Jean-Jacques Birgé
Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Abonné·e de Mediapart

3122 Billets

2 Éditions

Billet de blog 26 janv. 2021

Jean-Jacques Birgé
Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Abonné·e de Mediapart

Astor Piazzolla par Louise Jallu

Avec le compositeur Bernard Cavanna, la bandonéoniste Louise Jallu réarrange le maître du tango avec autant de fougue que de délicatesse, trouvant de nouvelles articulations, de nouveaux accords, s'y plongeant corps et âme, improvisant... On aurait envie de laisser aller ses jambes, si le tango n'était si difficile à danser, magique, vertigineux...

Jean-Jacques Birgé
Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

J'avais pensé le tango comme le blues ou la valse, une musique populaire vivante. Ma discothèque arborait humblement Carlos Gardel, Anibal Triolo, Roberto Goyeneche, le Sexteto Mayor que j'allais écouter aux Trottoirs de Buenos Aires, Olivier Manoury, l'accordéoniste Richard Galliano, le Kronos Quartet ou le violoniste Gidon Kremer jouant évidemment Astor Piazzolla que j'avais découvert en 1974 grâce à son duo avec Gerry Mulligan. Mais en 1986 son époustouflant album Tango: Zero Hour avec son Quinteto Nuevo Tango me fit prendre conscience que le bandonéoniste était un compositeur contemporain et sa musique un coup de fouet salutaire dressant un pont entre la tradition et l'invention, explosant même le genre. Deux ans plus tard son Concerto et les Trois tangos pour bandonéon et orchestre confirmèrent ce sentiment...
Il y a deux ans, invité au Café de la Danse par mon camarade Raymond Sarti en charge de la scénographie des concerts, j'avais été emporté par la fraîcheur de Louise Jallu et de son quartet. C'est d'ailleurs à cette occasion que je découvris aussi le violoniste Mathias Lévy avec qui j'aurai ensuite l'immense joie de collaborer sur Questions avec Élise Dabrowski. Le premier disque de la bandonéoniste, Francesita, entérina mon enthousiasme.

LOUISE JALLU_PIAZZOLLA 2021 © JalluProd JalluProd

Le nouvel album de Louise Jallu rend hommage à Astor Piazzolla en en proposant une lecture personnelle. Avec le compositeur Bernard Cavanna, elle réarrange le maître du tango avec autant de fougue que de délicatesse, trouvant de nouvelles articulations, de nouveaux accords, s'y plongeant corps et âme, improvisant... Des saturations et de la sirène varésienne de Libertango aux sons du métro parisien de Adiós Nonino, les deux comparses se jouent de l'orthodoxie à lui octroyant des lettres de noblesse. Avec Gustavo Beytelmann, ancien pianiste de Piazzolla, ou Médéric Collignon, au bugle sur Oblivion, le soufflet devient éventail, le passé et l'avenir se conjuguant au présent. J'ai toujours adoré que les bruits du quotidien, ici enregistrés par Gino Favotti, s'immiscent dans la musique tant la réciproque est évidente, basique. Sur Buenos Aires hora cero des bruits de pas donnent le tempo. Le claviériste Marc Benham, le contrebassiste Alexandre Perrot et Mathias Lévy nous entraînent dans la spirale. On aurait envie de laisser aller ses jambes, si le tango n'était si difficile à danser, magique, vertigineux. Une sirène de navire ouvre Los sueños, invitation au voyage. On en a bien besoin par les temps qui ne courent plus ! Les vagues s'effacent, comme tous les bruits du monde cette fois, pour un dernier bain avec Lo que vendrá où tous les musiciens entament une partie de quatre dont la passion est toujours aussi communicative.
→ Louise Jallu, Piazzolla 2021, CD Klarthe, dist. PIAS

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Dans les Cévennes, les femmes promises à la misère obstétricale
Le 20 décembre, la maternité de Ganges suspendra son activité jusqu’à nouvel ordre, faute de médecins en nombre suffisant. Une centaine de femmes enceintes, dont certaines résident à plus de deux heures de la prochaine maternité, se retrouvent sur le carreau.
par Prisca Borrel
Journal
Affaire Sarkozy-Bismuth : les enjeux d’un second procès à hauts risques
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Corruption
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes