Arrêtez avec les "gestes barrières" !

L'usage des mots comme méthode d'influence. En tant que médiateurs professionnels, nous le savons. Je partage avec vous la raison pour laquelle je m'oppose à l'idée des "gestes barrières"... Dites-moi ce que vous en pensez. Merci de contribuer à l'exercice de nos libertés...

Arrêtez avec les "gestes barrières"

Je vais prendre un exemple très actuel : les "gestes barrières". Cette expression va dans le sens de soutenir celle de "ma liberté s'arrête à celle d'autrui". En réalité, nous savons que c'est faux : la liberté de chacun s'étend au travers de celle des autres. Si les autres ne sont pas libres, nous non plus ne sommes pas libres. La liberté de chacun s'épanouie dans la liberté des autres.

Adoptez des "gestes prophylactiques"

Appelons un chat un chat et les gestes barrières, on peut les sauter. En fait, il s'agit de gestes de prévention à faire même face à n'importe quel porteur de virus. La bonne appellation est "gestes prophylactiques", parce que le mot "prophylactique" provient du grec prophulaktikos, de prophulassein. Il a le sens de : "se prémunir de ..." et signifie "Qui prévient une maladie, protège la santé contre ce qui peut lui nuire."

Propagez ce langage dans les écoles et dans la société civile

Au lieu d'avoir un langage d'interdiction, soudain, on adopte un langage (que j'ai reçu quand j'étais môme, puisqu'il y avait des mesures de prophylaxie qui étaient prises dans les écoles) de prévention sanitaire et c'est plus libre... c'est plus "intelligent" (que je définirais comme "savoir faire des liens avec les gens" (et les intégristes de l'étymologie me pardonneront cette escapade)...

La mission des médiateurs professionnels

Le travail des médiateurs professionnels est de trouver le mot juste pour accélérer les sorties de crise. La qualité relationnelle est une priorité de la médiation professionnelle

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.