour alerter sur les risques que font peser les vagues de chaleur sur la santé et le bien-être des animaux d’élevage. Après des enquêtes sur le terrain, des échanges avec les professionnels de l’élevage, des discussions avec le gouvernement, des députés et des eurodéputés, Welfarm tire le bilan de cet été caniculaire.
par Welfarm
Billet de blog
Abattage des animaux à la ferme. Nous demandons un réel soutien de l’Etat
Solidarité avec Quand l’Abattoir Vient A la Ferme : Depuis 2019, la loi autorise les éleveurs, à titre expérimental, à abattre leurs animaux à la ferme. Ils n’ont toutefois bénéficié d’aucuns moyens dédiés et doivent tout à la fois assurer les études technique, financière, économique, sanitaire. Respecter les animaux de ferme est une exigence collective. Nous demandons un réel soutien de l’État.
par Gaignard Lise
Billet de blog
Le cochon n'est pas un animal
Pour nos parlementaires, un cochon séquestré sur caillebotis dans un hangar n'est pas un animal digne d'être protégé. C'est pourquoi ils proposent une loi contre la maltraitance animale qui oublie la grande majorité des animaux (sur)vivant sur notre territoire dans des conditions indignes. Ces élus, issus des plus beaux élevages politiciens, auraient-ils peur de tomber dans l'« agribashing » ?
par Yves GUILLERAULT