Mélenchon : "Sans barguigner", j'ai gagné et on va gagner contre le Monarque Macron"

Barguigner...On a tellement dû lui reprocher de parler façon Marchais depuis 60 jours, qu'il lui fallait bien aller chercher dans son dictionnaire des citations..."Mes électeurs ont compris. Ils ont envoyé le Monarque au Château. Marine Le Pen a perdu. Elle est troisième (après les abstentionnistes, et Macron). Demain, je serai l'empêcheur de tourner en rond. Je suis le plus fort, etc"

Sans barguigner, autant le Président Macron a été humble, précis et concis dans son discours, autant MLP a été sobre et républicaine dans le sien, autant Mélenchon et sa Raquel ont été puants, ce, dès 20h00, traitant le Président Macron de Monarque. Discours du chef communiste Mélenchon, (sanglé dans son uniforme comme à son habitude) ainsi résumé :

 

melenc

Veste façon Mao, pin's en mémoire des communiste morts en camps,

une fois le pacte germano-soviétique rompu.

 

.

 

"C'est grâce à nous que Macron a gagné.

C'est grâce à nous que Le Pen a perdu.

Les abstentionnistes, les blancs et les nuls (donc nous) on a gagné !

Macron est un Monarque, il est notre ennemi, et l'ennemi du peuple à la potence !

Je suis le seul représentant du Peuple,

On fera cavalier seul, comme le parti communiste l'a toujours fait, etc..."

 

A l'est rien de nouveau !

 

Ce que n'explique pas Mélenchon, c'est que il fait passer ses insoumis extrémistes de gauche pour des blanc ! (Tour de force pour un rouge). Il fait aussi passer ses insoumis pour des "nuls", (là, je veux le bien croire) ! Et tour de magie, il représente à la fois les troupes Insoumises comme étant des  votants ayant favorisé l'élection de Macron, et à la fois ses mêmes troupes comme étant des abstentionnistes.

Un des tours de force dont l'Insoumis est coutumier !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.