L'appel du1%

Dans le complément du Monde de ce lundi : L'appel des "1%" : taxer les prédateurs, aider les créateurs.  L’élite du 1%, le 1% du 1% prend la parole, c’est significatif !

Dans le complément du Monde de ce lundi : L'appel des "1%" : taxer les prédateurs, aider les créateurs.  L’élite du 1%, le 1% du 1% prend la parole, c’est significatif ! Et s'il s'agissait pour la classe dominante de jouer et la crise et l'hypocrisie, d'assumer les deux mouvements du scénario, de mettre les Etats à la botte, tout laissant  croire qu'ils sont toujours debout afin d’assurer la  légitimité symbolique de la domination capitaliste ?

En gros il y a deux mondes, celui des transnationales, il continuera de tourner, dans le chaos peut-être, mais il faudra bien nous  « chauffer au gaz de Chypre », inutile de penser que la gestion du TAP sera prise en main par des « conseils ouvriers », ni que nous nous débarrasserons  de la « mafia » chinoise, laquelle contrôle désormais le Pirée « hors du droit ».

 D’un côté donc,  tous ceux qui, avec de plus ou moins gros salaires, font partie du cercle des transnationales,  du concierge au PDG, en passant  par le gérant  d’une  grande surface à moitié vide avec son personnel  fidélisé par l’accès prioritaire lors de l’arrivées des conserves.  Et de l’autre, notre monde, celui de la galère, avec  les anciens, ceux dont les pères il y a quarante ans  en étaient déjà,   et maintenant,  les plus nouveaux en pagaille.  Nous ferons tourner la vie, là où nous sommes, sur les communes, vaille que vaille, c’est le monde des  débrouilles de base, et peut être aussi  des coopératives municipales  autogérées ! Il y aura de la  monnaie locale bricolée  et des soirées d’accordéons …  ensemble,  nous préserverons  un peu de chaleur et de sécurité.

Mais ce schéma dual ( inspiré de Jean Zin – Plaidoyer pour l’altermonde -)   est déjà  incomplet.  

Constatons que l’appel du 1% du 1% et la bonne nouvelle de  l’économie positive   par  J. Attali sont synchrone.  Il en faut des Attali, (que serions-nous sans lui) ; mais bien sûr Attali n’est pas seul,  sur son l’aile droite manœuvre déjà le 1% du 1% . L’opération est transparente, utiliser sa volonté de bien faire, l’appuyer par l’annonce du  sacrifice de  la finance glamour et garder le capitalisme de propriétaire et d’entrepreneurs, Élites obligent.  

(Accessoirement le but du jeu, pour les plus malins, ceux qui sont capables de fourguer leurs reconnaissances de dettes pourries contre du liquide, c’est de laisser tout aller par terre  et  aux derniers moments, racheter des terres,  bâties ou non, mais à bas prix et puis, faire bonne figure)

Sur l’aile gauche de l’économie positive, voyez venir  les demi-soldes ; cette  nouvelle vague  de cadres et d’entrepreneurs sociaux, dont le principal effet sera d’éponger le surplus d’économistes et d’universitaires chômeurs. Ceux-là  y regagneront leur statut perdu. Sans trop s’en rendre compte,  les plus sincères  se réveilleront  lorsque sera achevée l’opération d’enfermement des plus exclus dans les sous -sol  du social subalterne supportable.  « Si tu veux un esclave fidèle, offre lui un sous- esclave »  Günther Anders.  Les cliques municipales, comme la gauche de la gauche connaissent la musique, elles ont déjà compris, attendons-nous à de fougueux discours citoyens ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.