Jean-Jacques Birgé
Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Abonné·e de Mediapart

2996 Billets

2 Éditions

Billet de blog 20 déc. 2018

Samuel Ber, batteur-compositeur

La valeur n'attend pas le nombre des années. Le jeune Belge sort deux CD épatants ce dimanche. Le premier en trio avec Tony Malaby et Jozef Dumoulin, le second en quintet avec trois sax ! L'anche tranche et déchire, l'électronique plane et appuie, les baguettes découpent et recollent, les trois sax composent un "set" telle une batterie avec peux et cymbales...

Jean-Jacques Birgé
Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Antonin avait vu juste, bien entendu, Samuel Ber est le nouveau batteur avec lequel il faut compter. Pas sur ses doigts, mais de tête. Le jeune Belge a le rythme, mais il a aussi le timbre. Avec la fougue de sa jeunesse inventive, il sort ce dimanche deux albums épatants qu'il a majoritairement composés et qui donnent la pêche. Le premier que je place sur la platine est Maps & Synedoches, trio avec le saxophoniste américain Tony Malaby aux ténor et soprano et le claviériste Jozef Dumoulin, un autre Belge au Fender Rhodes et divers effets électroniques. Ces derniers temps le jazz m'ennuyait. Trop de répétitions, de conventions, de citations, de revivals ou d'interdits. Ce n'est pourtant jamais un question de genre. Tout dépend qui s'en joue. Le free a la liberté de se réinventer par vagues. L'anche tranche et déchire, l'électronique plane et appuie, les baguettes découpent et recollent. Samuel Ber sait s'entourer. À son tour il attrape les cordes que lui envoient ses deux camarades et il en fait des nœuds, nœuds coulants et nœuds de chaise, nœuds de bois ou de fusion, nœuds chinois ou en tête de turc, etc.
Le jeune batteur a composé l'intégralité du second album, Between. Le groupe Pentadox comprend un pianiste, Bram de Looze, et trois saxophonistes, Guillaume Orti à l'alto, Sylvain Debaisieux au ténor et Bo van der Werf au baryton. La musique semble plus écrite, plus structurée, mais l'improvisation y tient toujours une place prépondérante. Des parties entraînantes suivent des mouvements lents. Des passages plus bruitistes élargissent le champ vers des paysages où les anches se fondent en une seule entité à l'instar des éléments de la batterie.
Sur aucun des deux CD je ne trouve trace d'un nom de label. Ils sont produits par Samuel Ber avec le soutien du gouvernement flamand pour le premier, du gouvernement wallon-bruxellois pour le second, de quoi réunifier un pays coupé en deux ! La musique ignore la barrière des langues. La tranche du digipack de Pentadox est vierge, futur anonyme de ma discothèque si l'ordre alphabétique n'y régnait. S'y trouve justement L'isthme des ismes, le trio que nous avions enregistré le 2 novembre 2017 avec Samuel et Antonin-Tri Hoang, invités à Radio France par Bruno Letort pour l'émission Tapage nocturne. Je m'étais enthousiasmé pour la richesse de ses timbres, son esprit d'à propos et d'ouverture... Comme Antonin au même âge, on pressent que Samuel, déjà virtuose à 23 ans, prendra la tangente, plongeant dans la composition pour ce qu'elle offre de champ révolutionnaire.
Pour l'instant j'ignore comment se procurer ces deux nouveautés, mais une solution devrait bientôt voir le jour ! Il y a déjà quelques morceaux sur SoundCloud...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des candidats de la majorité préfèrent s’afficher sans Macron
Contrairement à 2017, où la plupart des candidats macronistes avaient accolé la photo du président de la République à côté de la leur, nombre d’entre eux ont décidé cette année de mener campagne sur leur propre nom. Face à la gauche et à l’extrême droite, certains veulent éviter d’agiter « le chiffon rouge ».
par Ellen Salvi
Journal — Gauche(s)
Raphaël Arnault, l’antifa qui veut être député
L’ancien porte-parole du collectif Jeune Garde se présente dans la deuxième circonscription de Lyon, avec le soutien du NPA, face au candidat désigné par la Nupes, l’ancien marcheur Hubert Julien-Laferrière. L’ultime métamorphose d’un antifascisme nouvelle génération. 
par Mathieu Dejean
Journal — Migrations
En Ukraine, la guerre a déplacé des milliers d’orphelins et d’enfants placés
Les enfants représentent, avec les femmes, la majeure partie des déplacés internes et des réfugiés ukrainiens. Dans l’ouest de l’Ukraine, des orphelins de la guerre et des enfants placés tentent de se reconstruire une vie, loin de leur maison et de leurs habitudes.
par Nejma Brahim
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelques mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet

La sélection du Club

Billet de blog
Déserteurs : existe-t-il une sécession des élites diplômées ?
La prise de parole des étudiant·es de Agro Paris Tech a été l’occasion pour la presse de remettre en avant l’hypothèse d’une sécession de l’élite scolaire face à la crise écologique. Qu’en disent les sciences sociales ?
par Quantité Critique
Billet de blog
Bifurquer, c'est tout le temps à refaire (et ça s'apprend)
Je suis diplômée ingénieure agronome depuis décembre 2019. On m'a envoyé mille fois la vidéo du discours des diplômés d’AgroParisTech qui appellent à bifurquer et refusent de travailler pour l’agro-industrie. Fantastique, et maintenant ? Deux ans après le diplôme, je me permets d'emprunter à Benoîte Groulte pour répondre : ça dure toute la vie, une bifurcation. C'est tout le temps à refaire.
par Mathilde Francois
Billet de blog
Remise des diplômes AgroParisTech : appel à déserter
Lors de leur cérémonie de remise de diplôme, huit jeunes ingénieur·es AgroParisTech ont appelé leurs camarades de promotion à déserter de leurs postes. « N'attendons pas le 12ème rapport du GIEC qui démontrera que les États et les multinationales n'ont jamais fait qu'aggraver les problèmes et qui placera ses derniers espoirs dans les révoltes populaires. Vous pouvez bifurquer maintenant. »
par Des agros qui bifurquent
Billet de blog
Prendre les chemins de traverse… mais à plusieurs !
Nous sommes un collectif d'une petite dizaine de personnes, qui avons décidé, à la fin de nos études en politiques locales, de prendre à bras le corps les questions climatiques, énergétiques, sociales de demain, pour y trouver des réponses radicales. Voilà l'histoire de notre parcours, depuis notre rencontre en 2018, sur les bancs de l'université.
par Collectif La Traverse