L'Afrique d'un marin saoul au Pôle Nord

Avant chaque morceau je rassemble les instruments dont j'ai besoin pour l'enregistrement du prochain album du groupe de rock new-yorkais Controlled Bleeding : fanfare destroy, armada de synthétiseurs, percussions variées, la jungle se réveille, la glace craque en fondant, les bestioles sont lâchées...

cuivres
J'ai commencé l'enregistrement du prochain album du groupe de rock new-yorkais Controlled Bleeding qui a déjà publié mon remix Driving Through Darkness Lights Off et ma participation à TROD (Defiler's Song) sur l'album Carving Songs. Chvad SB m'envoie les pistes qu'ils ont réalisées là-bas. À moi d'ajouter ce qui me passe par la tête. Paul me raconte chaque fois le petit scénario qu'ils se sont inventés avec Mike. Avant chaque morceau je prépare les instruments que je compte utiliser. J'ai beau avoir sorti l'artillerie lourde pour la fanfare destroy, c'est le petit machin rouge blanc bleu qui est le pivot de ce blues tordu, histoire de marin saoul... Pour la seconde pièce j'ai programmé de vieux synthétiseurs numériques et ajouté quelques sons polaires, et pour la troisième j'ai récréé une Afrique de pacotille avec un marimba, un glockenspiel, des rhombes, des maracas en mousse, un violon vietnamien (!) et la jungle évidemment ! À suivre...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.