Processus de création de la bière

Selon les statistiques les plus récentes, la consommation annuelle de bière en France tourne autour de 2 milliards de litres. Cette boisson est devenue aujourd’hui incontournable en France. Le pays compte plus de 1 000 brasseries qui fabriquent en moyenne 3 000 marques différentes de ce breuvage. Comment se fabrique-t-elle donc ?

Nous vous en disons tout dans cet article.Selon les statistiques les plus récentes, la consommation annuelle de bière en France tourne autour de 2 milliards de litres. Cette boisson est devenue aujourd’hui incontournable en France. Le pays compte plus de 1 000 brasseries qui fabriquent en moyenne 3 000 marques différentes de ce breuvage. Comment se fabrique-t-elle donc ? Nous vous en disons tout dans cet article.

Quels sont les ingrédients qui entrent dans la fabrication de la bière ?

Avant de s’intéresser aux secrets de fabrication d’un produit, il est primordial de connaître les ingrédients qui entrent dans sa composition. Pour ce qui est de la bière, ses ingrédients sont essentiellement l’orge, le houblon, les levures et l’eau.

  • L’orge est généralement utilisée comme la céréale de base qui sert à la production du malt nécessaire à la fabrication du breuvage.
  • Le houblon est principalement utilisé pour aromatiser la boisson et lui conférer une partie de son goût et son côté un peu amer.
  • Les levures sont utilisées pour assurer le processus de fermentation. Ce sont de ces levures que proviennent l’alcool présent dans la cervoise ainsi que son aspect pétillant.

L’eau, ingrédient incontournable, constitue pratiquement 90 % de ce délicieux breuvage. C’est elle qui permet à tous les autres éléments et ingrédients utilisés de se mélanger correctement pour donner la cervoise tant aimée.

Quelles sont les étapes de la production de la bière ?

Le processus de fabrication de cette boisson alcoolisée se décompose en quatre étapes : le maltage, le brassage, le houblonnage et la fermentation.

  • Le maltage

C’est le processus à la fin duquel l’orge est transformée en malt. Pour ce faire, les grains d’orge sont laissés trempés dans de l’eau chaude pendant 40 heures. Ensuite, les grains trempés sont disposés dans un local pour germination. Au bout de 4 à 8 jours, nous obtenons ce qu’on appelle le « malt vert ». Pour finir, les grains sont chauffés, sous une température pouvant aller à 85 °C, pour arrêter le processus de germination. Le produit issu du chauffage est appelé le malt.

C’est en fonction du temps passé par les grains dans le local de chauffage que la future cervoise tiendra sa couleur et une partie de son goût.

  • Le brassage

Le produit obtenu à l’étape précédente est ensuite broyé et mélangé à de l’eau chaude pour obtenir une sorte de pâte. Cette pâte est brassée afin d’activer les enzymes qui vont ensuite transformer l’amidon contenu dans les céréales maltées en sucres. Cette étape est faite tout simplement en augmentant la température du local dans lequel se trouve le produit. La résultante de ce processus est appelée le « moût sucré ».

  • Le houblonnage.

Elle commence par le port à ébullition du moût afin de détruire complètement les enzymes, de stériliser le milieu et de rendre complètement stable le moût. Ce n’est qu’après cela que le houblon entre en jeu. On l’utilise surtout à cause de ses vertus de conservation.

  • La fermentation

​​​​​​​C’est la dernière étape du processus de la fabrication de la bière. Au mélange obtenu après houblonnage sont ajoutées les levures qui ont pour rôle d’intervenir dans la fermentation. Ce n’est qu’après cela que la bière atteindra un certain pourcentage d’alcool. En fonction de la température sous laquelle se fait cette fermentation, on parle de basse fermentation ou haute fermentation.

Vous avez la possibilité de préparer vous-même votre bière, chez vous. Il vous suffit de vous munir du matériel nécessaire et de suivre chacune des étapes présentées.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.