Shiva Vandana explique la dictature des milliardaires pirates, Bill Gates et al.

Voici une interview édifiante de Shiva Vandana qui explique les ravages de la mouvance Bill Gates à travers le monde et spécialement en Inde où Bill Gates continue l’œuvre de Monsanto. Après avoir été un pirate du monde logiciel, il est devenu un pirate qui vole des trésors du monde vivant, à savoir des semences que Dame Nature a élaboré pendant des millions d'années. Réveillons-nous !

Il ne faut pas oublier que Bill Gates a construit sa fortune en s'accaparant le savoir informatique de ses contemporains et en piratant leurs droits d'auteurs. Le mouvement "Open Source" ou "Logiciels libres" s'oppose à une telle conception désastreuse qui bloque l'échange de connaissances que véhiculent les logiciels.

Fort d'avoir réussi à imposer Microsoft, Bill Gates est en train de développer une aventure bien pire encore: il extrapole son modèle économique en soutenant ceux qui piratent le monde biologique et créent des brevets sur des semences connues depuis la nuit des temps.

Comment le monde peut-il faire confiance à ce type-là quand il parle de vaccins ? ... et seulement des vaccins brevetés, bien évidemment !

Shiva Vandana explique sur France24 que "Bill Gates continue l'œuvre de Monsanto"

A l'évidence, Bill Gates réussit un tel numéro de magie noire ou d'escroquerie, grâce à l'image trompeuse de sa fondation dont Shiva Vandana explique qu'elle n'est rien d'autre qu'une dérive du capitalisme, ce qu'elle appelle le philanthrocapitalisme et que d'autres appelle le "charity business".

Pour rappel, le mécanisme de la fondation Gates est décortiqué dans le livre d'investigation de Lionel Astruc, L'art de la Fausse Générosité, avec une post-face de Shiva Vandana. A mon sens, ce livre est un incontournable que chacun doit acheter, ne fut-de que pour encourager de telles investigations.

Un autre livre incontournable est le livre récent de l'activiste de génie Shiva Vandana, 1 %. Reprendre le pouvoir face à la toute-puissance des riches.

Cette féministe-là est une idole pour moi... devant n'importe quel homme: Vandana Shiva, l’écoféminisme contre la pauvreté.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.