JEAN LUC BERTET
Ancien concepteur-rédacteur... Blogueur-poker Tablerase.fr... Homme Delaître !
Abonné·e de Mediapart

23 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 mai 2017

Mon sentiment sur Macron en passant par Najat...

Macron, on croit le connaître, on pense l'avoir cerné, on l'a souvent dévisagé. Désormais, il nous faudra l'envisager. Et le découvrir, pas à pas.

JEAN LUC BERTET
Ancien concepteur-rédacteur... Blogueur-poker Tablerase.fr... Homme Delaître !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La droite moribonde se trompe encore...

En taxant Macron de "hollandiste", ou en continuant d'en faire un Hollande-bis, ou en l'accusant d'être un socialiste déguisé, etc...

Quelle erreur ! Je considère qu'une fois ayant accompli ce qu'il a estimé être son boulot, dans le gouvernement Valls, il a compris que les hommes en place étaient devenus des hommes du passé, des femmes et des hommes sans destin. C'est à ce moment pensé-je, que En Marche a été mis en gestation. Dans se tête de picard. Je ne connais pas les dates précises et je suis trop fainéant pour cliquer, chercher et trouver.

Une chose est certaine dans ma caboche de breton, c'est Macron qui a, plus sûrement que n'importe quel Mélenchon ou Marine, déstabilisé, fait choir puis imploser le Parti Socialiste. En 2 ans 

Macron n'a déjà plus le "vertige du pouvoir".

Il y a des signes qui ne trompent pas...

Quelle erreur ! Ceux qui pensent qu'Emmanuel pourrait avoir demain le vertige de la fonction en seront pour leurs frais. Car Macron a déjà pris ses marques. Et ce, depuis l'élection de Hamon à la primaire socialiste. Dès lors, il savait qu'il serait Président. Ce, de manière inéluctable. Macron est un homme qui a de l’empathie, certes, mais qui préfère être aimé. Il aime les français, (pour reprendre ses métaphores elles-mêmes, sorties de ses livres préférés) mais il les aime par et de mille fils; mais la fonction présidentielle prime, celle qui est de n'aimer personne. Ce qui lui donne le pouvoir de les couper un à un ou tous ensemble. Sa force, sera cette solitude qui ne semble guère lui peser. Aujourd'hui.

Macron aime être aimé et convaincre. Exercices de style qu'il affectionne particulièrement !

Cet exercice devant E. Plénel et consorts, vendredi soir, était une épreuve qu'il s'est infligée. Et qu'il a gagnée, selon moi.

Ekta Mediapart

Il veut être aimé, il veut gagner, convaincre, séduire, démontrer. Il adore la rhétorique et la dialectique, quand il y a quelque chose au bout : la gagne ! C'est pour cela qu'il est à l'aise face à des adversaires instruits, pratiquant des langages non édulcorés. Il n'est pas fait pour les débats où se mêlent invectives et faits précis, comme lors de débats passés, contre Marine ou Mélenchon. Il pratique la digression au cours de ses transgressions politiques et/ou intellectuelles. Il est prêt à toutes les compromissions, quitte à reculer en souriant, et admettre avoir perdu sur un petit point... se montrant alors beau joueur. Tout est calculé. 

Cet ensemble de "choses", que je ressens ou devine à propos de cet homme, notre désormais Président, font ou participent au ressort de sa liberté de penser. Je pense. Je vous les livre brut de fonderie.

J'ai commencé ce billet en parlant de la droite qui se plante encore, bien que moribonde. J'en ai autant pour finir, avec la gauche Beluga. Celle du PS représentée ce soir par Najat Belkacem.

Bien sûr qu'elle se plante en voulant sauver les meubles du PS pour les Législatives. Ceci-dit, c'est son problème et celui des autres moribonds. Ils auront à défendre leur peau face aux formations extrêmes de gauche et droite. Et là, il y aura du boulot Najat !

En revanche, quand on lit que les internautes en général, (sous-catégorie vraisemblablement, de supporters de football) n'ont pas été tendres dans leur ensemble, avec la tenue vestimentaire de Najat... je cite :

"tenue du Barça, trop bariolée, faute de goût, géo-metrix, Spiderman, Arlequin, clownesque, pari perdu pour d'autres..."

J'ai envie à mon tour, compte tenu de ma position de blogueur, (totalement libre et non-partisan socialiste de surcroît) de leur dire que le "chic"ne s'apprend pas à l'école et n'est pas héréditaire. Porter du Léonard les pieds nus sur une plage, est aussi difficile pour certaines, que de manifester Place de la Nation pour d'autres. Chacun son truc 😚

Porter un ensemble Hermès ou Céline sur un plateau, n'est certes pas à la portée de la bourse de ces internautes mal dégrossis, mais encore moins de leurs goûts, sclérosés dès leur plus tendre enfance par un manque d'ambition, manque à commencer par celui de s'instruire ou d'apprendre pour évoluer !

Du coq à l'âne... Il suffit d'ailleurs de voir la tristesse de la robe-sac noire de Raquel la chilienne, porte-parole de l'insoumis pro-Libertador le Señor Mélenchon, pour se faire une idée des programmes. Sans hésiter, je vote pour la symétrie à la fois dissymétrique, colorée façon haute-couture, de Najat 😬 ce, pour la première fois de ma vie !

JLB

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a suscité la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Nucléaire et transition climatique : les éléments clés du débat
Le nucléaire peut-il être une énergie de transition climatique ? Alors que les candidats à l’élection présidentielle ont tous un avis tranché sur la question, nous tentons ce soir de dépassionner le débat avec nos deux invités, Cyrille Cormier, ingénieur, spécialiste des politiques énergétiques et climatiques, et Nicolas Goldberg, senior manager énergie chez Colombus Consulting.
par à l’air libre
Journal
Zemmour et CNews condamnés pour injure raciste et provocation à la haine
Lundi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Éric Zemmour, désormais candidat à l’élection présidentielle, à 10 000 euros d’amende pour ses propos sur les mineurs étrangers non accompagnés, qui visaient à « susciter un élan de rejet et de violence » contre l’ensemble des personnes immigrées, d’après le jugement. Le directeur de la publication de CNews écope de 3 000 euros d’amende.
par Camille Polloni
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel

La sélection du Club

Billet de blog
Aujourd'hui les enfants handicapés, et qui demain ?
Comment résister au dégoût qu'inspire la dernière sortie en date de Zemmour concernant les enfants handicapés ? Réaliser exactement où nous en sommes d'un point de basculement collectif.
par Loïc Céry
Billet de blog
Un tri dans la nuit : nos corps dissidents, entre validisme et Covid-19
Un entretien initialement publié par Corps Dissidents, dans le blog d'Élise Thiébaut, et toujours actuel. Le validisme est une question cruciale pendant le Covid19. Il l’a été dans les réactions – solidaires ou pas – des gens face aux discours selon lesquels seuls les vieux et les handicapés mouraient du Covid-19. Il l’est pour la question du triage : est-ce qu’uniquement les corps productifs méritent d’être sauvés ? 
par Elena Chamorro
Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire
Billet de blog
Vieillissement et handicap
Les maux pour le dire ou réflexions sur le vieillissement vécu de l'intérieur.
par Marcel Nuss