Népotisme politique : le bal des faux-culs !

Quant aux gosses de Fillon... "Quand la protection de l'enfance coïncide avec la crise du personnel, faut plus comprendre, faut prier..." Michel Audiard.

Bien, ce jour 11.04.207, tous les médias titrent :

" Trump promeut son gendre et sa fille pour masquer le chaos de l'administration".

Quoi de plus normal aux States ? Son gendre et sa fille...

 

Remarque  bien française : "Remarquez, on fera des économies en frais de déplacements. Essence, voitures et chauffeurs !"

Ça, c'est le réflexe du Café du Commerce franco-français. Sauf que... on, c'est un con et que chez ces gens-là, m'sieurs-dames, on ne prend pas de salaires. (Nous parlons des Trump). Alors reparlons-en du puritanisme américain. Qui est le plus puritain ? Le bouffeur de grenouilles ou le cow-boy ?

 

 

Jacques Dutronc Jacques Dutronc
Les quelques 900 parlementaires français (environ), se disputent des allocations allouées en plus de leur feuille de paie. Pourtant déjà relativement sympathique, pour la France. Ils en veulent plus, et si ce n'est pas normal, c'est humain ! Et si c'est prévu d'en faire ce qu'on veut, hé bien on en fait ce qu'on veut ! Seul bémol ou canard joué par Fillon : au lieu d'envoyer paître les questionneurs a priori, il a commencé (ainsi que Pénny) à leur parler. Et comme disait fort justement Jacques Dutronc : "Les journalistes, je ne leur parle pas. Je leur réponds ! "

 

Nos amis d'outre-Atlantique ont 50 Etats, donc 50 Sénateurs. Et 435 Représentants, chiffre établi par Etat au prorata de la taille de ce même Etat. Ce, depuis 1913. Alors ? Le salaire moyen au Congrès est de 174 000 €uros par an. (voir article Figaro : "les élus du congrès américain"). Il y a des plus et il y a des moins. D'accord ! La plupart des congresmen sont nantis. C'est vrai ! Ils ont des "tuyaux" en bourse, une mutuelle gold and platine, c'est encore vrai ! Leur revenu moyen tout compris (primes d'ancienneté, pension de retraite, une Sécurité Sociale en or...) est d'environ 700 k€ / an, en équivalence.

Bon, mais quoi ? Ils n'ont pas honte et pas un candidat à la fonction suprême, n'oserait parler en mal, des émoluments ou des avantages d'un sénateur ou d'un représentant ! Ajoutons qu'au prorata nombre d'habitants ou km², les élus américains ont plus de travail que leurs homologues français.

Nous autres, avons quelques 900 parlementaires, pour un pays 10 fois moins grand mais certes dix fois plus complexe ! Chacun d'eux, au Sénat ou à l'Assemblée Nationale, perçoit environ 7 000 € bruts/mois donc 5 500€ nets. Par conséquent environ 70 000€ / an. Deux fois et demi moins que leurs homologues américains.... Et même si vous ajoutez les sommes forfaitairement allouées à la discrétion du parlementaire, (à leurs femmes, maîtresses ou enfants), on n'arrivera jamais au salaire moyen annuel revalorisé d'un parlementaire US : sans parler de leurs "réseaux boursiers" qui sont de notoriété publique. Ajoutez à cela "des primes d'ancienneté, des pensions de retraite et une sécurité sociale...en or...et vous arriverez à un revenu net median qui culmine à 913 000 $, soit 705 000 € en 2010 et qui ne cesse d'augmenter !"

Bref, les Fillon et 60% de parlementaires français ayant fait ce qu'ils avaient à faire, TOUS, soit en s'octroyant un mois double tout au long de leur mandat de 5 ou de 9 ans, soit en salariant femmes et/ou enfants... Ils auraient dû le dire dès le début : "Et alors ? Si ça te dérange, présente-toi aux élections et fais changer le système ! 10 ou 12 000 € par mois, c'est quand même très loin de ce que percevaient les grands patrons nommés par François Mitterrand ou Sarkozy !" Ben oui, mais l'argent, c'est tabou en France !

Alors quoi en finale ? On s'est privé d'un DSK pour des questions de cul. On va se priver d'un Fillon parce qu'il prend avec Pénélope 10 ou 15 fois le Salaire Minimum... Et demain, on va se priver d'un autre présidentiable compétent parce qu'il est gay ? Il est temps d'arrêter les bêtises, non ?

Audiard (dans le Président) aurait-il eu une prémonition en parlant de Macron ou de Fillon en disant :

"Untel ? Un homme pas plus mal qu'un autre. Mais quand on a cette ambition-là, bon sang, on ouvre un bazar, on ne gouverne pas une Nation !"

 

 

 

 

N'oublions jamais que la culpabilité d'un seul, n'exclut pas la responsabilité de tout le monde...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.