23 avril 20h00... Une grande "MÉLENCHOLIE" s'empare du pays...

Mélenchon, 1 mois de mélenfolies, et enfin la grosse mélencholie ! Comment avons-nous pu y croire un instant ? Les sondages sont une arme, tout comme les bulletins de paie, de vote ou les cadeaux retrouvés au moment le plus propice. Le socialisme avait déjà implosé, que l'on faisait croire aux français que Jean-Luc M allait gagner. "Les cons ils n'ont rien compris" a dit Daladier depuis sa tombe.

Mélenchon, ce sera tout le contraire de Mascareigne de Jean Dutourd.

 

capture-d-ecran-105

 

Rappel : "Placez-vous dans une perspective extra-temporelle et admettez la situation en prêtant attention non aux détails mais à la façon dont ils s'enchaînent pour hisser sur le pavois le député Emmanuel Mascareigne et servir ses desseins. L'important est là, en effet : le schéma de cette carrière est exemplaire. A nous d'en tirer la leçon. Jean Dutourd ne ménage pas les avertissements dans cette satire des « têtes d'affiche » qui nous gouvernent ou voudraient nous gouverner, si bien que Mascareigne possède l'éclat divertissant du pamphlet en même temps que le sérieux de l'apologue. Et cette aventure d'un Robespierre moderne à qui les menées politiciennes ouvrent les avenues du pouvoir se classe par son style incisif et son humour parmi les livres de politique-fiction les plus agréables à lire."

Note moyenne : 5/5. Collection Livre de Poche. L'ouvrage est ancien mais toujours agréable à lire en 2017, si on ne le connait pas

_________________________________

 

triangle
16 avril 2017. Une semaine avant le premier tour donc, je vais faire l'oiseau de mauvais augure. Après deux mois de mélenfolies, la mélencholie va s'emparer de 15% du pays... Il faut bien redescendre sur terre, un jour ou l'autre ! Après 15 jours d'un temps radieux, superbe, de soleil printanier, les partisans de Mélenchon (aux meetings) se croyaient tous revenus en mai 81... Comme Mascareigne...

Le triangle rouge à la boutonnière, Jean-Luc s'y est cru. Vraiment. Même Ségolène l'a "traité" de tribun ! Alors, ce triangle rouge (qui aurait dû le ralentir), il l'a interprété comme un signe, un symbole semi-maçonnique, voire de porte parole de l'internationale socialiste...Ils y ont tous cru ! Et les sondeurs Ifop et autres en ont rajouté une belle couche, il faut l'avouer.

Certes, les 3 candidats socialistes ont bien détruit le Parti Socialiste, avec l'aide de tous les apparatchiks et militants... Ils n'en pouvaient plus. Un parti sans leader c'est comme une équipe de foot sans capitaine, une armée sans général...

Donc non, selon moi il n'y aura pas de surprise, malgré les gros titres tendancieux annonçant tour à tour la montée du vote viral en faveur du socialo-communiste Mélenchon, la baisse de la droite forte de Marine et le soit disant "sur-place" de Macron. Je parie donc un gros paquet, (un gros paquet de bonbons Krema), que Marine et Macron se feront face comme prévu et que, bien entendu, chacun votera comme un seul homme pour le forty sorti de l'ENA.

 

 

capture-d-ecran-106

 

Un prono ? 61% Macron   34% Marine   5% Blanc/nul

 

Bon ça y est ? On peut passer à autre chose ? Parce que ça fait 4 mois qu'on ne parle que du péril "nazi" représenté par Marine Le Pen, de l'indiscipline des membre du PS, du manque de parole de Fillon, de l'accent de Lassalle, des oreilles de Hamon, des costards de François, du pyjama de Poutou, de l’inexistence des autres, etc...

"Et à part cela Madame Lincoln, qu'avez-vous pensé de la pièce ?" ai-je envie de rajouter ! JLBClin d'œil

PS. Lundi, on parle d'autre chose !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.