mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart mar. 24 mai 2016 24/5/2016 Édition du matin

La théorie de la survie aux portes des écoles

Après la tuerie de Newtown, les américains choisissent de s’équiper d’encore plus d’armes à feu

« Il n’y a pas de bourreaux sans victimes potentielles. »C’est ce discours très séduisant que j’ai entendu récemment concernant des victimes de violence. Il permet d’ailleurs de faire le plein de justifications chez les violeurs en Inde et dans les pays qui pratiquent la charia. Avec cette idée, les enfants de l’école de Newtown, et leurs parents, sont responsables de ce qui leur est arrivé. D’ailleurs, les américains ne s’y sont pas trompés et au lieu d’abonder dans le sens d’arrêter la vente d’arme à feu aux particuliers, ils en demandent encore plus. La survie aux Etats-Unis, c’est une idée bien ancrée qui a fait son chemin. On survit dans le désert, on survit économiquement, on réussit mais les entreprises sont en survie, ce qui est le cas pour le commerce des armes. C’est une mentalité. Il ne faut pas s’étonner que la survie s’apprenne dès l’école. Lire la suite =>

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Ce serait plus sûr d'interdire les écoles (sauf les écoles de tir, bien sûr.)

Construisez l'indépendance de Mediapart

onze euros par mois

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile.
Je m'abonne

L'auteur

Jean-Louis Lascoux

médiateur professionnel
Bordeaux - France

Le blog

suivi par 3 abonnés

Médiation professionnelle

mots-clés