Jean-Jacques Birgé
Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Abonné·e de Mediapart

3077 Billets

2 Éditions

Billet de blog 29 mars 2016

Jean-Jacques Birgé
Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Abonné·e de Mediapart

Harpon, nouvel album en duo avec Amandine Casadamont

Jean-Jacques Birgé
Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

harpon

Il est rare et précieux de rencontrer un musicien ou une musicienne avec qui l'on s'accorde naturellement. C'est comme se faire un nouvel ami. Cela n'arrive pas tous les jours, mais l'intuition des premiers échanges se confirme souvent rapidement dans la pratique. Je ne me souviens plus quand et comment j'ai rencontré Amandine Casadamont, mais elle faisait partie des quelques personnes que j'avais à l'œil, entendre surtout que je lui prête une oreille puisqu'elle est créatrice radiophonique. Le terme est bien vague pour une fille qui manie la fiction et le documentaire sonores avec autant d'audace qu'elle joue les DJ en jonglant avec ses trois platines vinyle. L'année dernière je faisais partie d'un jury qui lui accorda le Grand Prix Phonurgia Nova pour Zone de silence enregistré au Mexique. Lorsque Amandine ne s'y retrouve pas confrontée aux narcotrafiquants elle passe en zone interdite à Fukushima. À ma question si elle était courageuse, suicidaire ou inconsciente, elle me répondit que probablement un peu des trois. Mettre en ondes le silence à la radio c'est évidemment jouer avec le feu. Nous la vîmes plus protégée sur la scène du Silencio improvisant un mix à partir de disques de fiction, de bruitages et musiques variées. Je l'invitai donc à enregistrer ensemble un album au Studio GRRR...

casadamont-birge

Harpon marie mes premiers émois radiophoniques où je zappais les ondes courtes et ma recherche incessante de recréer ce rêve éveillé avec les instruments de mon époque. Les miens associent le plus souvent l'électronique et le geste instrumental, en l'occurrence trois claviers reliés à des banques de sons que j'ai toujours cherché à rendre le plus acoustique possible. Ceux d'Amandine sont ses trois platines vinyle où elles posent divers microsillons quitte à les maltraiter en faisant sauter l'aiguille ou intervenant sur la vitesse. Fondus du disque noir, les scratcheurs sont toujours à la recherche de galettes rares qu'ils remixent pour composer de nouveaux univers. Je lui ai donc prêté ma collection de 33 tours, essentiellement des fictions radiophoniques des années 50 qu'elle a mélangées avec ses drones et bruitages. Nous avons ainsi improvisé six pièces hier matin, mises en ligne le soir-même. J'aime cette urgence que le Net suscite et qui correspond bien à celle de l'improvisation, mouvement réduisant au minimum le temps entre conception et interprétation.

birge-casadamont

Vous pouvez donc écouter ou télécharger gratuitement Harpon comme les 68 autres albums inédits présents sur drame.org, 928 pièces, 137 heures de musique ininterrompue si vous vous branchez sur Radio Drame en page d'accueil ! De son côté Amandine Casadamont offre aussi ses créations sur son site (mis à jour jusqu'en 2010), puis sur SoundCloud.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Nice, « on a l’impression que le procès de l’attentat a été confisqué »
Deux salles de retransmission ont été installées au palais Acropolis, à Nice, pour permettre à chacun de suivre en vidéo le procès qui se tient à Paris. Une « compensation » qui agit comme une catharsis pour la plupart des victimes et de leurs familles, mais que bon nombre de parties civiles jugent très insuffisante.
par Ellen Salvi
Journal — Santé
Crack à Paris : Darmanin fanfaronne bien mais ne résout rien
Dernier épisode de la gestion calamiteuse de l’usage de drogues à Paris : le square Forceval, immense « scène ouverte » de crack créée en 2021 par l’État, lieu indigne et violent, a été évacué. Des centaines d’usagers de drogue errent de nouveau dans les rues parisiennes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Justice
Un refus de visa humanitaire pour Hussam Hammoud serait « une petite victoire qu’on offre à Daech »
Devant le tribunal administratif de Nantes, la défense du journaliste syrien et collaborateur de Mediapart a relevé les erreurs et approximations dans la position du ministère de l’intérieur justifiant le rejet du visa humanitaire. Et réclamé un nouvel examen de sa demande.
par François Bougon
Journal — Euro
La Réserve fédérale des États-Unis envoie l’euro par le fond
Face à l’explosion de l’inflation et à la chute de l’euro, la Banque centrale européenne a décidé d’adopter la même politique restrictive que l’institution monétaire américaine. Est-ce la bonne réponse, alors que la crise s’abat sur l’Europe et que la récession menace ?
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Nazisme – De capitaine des Bleus à lieutenant SS
Le foot mène à tout, y compris au pire. La vie et la mort d’Alexandre Villaplane l’illustrent de la façon la plus radicale. Dans son livre qui vient de sortir « Le Brassard » Luc Briand retrace le parcours de cet ancien footballeur international français devenu Allemand, officier de la Waffen SS et auteur de plusieurs massacres notamment en Dordogne.
par Cuenod
Billet de blog
« Mon pauvre lapin » : le très habile premier roman de César Morgiewicz
En constant déphasage avec ses contemporains, un jeune homme part rejoindre une aieule à Key West, bien décidé à écrire et à tourner ainsi le dos aux échecs successifs qui ont jusqu’ici jalonné sa vie. Amusant, faussement frivole, ce premier roman n’en oublie pas de dresser un inventaire joyeusement cynique des mœurs d’une époque prônant étourdiment la réussite à n’importe quel prix.
par Denys Laboutière
Billet d’édition
Klaus Barbie - la route du rat
En parallèle d'une exposition aux Archives départementales du Rhône, les éditions Urban publient un album exceptionnel retraçant l'itinéraire de Klaus Barbie de sa jeunesse hitlérienne à son procès à Lyon. Porté par les dessins du dessinateur de presse qui a couvert le procès historique en 1987, le document est une remarquable plongée dans la froide réalité d'une vie de meurtres et d'impunité.
par Sofiene Boumaza
Billet de blog
Un chien à ma table. Roman de Claudie Hunzinger (Grasset)
Une Ode à la Vie où, en une suprême synesthésie, les notes de musique sont des couleurs, où la musique a un goût d’églantine, plus le goût du conditionnel passé de féerie à fond, où le vent a une tonalité lyrique. Et très vite le rythme des ramures va faire place au balancement des phrases, leurs ramifications à la syntaxe... « On peut très bien écrire avec des larmes dans les yeux ».
par Colette Lallement-Duchoze