Altération du concept "gauche" et son rejet par les citoyens

Mais comment les citoyens électeurs auraient-ils pu rejoindre, lors des élections municipales et européennes, "l'offre politique de Gauche", alors que la stratégie d'autonomie du Front de Gauche par rapport aux Sociolibéraux a été minée sinon pulvérisée par la position électoraliste de Pierre Laurent et de ceux du PC qui ont accepté de le suivre, alors qu'il y a un tel rejet de "la gauche officielle aux manettes".

Le Front de Gauche ne représentant plus qu'un cartel à géométrie variable, l'intelligence des citoyens a renvoyé ce beau monde dans les cordes en votant "Abstention", et en signifiant qu'on ne peut partager le pain [les richesses] avec un couteau sans lame.

Il est à remarquer que ceux qui se sont abstenus n'ont pas voté FN ! [et que cela fait sens, et que cela, ce n'est pas rien].

Reste à reprendre le travail de Pénélope à l'endroit même où il a été défait, et pour cela, Mélenchon est indispensable, même et surtout si le "chemin est plus difficile".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.